in

Parti unifié : l’UPCI dit non à 95% au RHDP

L’UPCI avait pourtant ratifié l’accord de création du parti unifié, mais les militants ont marqué leur refus d’adhérer au RHDP le week-end dernier.

Le parti unifié se fera sans l’UPCI. C’est en tout cas ce qui ressort du congrès extraordinaire organisé par l’Union pour la Côte d’Ivoire le samedi dernier au palais de la culture de Treichville. A l’issue d’un vote à bulletin secret organisé par la direction du parti, les résultats ont surpris plus d’un. A 94,87%, les militants de la formation politique créée par Gnamien Konan ont décidé d’aller à l’encontre de la décision prise par Brahima Soro par la signature de l’accord politique portant création de l’alliance.

Brahima Soro, le président de l’UPCI, a manifestement inversé les rôles en signant l’accord politique de création du RHDP avant de soumettre la décision à l’adhésion de ses militants. Réunis samedi dernier en congrès au palais de la culture de Treichville à Abidjan, un congrès qui s’est déroulée en présence de quelques cadres issus du RDR, les militants de l’UPCI ont décidé de dire non au parti unifié RHDP tant prôné par le Rassemblement Des Républicains. L’Union pour la Côte d’Ivoire rebrousse donc chemin alors que son président avait porté sa signature sur le document portant création du parti unifié. A présent, la mise en place du RHDP se joue entre cinq formations politiques : le RDR qui se montre favorable à ce projet depuis le début de l’année, le PDCI RDA dont certains cadres s’opposent à cette idée de fusion, le PIT favorable à l’alliance, l’UDPCI et le MFA. A l’image de l’UPCI qui a soumis le projet d’adhésion au parti unifié à ses militants lors d’un congrès, le PDCI RDA, principal allié du parti au pouvoir, pourrait également passer par un congrès pour avoir l’adhésion de ses militants sur la question du parti unifié, d’autant plus que la signature de l’accord politique par Bédié a suscité l’ire chez certains militants. Quelques jeunes PDCI avaient même manifesté contre le projet de parti unifié devant le siège du parti, quelques jours après la ratification de l’accord politique par Henri Konan Bédié.

Le non de l’UPCI, mauvais signe pour le parti unifié ?

Pour certains, le non de l’UPCI ne changera pas grand-chose à la décision d’aller vers le parti unifié, puisque l’Union pour la Côte d’Ivoire ne pèse que très peu dans la balance politique ivoirienne, en termes du nombre de militants. Mais ce non des militants de l’UPCI est un sérieux revers pour le RDR qui s’investit particulièrement dans ce projet. A l’occasion du prochain congrès du Rassemblement des républicains prévus pour le 5 mai prochain à Abidjan, les militants devraient sans doute réaffirmer leur soutien aux cadres du parti qui œuvrent pour la mise en place du RDHP. Après l’UPCI, les regards sont désormais tournés vers le PDCI, principal allié du RDR au pouvoir. Le cogestionnaire du parti au pouvoir tiendra également un congrès extraordinaire cette année, un congrès plus que jamais déterminant pour l’avenir du parti unifié en Côte d’Ivoire.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Dj Arafat : ses trois grandes promesses à ses fans pour 2018

Agrobusiness remboursement ci

Agrobusiness : pourquoi le remboursement des souscripteurs tarde ?