in

Agrobusiness : pourquoi le remboursement des souscripteurs tarde ?

A ce jour ce sont environ 23 milles souscripteurs qui ont été payés dans l’opération de remboursement lancé depuis l’année dernière.

Agrobusiness remboursement ci

Une bonne partie des souscripteurs agrobusiness attend toujours avec ferveur les remboursements promis par l’Etat de Côte d’Ivoire. Mais depuis le lancement de l’opération, ce sont environ 23 000 personnes qui sont entrées en possession de leurs fonds sur la base du capital disponible. Alors qu’elle était censée prendre fin en 2017, l’opération se poursuit toujours en 2018 et reste confronté à de nombreux blocages.

Même si l’Etat en parle moins depuis quelques temps, le chapitre Agrobusiness en Côte d’Ivoire n’est pas encore totalement refermé. L’opération de remboursement des souscripteurs initié par le gouvernement depuis l’année dernière se poursuit toujours. Au mois de janvier, l’administrateur séquestre nommé par le gouvernement pour la circonstance faisait une mise au point de l’opération, confronté à de nombreux blocages. A ce jour, on estime à 23 000 le nombre de souscripteurs agrobusiness ayant reçu de la part du gouvernement des fonds dans le cadre de cette opération de remboursement assez délicate. Mais plus de la moitié des personnes ayant investi dans cette activité n’ont toujours pas reçu le moindre centime dans cette opération de remboursement lancée par l’Etat de Côte d’Ivoire, un remboursement qui se fait sur la base du capital disponible sur les comptes des sociétés gelées par le gouvernement. « Nous nous excusons pour le silence observé au cours de cette période. Mais, comme je l’ai constamment répété à tous ceux qui m’interrogent sur la célérité de cette opération de remboursement, j’insiste particulièrement sur le fait qu’il s’agit d’exécuter une décision de justice par voie d’ordonnance. A ce titre, le processus peut s’avérer long dans le souci de disposer des informations fiables. En effet, quand nous avons effectué notre dernière publication, les nombreuses réactions ont conduit à revisiter l’ensemble des informations et des données collectées par les équipes en charge de l’élaboration des listes. J’ai insisté surtout sur le fait l’équipe devrait disposer du temps nécessaire pour réduire au maximum les plaintes / réclamations. », nous explique l’administrateur séquestre dans un communiqué. Les listes attendues pour le 25 janvier ne sont toujours pas disponibles sur la plateforme officielle, laissant ainsi les souscripteurs dans la plus grande des confusions.

Le manque de ressources, les véritables raisons du blocage ?

En dépit des vérifications en cours pour affiner la liste des souscripteurs à rembourser l’une des principales raisons du blocage serait liée sans doute à l’indisponibilité des ressources. D’abord, rappelons que le gouvernement avait décidé de rembourser les souscripteurs sur base des fonds disponibles, une décision qui a suscité la colère des associations de souscripteurs agrobusiness. En nous basant sur les statistiques fournies par le gouvernement, le montant total des investissements effectués dans les 21 sociétés incriminées dans l’affaire agrobusiness s’élevait à 100,5 milliards de francs Cfa. Après gel des comptes, l’état a révélé que les ressources disponibles s’élevaient à 24,5 milliards de francs Cfa. Mais le niveau des ressources disponibles reste encore très faible, ce qui retarderait en quelque sorte le remboursement de certains souscripteurs.

Parti unifié : l’UPCI dit non à 95% au RHDP

Lelandais ; nouveaux soupçons

Nordahl Lelandais : de nouveaux soupçons et une vingtaine de victimes?