in

Ebola de retour en RDC : 17 personnes tuées par le virus

Après une brève manifestation en 2017, Ebola refait surface en République Démocratique du Congo, pays où la maladie fut découverte pour la toute première fois sur le continent africain.

L’Afrique centrale est en alerte face au retour de la maladie à virus Ebola en RDC. Les premiers chiffres officiels font état de 17 morts et d’environ une vingtaine de personnes infectées par la fièvre hémorragique. La dernière épidémie qui avait éclaté en Afrique de l’ouest avait coûté la vie plus de 11 300 personnes selon l’Organisation Mondiale de la Santé. La République Démocratique du Congo est à ce jour à sa neuvième manifestation de la maladie à fièvre hémorragique.

Le virus Ebola est de retour en RDC après une brève manifestation en 2017 dans le pays. Si l’année passée le ministère de la santé avait rapidement endigué la menace qui avait fait quatre morts, cette fois le niveau d’alerte semble beaucoup plus élevé si l’on se fie au premier bilan dressé par le ministère de la santé en RDC : « Vingt-et-un cas de fièvre avec des signes hémorragiques et 17 décès » nous dit le ministère de la santé dans un communiqué. « Cinq échantillons prélevés chez les cas suspects ont été envoyés pour analyse à l’Institut national de recherches biologiques de Kinshasa le 6 mai. Deux se sont révélés positifs », poursuit le ministère dans son communiqué. Face à cette ‘‘urgence de santé publique de portée internationale’’, des dispositions ont été déjà prises par le gouvernement pour éviter tout risque de propagation de la maladie à d’autres régions du pays. « Le plan de riposte pris par le ministère de la Santé a été approuvé par le gouvernement », a indiqué le gouvernement congolais à l’issu du point presse animé après le dernier conseil des ministres. Si ‘‘aucun décès n’a été rapporté’’ depuis la notification des premiers cas le 3 mai dernier, l’objectif pour les acteurs de la santé est désormais de contenir la maladie à Bikoro, l’épicentre de cette nouvelle manifestation d’Ebola en RDC.

A Bikoro, l’OMS prête main forte au gouvernement congolais

« Notre principale priorité est d’atteindre Bikoro pour travailler avec le gouvernement de la République démocratique du Congo et les partenaires pour réduire les pertes en vies humaines et les souffrances en lien avec cette nouvelle épidémie d’Ebola », a affirmé le directeur général adjoint de l’OMS. Pour faire face à cette menace dan l’épicentre de la maladie, l’Organisation Mondiale de la Santé compte miser sur la sensibilisation des populations vivant dans cette localité située dans le nord-ouest à plus de 600 km de la capitale Kinshasa. A ce jour, aucun traitement homologué contre le virus Ebola en dépit de quelques avancées réalisées par la médecine. Les seuls remèdes dont dispose la médecine sont à ce jour de puissants anticorps qui permettent au malade de tenir au-delà de la période d’incubation du virus qui est de 21 jours. La dernière épidémie Ebola qui avait éclaté en Afrique de l’ouest a fait officiellement 11300 morts et plus de 29 000 cas diagnostiqués. En République Démocratique du Congo, il s’agit de la neuvième manifestation de la maladie à virus Ebola.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Yaya Touré buzz

Yaya Touré : « Salut tout le monde. Enfin je m’en vais…Je me cherche »

Maurane : les révélations sur la mort de la chanteuse