in

Visite d’Etat d’IBK en Côte d’Ivoire : une rencontre sur fonds de crise

Alassane Ouattara a reçu son homologue malien à Abidjan dans le cadre d’une visite d’Etat, une rencontre qui intervient dans un contexte de crise dans le Nord du Mali.

La visite d’Etat du président IBK en Côte d’Ivoire s’est achevée par de nombreuses promesses faites par Ouattara Alassane à son homologue, notamment sur le plan sécuritaire. Pour aider le Mali dans la lutte contre le terrorisme, les deux chefs d’Etat ont convenu de l’accélération des procédures d’extradition des individus suspectés de lien avec des groupes terroristes. La présence militaire ivoirienne au sein de la Minusma a été également abordée à l’occasion de cette rencontre entre les présidents malien et ivoirien.

La visite d’Etat du président IBK s’est achevée en Côte d’Ivoire ce vendredi avec quelques accords entérinés par les deux présidents. Au cours d’une allocution conjointe avec son homologue malien, Alassane Ouattara a annoncé que la Côte d’Ivoire se tiendrait aux côtés du Mali dans la lutte contre le terrorisme. Ce soutien de la Côte d’Ivoire au Mali dans la lutte contre les groupes armés s’est matérialisé par la signature de plusieurs accords en vue de faciliter les procédures d’extradition des personnes suspectées de lien avec le terrorisme : « Cinq accords judiciaires ont été paraphés par Sansan Kambilé, le garde des Sceaux ivoirien, et Tiéman Hubert Coulibaly, le ministre malien des Affaires étrangères, sous le regard des chefs de l’État. Les conventions signées facilitent désormais l’extradition réciproque d’individu sous le coup de procédure judiciaire. L’autre aspect permet d’offrir la liberté à tout citoyen privé de liberté à l’étranger la possibilité d’être transféré dans son pays d’origine pour purger sa condamnation. », nous explique le média Jeune Afrique (Baudelaire Mieu) dans un article paru ce vendredi. En plus d’accélérer les procédures d’extradition pour faciliter les jugements, la Côte d’Ivoire s’est aussi engagée à accroître sa présence militaire au Mali. Pour assister le voisin dans cette lutte pour la sécurisation de son territoire, la Côte d’Ivoire avait fourni un contingent de 150 hommes à la Minusma. A l’occasion de sa visite d’Etat à Abidjan, le président IBK est rentré au Mali ce vendredi avec la promesse d’une augmentation du contingent militaire ivoirien au Mali. Le président Ouattara envisage de porter la présence militaire au Mali à 600 hommes, soit 450 militaires de plus.

L’économie au cœur de la visite d’IBK

Si les questions sécuritaires ont occupé une place importante dans la visite d’Etat du président malien à Abidjan, l’économie était également au rendez-vous. Ce vendredi, IBK a effectué une visite du port autonome d’Abidjan. Mais les échanges commerciaux entre le Mali et la Côte d’Ivoire restent encore faible, malgré une timide augmentation constatée sur les deux dernières années : « Les échanges économiques entre les deux pays restent encore marginaux avec 281,2 milliards de FCFA (428,7 millions d’euros) en 2017, contre 279,9 milliards de FCFA (426,7 millions d’euros) l’année précédente. », a précisé Jeune Afrique.

Côte d’Ivoire : retour des pluies diluviennes, Abidjan sous les eaux

Eléphants de Côte d’Ivoire : Joris Gagnon bientôt en équipe de France ?