in

Audit de la FIF : la FIFA est-elle dans l’illégalité ?

La table ronde de Zurich était manifestement le calme avant la grande tempête, puisque le ton est monté d’un cran entre la FIFA et la fédération ivoirienne de football.

L’audit judiciaire de la FIF fait la une de l’actualité sportive en Côte d’Ivoire depuis quelques jours. Dans une conférence de presse, la fédération ivoirienne de football a donné sa position concernant la venue des représentants de l’instance mondiale du foot à Abidjan dans le cadre de cet audit. A en croire les responsables de la maison de verres de Treichville, l’instance mondiale du football outrepasserait ses droits avec l’initiative qu’elle envisage de prendre.

Dans le cadre de la résolution de la crise qui secoue la FIF depuis des mois, la FIFA avait convié les principaux protagonistes, à savoir la FIF et l’association G42 à une table ronde à Zurich. On croyait les tensions désamorcées au retour de cette table ronde jusqu’à ce que l’instance mondiale du football décide de mener un audit judiciaire à la FIF. Après les échanges de nombreux courriers entre la maison de verre de Treichville et l’instance mondiale du ballon rond, la FIFA a décidé de mandater un cabinet à Abidjan dans le cadre de l’audit judiciaire en question. La délégation de la fédération mondiale du ballon rond siègera du 14 au 25 mai dans le cadre de sa mission, une mission remise en cause par la fédération ivoirienne de football. En prélude à l’arrivée des experts de la FIFA à Abidjan pour l’audit judiciaire, le président de la commission juridique a animé une conférence de presse ce week-end. Objectif, montrer à l’opinion dans quel cadre la FIFA devrait-elle effectuer un audit judiciaire, car la FIF y voit un non-respect des textes établis par la fédération mondiale de football : « Nous ne sommes pas opposés à un audit mais nous voulons que les choses se fassent dans un cadre légal…Nous avons en effet, émis deux préalables par rapport à cet audit. Le courrier nous parle d’un audit judiciaire. Par définition, tout ce qui touche au judiciaire, fait allusion au tribunal. C’est-à-dire un audit qui est organisé dans le cadre d’une procédure judiciaire où sont saisis les tribunaux. Or, nous n’avons pas connaissance de ce qu’une juridiction ait été saisie pour ordonner un audit judiciaire », a déclaré Me Athanase Raux-Yao.

L’audit de la FIFA, une mission illégale ?

Si l’on se fie aux explications fournies par la fédération ivoirienne de football, l’audit judiciaire souhaiter par la FIFA n’a pas aucune raison d’avoir lieu. Selon la commission juridique de la FIF, cette démarche serait tout à fait légale si l’instance mondiale du ballon rond avait envisageait de mener son audit uniquement sur les fonds qu’elle aurait octroyé à l’instance dirigée par Sidy Diallo, « Or nous constatons que depuis 2016, nous n’avons jamais reçu ces fonds. Sur quoi donc va porter l’audit ? », martèle Me Athanase Raux-Yao. Par conséquent, « Nous avons demandé au cabinet de surseoir à sa venue, en attendant que la Fifa nous éclaircisse sur ces points. Parce que nous avons le droit de nous poser des questions, lorsque nous nous rendons compte que les choses ne sont pas faites en conformité avec les dispositions de la Fifa elle-même et celles de la Fif », lance le chargé des affaires juridiques de la fédération.

Neymar Meilleur joueur

Ligue 1 : Neymar élu meilleur joueur de la saison

USA menacent les entreprises

Les Etats Unis menacent de sanctions les entreprises européennes qui continuent de commercer avec Téhéran