in

Prêtre accusé de viol en Côte d’Ivoire : de nouvelles révélations

L’affaire du prête catholique accusé de viol n’a pas encore livré tous ses secrets, notamment sur les circonstances la rencontre au cours de laquelle s’est produit l’incident.

Un prêtre catholique est au centre de la polémique en Côte d’Ivoire depuis plusieurs jours suite à son arrestation à la suite d’accusations de viols. Le père Abe Kouamé Sylvain Anderson qui officiait à l’archidiocèse d’Abidjan, a été mis aux arrêts pour des faits présumés d’abus sexuel sur une jeune fille. Suite à de nouvelles révélations sur l’affaire, on sait désormais dans quelles circonstances le regrettable incident s’est produit.

Le père Abe Kouamé Sylvain Anderson, prêtre de l’église catholique accusé de viol, est toujours à la MACA en attendant que la justice donne son verdict. Si les faits étaient connus, l’on ignorait en revanche les circonstances dans lesquelles le viol a eu lieu, le lieu de l’incident et surtout quand cela s’est-il produit. Certes, le mystère n’est pas résolu entièrement mais de nombreuses zones d’ombres qui planaient sur cette affaire ont été élucidées. L’identité de la victime n’a pas encore été dévoilée au grand jour mais cette dernière répondrait aux initiales de J.A si l’on se fie aux révélations de nos confrères d’IvoireSoir. A l’éclatement de l’affaire, certains avaient accusé sans raison le prêtre de l’église catholique d’avoir abusé d’une fille mineure, mais selon de nouvelles informations en notre possession, on sait désormais que la victime était une fille majeure, âgée de 18 ans plus précisément. Même si cela n’excuse pas l’acte commis, la précision était toutefois importante dans cette affaire de viol. Si l’arrestation du père Abe Kouamé Sylvain Anderson pour viol présumé remonte au mois d’avril 2018, les faits ont eu lieu l’année dernière, plus précisément fin juillet 2017. A la proclamation des résultats du BAC, J.A est déclaré admissible au Baccalauréat, un évènement qui mettra cette dernière dans une joie incommensurable. Le père Abe Kouamé Sylvain Anderson réussit à convaincre la belle-mère de la nouvelle bachelière de faire venir celle-ci à la paroisse Notre dame de l’Espérance de la Riviera-Faya où il officiait afin de la féliciter, une requête à laquelle la belle-mère de J.A ne verra aucun inconvénient. Pourtant, c’est ce rendez-vous qui changera beaucoup de choses dans la vie de J.A.

Le viol aurait commis dans une paroisse

L’information reste encore à confirmer mais selon nos confrères d’IvoireSoir, le prêtre catholique serait passé à l’œuvre dans le presbytère de la paroisse Notre dame de l’Espérance de la Riviera-Faya. C’est à cet endroit que le père Abé Anderson prendra malheureusement la virginité de J.A, car il s’agissait de son premier rapport intime en tant que femme selon les informations dont nous disposons. Elle retourne à domicile complètement dévastée par ce qui venait de se passer entre elle et le prêtre catholique. Elle essayera de garder le secret mais celui-ci sera trop lourd pour elle. J.A finira ainsi par avouer à ses parents ce qu’elle a vécu et ces derniers déposeront une plainte qui aboutira finalement à l’arrestation du père Abe Kouamé Sylvain Anderson. Pour l’heure, on ignore si la jeune fille était consentante au moment des rapports.

USA menacent les entreprises

Les Etats Unis menacent de sanctions les entreprises européennes qui continuent de commercer avec Téhéran

Attaque au couteau à Paris: les parents du tueur en garde à vue