in

FIF : Sidy Diallo saisit le TAS contre la FIFA

Jusqu’où ira Sidy Diallo dans son bras de fer contre la FIFA ? Le président de FIF a en tout cas saisi le TAS pour l’association mondiale du football.

Le bras de fer entre Sidy Diallo et la FIFA a pris une nouvelle tournure il y’a environ une semaine. Une délégation de l’instance mondiale du football dépêchée pour réaliser l’audit des comptes de la fédération ivoirienne n’a plus accomplir sa mission comme il se devait. En réponse à ce que l’instance mondiale du ballon rond considère comme une tentative d’empêchement de sa mission, l’instance mondiale a décidé de suspendre son aide financière au football ivoirien, mais il faut croire que le patron du foot ivoirien n’a pas encore dit son dernier mot.

Après l’épisode Sidy Diallo et le G42, un autre feuilleton se dessine sous les yeux des amateurs du foot ivoirien depuis quelques temps. Dans le souci de mettre un terme au bras de fer qui opposait le président de la FIF à certains présidents de clubs en Côte d’Ivoire, une table ronde avait été proposée par l’instance mondiale du ballon rond à Zurich. Mais cette assise n’était manifestement que le calme avant la tempête qui se préparait. Alors que l’instance mondiale du ballon rond a informé la FIF par courrier de son intention de procéder à un audit de ces comptes, la maison de verres de Treichville dirigée par Sidy Diallo voyait à travers cette démarche de la FIFA une violation des lois qu’elle avait elle-même fixé. En effet, conformément aux textes, la commission juridique de la fédération ivoirienne de football a répondu que l’Audit en question de la FIFA ne devrait porter que sur les fonds qu’auraient alloués l’instance du foot à la fédération ivoirienne, ce qui n’a pas été le cas depuis plus d’une année, du moins selon les explications données par la commission juridique de la FIF. Les experts de la FIF commis à cette tâche n’ont donc pas pu effectuer leur mission, ce qui a poussé l’instance mondiale du football à réagir. Dans un premier temps, la FIFA a annoncé la suspension à titre provisoire de son aide financière à la fédération ivoirienne de football, une mesure injustifée selon la fédération ivoirienne de football. En réponse donc à la décision prise par la FIFA, Sidy Diallo a décidé de saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Le courrier de la FIF au TAS

« Ces trois dernières années, la FIF a fait le constat qu’elle fait l’objet d’un acharnement de la part de l’instance internationale du football, la FIFA. Elle en veut pour preuve, plusieurs audits successifs et rapprochés dont les derniers en date sont ceux des mois d’avril et de mai 2018.
La FIF, membre de la FIFA depuis 1964, a toujours respecté les décisions de la FIFA conformément aux règlements qu’elle édicte.
Aussi, dans son intérêt et celui de la FIFA, la FIF a-t-elle décidé de saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), dans le cadre de l’exercice légitime de ses droits, statutairement organisés, afin d’exposer son incompréhension devant les décisions prises par la FIFA au préjudice desdits droits. ».

Pau : meurtre d’un franco-burkinabè, 3 mineurs en garde à vue

Maurane : la vérité sur sa mort