in

RDC : Joseph Kabila prépare-t-il un troisième mandat ?

Alors qu’il avait annoncé qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle du 23 décembre prochain, Joseph Kabila préparerait selon certains le terrain en vue d’une nouvelle candidature.

En RDC, c’est toujours la grande confusion autour de la présidentielle du 23 décembre prochain. Si la date annoncée n’a pas encore changé, certains redoutent à ce jour une volonté du président au pouvoir de déposer sa candidature pour le scrutin qui aura lieu en fin d’année. Comme un candidat en campagne, des affiches de Joseph Kabila ont été diffusées un peu partout à Kinshasa ont fait monter d’un cran la tension en République Démocratique du Congo.

Et si Joseph Kabila préparerait lui-même le terrain pour une troisième candidature à la prochaine présidentielle en RDC ? L’idée effleure désormais de nombreux congolais et l’opposition congolaise redoute également depuis quelques jours un agenda caché de l’actuel chef d’Etat congolais pour le 23 décembre. Malgré l’expiration de son mandat constitutionnel fin d’année dernière, Joseph Kabila a réussi à se maintenir au pouvoir, au grand dam de l’opposition qui réclamait son départ. Si les congolais ont obtenu de l’actuel président la garantie qu’il ne se représentera pas lors de la présidentielle du 23 décembre prochain, certains faits laissent penser que Kabila envisagerait bien de se présenter à cette élection, et ce malgré les nombreuses manifestations anti-kabila en RDC. « Notre candidat Joseph Kabila », c’est l’inscription que l’on pouvait lire sur une grande affiche présentée dans un quartier de Kinshasa il y’a de cela quelques jours. En réponse à cette affiche, la communauté chrétienne qui s’oppose au régime Kabila en RDC n’a pas mis du temps à réagir : « Ces propos, motivés par les intérêts de leurs auteurs et non du chef de l’État qui ne gagnera pas à être responsable de l’embrasement du pays, doivent être déconseillés… plus grave les déclarations de certains ténors de la majorité présidentielle qui évoquent la possibilité d’un autre mandat», a déclaré l’abbé Donatien Nshole dans un communiqué officiel. Mais les proches du parti au pouvoir font une tout autre analyse de la situation socio-politique actuelle de la RDC, se montrant même favorables à une éventuelle candidature de Joseph Kabila qui est poste depuis 2001.

Kabila, une troisième candidature anti-constitutionnelle ?

L’opposition reste ferme sur la question, un troisième mandat de Joseph Kabila serait une violation des textes en vigueur du pays. Pour le MIR, Mouvement des indépendants réformateurs, une tendance politique proche du pouvoir en place, une candidature de Joseph Kabila serait tout à fait légale. Le parti s’appuie sur l’argument selon lequel l’actuel président de la RDC aurait été à deux reprises candidat indépendant aux dernières présidentielles, et qu’il pourrait tout à fait être investi cette fois comme le candidat officiel d’un parti politique : « Joseph Kabila qui, par deux fois, 2006 et 2011, était candidat indépendant, pourrait être présenté à la prochaine présidentielle par un parti politique, ce qui ne sera pas une violation de la Constitution…Notre parti politique, le MIR, qui est un parti de la majorité présidentielle, qui n’a jamais concouru à l’élection présidentielle, veut briguer son tout premier mandat. Et sur la liste du MIR, c’est Joseph Kabila Kabange. La Ceni va examiner la candidature et on va trouver que nous ne sommes pas en train de renouveler un mandat quelconque parce que nous n’avons jamais concouru. Ce sera un tout premier mandat. Et j’espère qu’ils vont appliquer la loi et la candidature sera retenue. N’en déplaise à ceux qui n’aiment pas ce nom-là, ils iront à la Cour constitutionnelle qui n’aura d’autre devoir que de dire le droit.», a expliqué le président du parti.

Nigéria : un homme décapite sa femme pour des suspicions d’infidélité

Cristiano Ronaldo le plus titré

Cristiano Ronaldo : le joueur le plus titré individuellement