in

Affaire Tariq Ramadan : la plaignante Henda Ayari change sa version des faits

Nouveau rebondissement dans les accusations de viols qui pèsent contre le conférencier musulman suisse.

L’affaire Tariq Ramadan connaîtra un tournant majeur d’ici quelques jours avec l’audition de l’accusé pour la toute première fois depuis son incarcération début février. Tariq Ramadan prendra la parole le 5 juin pour donner sa version des faits dans une atmosphère de doute et de confusion autour du témoignage rendu par l’une des plaignantes. Henda Ayari, première femme à avoir porté plainte pour viol contre le conférencier musulman, a décidé de revenir sur sa première version des faits, pour apporter ‘‘des éléments importants (date et lieu) qui prouvent que je n’ai jamais menti’’, a-t-elle déclaré.

Pour les partisans de Tariq Ramadan, il s’agit déjà d’une première victoire pour le conférencier musulman accusé de viol par trois femmes en France et une quatrième dans son pays la Suisse. Dans la bataille judiciaire qui l’oppose au prédicateur musulman, Henda Ayari, ancienne salafiste et première femme à avoir déposer plainte pour viol contre le conférencier suisse, est revenu sur une partie de son premier témoignage. Lorsqu’elle déposait plainte contre Tariq Ramadan pour viol au mois d’octobre dernier, la féministe engagée avait indiqué que le présumé viol remontait en effet à mars 2012, et se serait déroulé à l’hôtel Holiday Inn. Mais entendu une nouvelle fois par les juges, Henda Ayari affirme que le viol en question aurait été commis dans un autre lieu et à une date différente de celle qu’elle avait indiqué le 20 octobre dernier lorsqu’elle déposait sa plainte contre Tariq Ramadan : « J’ai retrouvé des informations ainsi que mon agenda de 2012 ou figure des éléments incontestables! Peu importe qu’on me traîne dans la boue, qu’on me fasse passer pour une mythomane, une folle ou une prostituée bientôt la vérité éclatera au grand jour ! J’ai confiance en la justice ! », a écrit la plaignante sur sa page Facebook ce mardi. A en croire ces nouvelles précisions apportées par la plaignante, les faits se seraient déroulés dans le Crowne Plaza, un complexe hôtelier situé en plein cœur de Paris. Concernant la date du viol, Henda Ayari change également sa version des faits en indiquant que l’acte d’agression sexuelle aurait plutôt eu lieu le 26 mai 2012. Comme il fallait s’y attendre, l’avocat de la défense a saisi cette occasion pour conforter sa position selon laquelle la première plaignante qui accuse Tariq Ramadan de viol a tout simplement menti, et depuis le début des faits.

Henda Ayari désavouée ?

Dans les débuts de l’affaire, la défense de Tariq Ramadan avait porté plainte contre Caroline Fourest pour collusion de témoins. Et tout naturellement, cette nouvelle version des faits rapportée par la première plaignante a fait réagir l’avocat de la défense : « On change d’hôtel, on change de date, bientôt on changera aussi d’auteur des faits. Tout ceci n’est pas sérieux. […] Que la justice ouvre les yeux et en tire les conséquences», a martelé Me Emmanuel Marsigny. Tariq Ramadan sera entendu pour la toute première fois le 5 juin prochain par les juges d’instruction. En marge de cette audience, l’avocat du conférencier suisse envisage d’introduire une nouvelle demande de remise en liberté provisoire.

Attentat et fusillade en Belgique

Fusillade à Liège – Belgique: quatre morts dont deux policiers

Egypte : Mohamed Salah indisponible pour “trois à quatre semaines”