in

Burkina Faso : la peine de mort abolie par l’Assemblée Nationale

Journée historique ce jeudi au Burkina Faso après le vote des députés en faveur de l’abolition de la peine de mort.

L’Assemblée Nationale s’est prononcée par vote ce jeudi sur l’abolition de la peine de mort. Le nouveau code pénal du pays a été approuvé à l’issue d’un vote qui s’est tenu à l’hémicycle, un nouveau code pénal qui répondrait désormais aux exigences internationales sur le plan juridictionnel. Mais l’abolition de cette sentence suscite des réactions plutôt mitigées sur les réseaux sociaux.

Le Burkina Faso s’est doté ce jeudi d’un nouveau code pénal qui prévoit l’abolition de la peine de mort. Réunis ce jeudi à l’Assemblée Nationale, les députés burkinabè ont approuvé à une large majorité le vote sur l’abolition de la peine de mort. Sur les 125 parlementaires présents à l’hémicycle ce 31 mai, 83 se sont prononcés en faveur de l’abolition de cette mesure, et 43 ont voté contre l’abolition de cette sentence. Après avoir salué le vote des députés en faveur de l’adoption du nouveau code pénal, le ministre de la justice au Burkina Faso a indiqué que ‘‘Ce code pénal actualisé permettra d’assurer un meilleur cadre général de paix et de sécurité à même de renforcer la lutte contre l’impunité, contre la criminalité liée à la fracture numérique et d’offrir aux investisseurs un environnement des affaires juridiquement sécurisé’’. En plus de l’abolition de la peine de mort au Burkina Faso, le nouveau code pénal approuvée par l’Assemblée Nationale ce jeudi permettra au pays de se conformer aux exigences internationales dans la lutte contre les groupes armés : « Ce code pénal voudrait répondre également aux exigences internationales et aux engagements auxquels le Burkina Faso a souscrit. Ainsi, il prend en compte l’adoption de plusieurs instruments juridiques à caractère pénal telles que les conventions sur la lutte contre la corruption ou la lutte contre le terrorisme. », indique Radio Oméga sur sa page officielle Facebook. Avec l’adoption de ce nouveau code pénal qui prévoit l’abolition de la peine de mort, une nouvelle ère s’ouvre au pays des hommes intègres. Comme il fallait s’y attendre, l’annonce de ce vote pour l’abolition de la peine de mort suscite de nombreuses réactions au Burkina Faso, notamment sur les réseaux sociaux.

Les burkinabè partagés sur l’abolition de la peine de mort

Emboîtant le pas aux députés ayant voté pour l’adoption du nouveau code pénal, certains citoyens du pays des hommes intègres ont marqué leur adhésion à l’abolition de la peine de mort. D’après eux, l’abolition de cette sentence du code pénal éviterait de condamner à une mort certaine des innocents condamnés dans des circonstances plus ou moins confuses. Mais tous les burkinabè ne sont pas de cet avis. Certains voient en l’abolition de la peine de mort une forme d’encouragement du grand banditisme et aussi du terrorisme, étant donné que ceux-ci, s’ils sont interceptés, ne seront pas exécutés pour leurs crimes.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Zidane quitte Real Madrid

Pourquoi Zinedine Zidane quitte le Real Madrid ?

COMMENT RÉCONCILIER LES IVOIRIENS ?