in

Koffi Olomidé renvoyé en procès en France pour viols présumés sur ses danseuses

Sale temps pour le chanteur congolais qui depuis quelques années, fait l’objet de nombreuses polémiques concernant des délits d’agression sur ses danseuses.

L’artiste congolais Koffi Olomidé est rattrapé par une vieille affaire d’agression sexuelle présumé sur ces danseuses. Ces dernières années, la star de la rumba a été citée dans plusieurs affaires de viols présumés et de violences sur les femmes, des affaires qui étaient suivis dans la majorité des cas d’un non-lieu. Mais cette fois les choses semblent beaucoup plus sérieuses car l’artiste congolais est désormais dans le collimateur de la justice française qui aurait même déjà émis un mandat d’arrêt international contre lui.

Koffi Olomidé vient d’être renvoyé en procès en France pour des faits présumés de viol qui se seraient entre 2002 et 2006. Tous les contours de l’affaire ne sont pas encore connus mais le chanteur congolais serait actuellement sous le coup d’un mandat d’arrêt international d’après une source judiciaire française. Le roi de la Rumba comme il se fait appeler, a été renvoyé en correctionnel en date du 31 janvier pour des faits d’agressions qui auraient eu lieu en Hauts-de-Seine, dans un pavillon que l’artiste avait loué pour son hébergement et celui de ses danseuses à l’occasion d’une de ses tournées France. Alors qu’une mise en examen avait été requise par le Parquet de Nanterre en 2009 contre lui, Koffi Olomidé avait précipitamment quitté la France visiblement de peur d’être arrêté. A ce jour, quatre femmes se réclamant membres du Groupe Quartier Latin de Koffi Olomidé, ont déposé une plainte en France contre le chanteur congolais. Grâce aux privilèges que lui offrait sa position de star de la musique africaine, le chanteur Rumba faisait rentrer des filles en France qu’il travaillait sous ses ordres. Celles-ci étaient dans la majorité des cas sous-payées. Après avoir porté plainte pour agression sexuelle contre le chanteur en France, les plaignantes n’ont toujours pas regagné leur pays d’origine. L’artiste n’est pas à sa première accusation de viol mais cette fois les choses semblent nettement plus sérieuses avec ce mandat d’arrêt international qui aurait été émis contre lui.

Koffi Olomidé cité dans plusieurs cas de violences féminines

En 2012, pour avoir donné des coups à son producteur, Koffi Olomidé avait écopé d’une peine de 12 mois de prison avec sursis dans son pays, la République Démocratique du Congo. Mais cette condamnation n’a pas changé grand-chose puisque l’artiste a récidivé à plusieurs reprises ces dernières années. En 2016, alors qu’il était en route pour un spectacle au Kenya, Koffi Olomidé avait été filmé à la descente de l’avion donnant des coups à l’une de ses danseuses. Les autorités kényanes ont immédiatement annulé le concert avant d’extrader l’artiste vers son pays pour y être jugé. Mais l’affaire a malheureusement été suivie d’un non-lieu. Lors d’un spectacle, il avait récidivé en tirant l’une de ses danseuses sur scène par les cheveux devant le public, autant d’actes de violences dénoncées par les ONG qui militent pour le droit des femmes.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Meilleur joueur français de tout les temps

Le meilleur joueur français de tous les temps

Arnaques SMS et chantages : 8 solutions pour y remédier