in

INJS Côte d’Ivoire : manifestations sur le pont HKB après la mort d’un étudiant

Les étudiants de l’INJS sont sortis par centaines ce mercredi pour manifester leur mécontentement après la mort d’un de leur camarade tôt dans la matinée.

Les étudiants de l’INJS en Côte d’Ivoire sont encore sous le choc quelques heures après la mort tragique d’un des leurs pendant une séance de sport. Dans la matinée aux environs de 10h, ils étaient environ quelques centaines à prendre d’assaut le pont HKB pour crier leur ras-le-bol et attirer par la même occasion l’attention des autorités sur leurs difficiles conditions d’études. Il aura fallu l’intervention de la police pour que la circulation reprenne sa fluidité sur le troisième pont de la capitale ivoirienne.

Des étudiants de l’INJS Côte d’Ivoire ont bloqué ce mercredi pendant des heures l’accès au pont à péage HBK pour manifester contre la mort d’un étudiant tôt dans la matinée. Ces manifestations qui démarré aux environs de 10h ont fortement perturbé la circulation sur le pont à péage. Certes, l’on n’a pas assisté à des affrontements entre policiers et étudiants mais les forces de l’ordre ont mis plusieurs heures avant de reprendre les choses en mains et obliger les manifestants à retourner dans leur centre de formation. Selon les premiers témoignages que nous avons recueillis sur cette affaire, le dénommé Eric Privat Dié, étudiant inscrit en troisième année de Licence à l’INJS de Marcory, a perdu la vie ce matin sans la moindre assistance sanitaire après avoir été victime d’un grave accident ce mercredi matin. Arrivé au cours vers 7h30 comme ses camarades, Eric Privat Dié a profité de l’absence de son prof pour s’adonner à une partie de football maracana en compagnie de quelques amis. Durant la partie, le poteau du terrain de handball lui tombe violemment sur la nuque. Eric Privat Dié est rapidement évacué à la clinique de l’INJS mais les locaux sont déserts, aucun médecin n’est présent pour donner les premiers soins à l’étudiant blessé. Le pire, aucune ambulance dans l’enceinte de l’établissement pour permettre une évacuation rapide du blessé en vue de sa prise en charge. Le décès de l’étudiant Eric Privat Dié sans aucune assistance sanitaire suscitera donc l’ire de ses camarades qui déferleront vers 10h sur le pont HBK pour bloquer la circulation et se fait entendre des autorités. Pour, une infirmerie est bel et dans l’enceinte de l’établissement, mais apparemment celle-ci n’existe qu’à travers son nom.

Les difficiles conditions des étudiants

Il y’a de cela quelques jours, certains étudiants de l’INJS en Côte d’Ivoire attiraient l’attention des autorités ivoiriennes concernant des difficultés à percevoir leur bourse d’études. La fesci est aussi entrée en scène récemment pour dénoncer les mauvaises conditions de vie des étudiants dans les cités universitaires et exiger une amélioration de leurs conditions. Et à l’Injs, ce n’est pas la première fois que ce type d’incident se produit. Il y’a de cela deux ans, un étudiant de l’institut a été conduit à l’infirmerie pour soin, mais l’infirmerie n’a pas été en mesure de l’évacuer faute d’ambulance.

Ebola : Vaccin traitement

Virus ébola: les derniers traitements à l’essai

Vidéos preuves Lelandais victime

Disparus du fort de Tamié : Nordahl Lelandais identifié sur une vidéo