in

Fake News : Une plainte de Cissé Bacongo contre André Sylver Konan ?

Accusé d’avoir rectifié le tir concernant sa position sur le troisième mandat du président Ouattara, Cissé Bacongo a décidé de réagir juridiquement face à cette ‘‘fake news’’.

Les fake news, il y’a de cela quelques jours, le président ivoirien Ouattara Alassane en parlait, en appelant à une loi contre ces fausses nouvelles généralement répandues sur les réseaux sociaux. Suite aux déclarations du président ivoirien concernant la possibilité pour lui de faire deux nouveaux mandats après 2020, des propos relayés sur la toile ont été attribués à Cissé Bacongo, des propos à travers lesquels l’ex-ministre revoyait sa copie sur la question du troisième mandat. Dans un communiqué diffusé dimanche sur la toile, l’actuel conseiller du président ivoirien a démenti ces propos et décidé de porter plainte contre leurs auteurs.

Les fake News s’invitent de plus en plus dans le paysage politique ivoirien, surtout sur les réseaux sociaux où sont très actifs les personnalités politiques ivoiriennes. Dans une interview accordée la semaine dernière à Jeune Afrique, le président Ouattara Alassane déclarait qu’il avait la possibilité de faire deux nouveaux mandats à la tête du pays à partir de 2020, des déclarations qui ont suscité de nombreuses réactions, y compris celle du journaliste André Sylver Konan pour qui le chef d’Etat n’est pas éligible tel qu’il le prétend. Dans la foulée de ce débat houleux sur le troisième mandat de l’actuel président ivoirien, des propos avaient été faussement attribués à Cissé Bacongo, l’ancien ministre de l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire. A en croire cette fake news, l’ancien ministre ivoirien aurait affirmé que le président ivoirien avait bel et bien la possibilité de faire deux nouveaux mandats constitutionnels, revenant ainsi sur une déclaration qu’il aurait faite il y’a par le passé :

« Oui j’ai déclaré que la nouvelle constitution empêche Ouattara d’être candidat en 2020, mais c’était mon interprétation et c’était d’ailleurs l’interprétation de tous les membres du comité d’experts, mais Ouattara connaît le droit plus que nous tous réunis, de ce fait son interprétation à lui, est la plus pertinente ».

Dans un communiqué diffusé dimanche sur les réseaux sociaux, Cissé Bacongo a dénoncé cette fake news parue sur la page du journaliste André Sylver Konan ainsi que sur la page Facebook du Journal d’information Abidjan.Net. Et l’ancien ministre ne compte pas en rester là puisqu’il a décidé d’attaquer en justice les auteurs de cette fausse nouvelle qui lui a été attribuée sur les réseaux sociaux.

Le communiqué et la plainte de Cissé Bacongo

« Suite à une contribution que j’ai faite dans le débat suscité par l’interview accordée par le Président de la République à l’hebdomadaire panafricain «Jeune Afrique» du 8 au 16 juin 2018, une publication diffusée sur les réseaux sociaux m’est attribuée, dans laquelle je me serais dédit, sur le même sujet, en moins de 24 heures.
Je tiens à informer qu’après mon article, qui a été publié dans les colonnes des quotidiens «Le Patriote» et «l’Inter» du vendredi 8 juin 2018, repris sur les réseaux sociaux et actuellement disponible en ligne, je n’ai fait aucune autre déclaration, ni écrite, ni verbale, à quelque organe que ce soit. Le document qui circule sur la toile n’est rien d’autre qu’un Fake News, un faux, né d’un commentaire fait par un journaliste et publié sur sa page Facebook (André Konan Sylvère).
Ce faux a été publié et repris en boucle sur les réseaux sociaux, sans la moindre vérification sur son authenticité, depuis 48 heures.
A l’évidence, il porte un grave préjudice à ma crédibilité, ma dignité, mon honneur et mon image. Aussi, ai-je décidé de saisir le Procureur de la République d’une plainte contre les auteurs et ses complices de ce Fake News, afin d’engager les poursuites idoines contre eux devant les tribunaux, dès ce mardi 12 juin 2018, pour qu’ils répondent de leur acte. ».

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Crise à la FIF : les jours de Sidy Diallo sont-ils comptés ?

Sportifs mieux payés

Les sportifs les mieux payés au monde