in

Immigration : l’Espagne accepte d’accueillir les 629 migrants de l’Aquarius

Après plusieurs jours de blocage en méditerranée, l’Aquarius accostera finalement aux larges des côtes espagnoles avec ses 629 migrants à bord.

L’immigration est un sujet qui divise toujours en Europe, eu égard de la montée des tensions entre l’Italie et Malte pour l’accueil de quelques 600 migrants. Après avoir été sauvés par une ONG à bord de l’Aquarius, 629 aventuriers partis depuis les côtes libyennes étaient bloqués en mer suite à des désaccords entre gouvernement maltais et italien. Rome avait demandé à Malte d’accueillir les rescapés de la mer, une demande déclinée par le gouvernement maltais mais qui sera finalement acceptée par le gouvernement espagnol ce lundi.

Fin du calvaire pour les 629 migrants qui étaient bloqués en mer depuis samedi à bord de l’Aquarius, entre les côtes siciliennes et maltaise. Malgré le scandale de vente d’esclaves en Libye, de nombreux aventuriers continuent toujours à braver danger sur danger pour la recherche de l’eldorado en Europe. Suite aux désaccords entre Malte et l’Italie pour l’accueil des migrants bloqués en mer, le gouvernement espagnol a annoncé ce lundi qu’il était disposé à recevoir le navire de l’ONG sur ses côtes : « Il est de notre obligation d’aider à éviter une catastrophe humanitaire et d’offrir un port sûr à ces personnes», a déclaré ce lundi la présidence du gouvernement de Pedro Sánchez. Le gouvernement espagnol précise dans son communiqué que le Port de Valence sera le lieu d’accueil de l’Aquarius bloqué en mer depuis samedi, suite à un désaccord entre l’Italie et Malte. Si le gouvernement maltais a refusé d’accueillir dans ses ports le navire transportant les 629 migrants partis depuis la Libye, le Premier ministre maltais a indiqué ce lundi que son pays fournirait du ravitaillement au navire bloqué entre les côtes italiennes et maltaises : « Malte va envoyer des ravitaillements frais au navire. Il faudra s’asseoir et discuter sur la manière de prévenir à l’avenir ce genre d’événement. C’est une question européenne », a souligné ce lundi Joseph Muscat dans un tweet. Sur les 629 migrants qui sont à bord de l’Aquarius, l’ONG SOS a dénombré 123 mineurs, 7 femmes enceintes et 11 enfants en bas âge. L’Italie n’est pas passée par quatre chemins pour accuser Malte qui n’en ferait pas assez dans cette crise migratoire que traverse toute l’Europe.

La méthode radicale en Italie face au flux de migrants

Le gouvernement italien change désormais de ton face au flux de migrants qui débarquent sur les côtes italiennes depuis la Libye. Matteo Salvini, le ministre de l’intérieur par ailleurs vice-premier ministre, a d’après plusieurs médias italiens, annoncé qu’il fermerait tous les ports italiens qui proposeraient d’accueillir les 629 migrants bloqués à bord de l’Aquarius, le gouvernement maltais refusait d’accueillir les rescapés sur son territoire. Contrairement à Giuseppe Conte, Matteo Salvini est loin d’être un modéré, puisqu’il est actuellement le leader de l’extrême droite italienne, un parti fermement opposé à la politique migratoire actuelle de l’Europe. « Si quiconque pense que nous n’allons pas bouger un muscle alors que nous subissons un autre été de débarquements, de débarquements et encore de débarquements, eh bien, ce n’est pas ce que je vais faire », avait lancé Matteo Salvini dimanche. De 2013 à aujourd’hui, l’Italie a accueilli environ 700 000 migrants clandestins sur ses côtes, un flux qui risque de baisser avec la politique radicale menée par l’actuel ministre de l’intérieur.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Municipales 2018 : Hamed Bakayoko, une pilule qui passe difficilement à Abobo

10 meilleures équipes Africaines

Classement FIFA : les 10 meilleures équipes africaines avant le mondial