in

DJ Arafat annule son concert à San-Pedro

Coup de théâtre à quelques jours du giga concert de Dj Arafat dans la ville de San-Pedro.

Pour certains, cette décision était tout simplement prévisible. Poursuivi pour actes de cybercriminalité commis sur un adolescent qu’il hébergeait chez lui, Dj Arafat est depuis plus de deux semaines sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par la juridiction ivoirienne. Le tribunal de première instance d’Abidjan avait condamné l’artiste à un an de prison assorti d’une amende et 20 millions de dommages et intérêts.

Dj Arafat a annoncé ce jeudi l’annulation de son giga concert qui devait avoir lieu dans la ville de San-Pedro le dimanche 17 juin. Actuellement en tournée en Europe, l’artiste ivoirien était attendu dans son pays pour offrir un spectacle à ses fans vivant dans le département de San-Pedro, mais ça c’était bien avant qu’un mandat d’arrêt soit émis contre le double vainqueur des Awards du coupé décalé. Au mois de janvier, Dj Arafat avait diffusé sur la toile une vidéo dans laquelle on le voyait battre un enfant couché nu sur le sol, le fils de Mr Hervé Naï. La diffusion de cette vidéo sur les réseaux sociaux suscite la grosse colère du père de l’enfant qui depuis la France annonce également qu’il compte rentrer à Abidjan pour saisir la justice en vue d’une plainte contre le chanteur. Comme promis, Hervé Naï dépose une plainte contre Dj Arafat, mais l’artiste ne se présentera guère au commissariat, ni aux différentes audiences de son procès qui se déroule malgré son absence plus ou moins volontaire. Alors qu’il planifie une tournée dénommée ‘‘la tournée du pouvoir’’. Parmi les grandes dates de cette tournée internationale, un giga concert que l’artiste devait offrir à ses fans de la ville côtière, mais le stade de San-Pedro devra encore attendre avant de recevoir la visite de DJ Arafat puisqu’un mandat d’arrêt a été émis contre le chanteur, mandat d’arrêt a effet immédiat. En d’autres termes, la star du coupé décalé sera arrêtée à l’instant où il foulera le sol ivoirien. S’il annonçait il y’a quelques jours qu son concert à San-Pedro était maintenu, l’artiste est revenu ce jeudi sur sa déclaration en annonçant cette fois l’annulation de son spectacle. C’est la première fois que le chanteur ivoirien est autant inquiété dans une affaire de justice, sans que sa marge de manœuvre soit trop importante. Selon le tribunal de première instance d’Abidjan, Dj Arafat est condamné à 12 mois de prison et devra s’acquitter aussi d’une amende de 20 millions de francs Cfa.

Des excuses arrivées trop tard

Pour certains, le Yorobo aurait pu éviter d’être dans une situation pareille s’il avait essayé d’arranger les choses avant la plainte déposée contre lui. Dès le début du scandale, certains fans avaient proposé à leur idole de présenter des excuses au père de l’enfant pour avoir exposé la nudité de son fils sur les réseaux sociaux. Mais l’artiste est manifestement resté sourd à cet appel de quelques fans, annonçant qu’il était en plein droit de punir l’enfant de Mr Naï qu’il aurait surpris en train de fumer de la drogue à son domicile. Preuve que l’artiste négligeait cette affaire, le Yoro avait refusé de se présenter aux convocations pour donner sa version des faits. Après l’annonce de sa condamnation, le double vainqueur des Awards du coupé décalé s’est excusé pour avoir diffusé la vidéo en question sur les réseaux sociaux, mais il semblerait que ces excuses soient arrivent un peu en retard. D’après l’avocat de Mr Hervé Naï, le règlement à l’amiable dans concernant la peine de prison d’un an n’est pas du ressort de son client, mais du Procureur.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Date coupe monde calendrier

Coupe du monde 2018 : pari réussi pour la Russie, calendrier et dates des matchs

Le Maroc candidat au Mondial 2030 : la Tunisie plaide pour une co-organisation