Le Top des classements des fortunes d’Afrique

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

Cette liste des milliardaires africains est toujours dominé par le nigérian Aliko Dangote. Après 2018, cette année 2019, sa fortune pèse 12,2 milliards de dollars selon les révélations du magazine américain. Mais il n’est pas le seul milliardaire nigérian dans ce top cinq des hommes d’Afrique les plus riches.

[Mis à jour le 18 juillet 2019 à 22h03] S’intéresser à la fortune des milliardaires africains est loin d’être une tâche aisée. Si certains hommes d’affaires africains dévoilent une partie de leurs patrimoines dans le monde du business, ils restent en revanche beaucoup discrets sur le montant de leur fortune. Mais grâce aux investigations du média américain Forbes, le mystère a été levé sur la fortune de certains hommes d’affaires du continent. Le magazine américain a même établi un classement des plus grosses fortunes du continent africain en 2019. Cette année, le média a recensé 20 milliardaires sur le continent africain, un chiffre en recul par rapport à l’année dernière. Malgré une baisse généralisée des fortunes africaines, la première place revient toujours au multimilliardaire nigérian Aliko Dangote. Cette année, le magazine évalue le montant de sa fortune à 10,3 milliards de dollars. Selon Forbes, trois hommes d’affaires sud-africains quittent le classement des fortunes : «Les trois Sud-Africains qui ont chuté depuis la liste de l’an dernier sont Stephen Saad, fondateur de la société de médicaments génériques Aspen Pharmacare; Desmond Sacco, président de la société minière de minerai de fer du groupe Assore; et Christoffel Wiese, fondateur du détaillant Pepkor et ancien président du détaillant de meubles Steinhoff International, qui avait acquis Pepkor en 2015». S’il reste toujours présent au classement des fortunes, Nicky Oppenheimer est désormais rétrogradé à la deuxième place du podium avec une fortune légèrement en baisse cette année. Le PDG de Globacom, le nigérian Mike Adenuga, est l’homme qui réalise la bonne opération sur cette nouvelle liste des milliardaires. De la cinquième place, il se retrouve désormais deuxième homme le plus riche après Dangote. Sa fortune est actuellement évaluée autour de 9 milliards de dollars. Ces chiffres sur les fortunes ne sont pas le fruit du hasard, mais d’un calcul bien spécifique que réalise tous les ans le média Forbes pour l’ensemble des hommes d’affaires africains : «Notre liste répertorie les richesses des milliardaires africains qui résident ou exercent leurs activités principales en Afrique, excluant ainsi le milliardaire d’origine soudanaise Mo Ibrahim, citoyen britannique, et le milliardaire londonien Mohamed Al-Fayed, citoyen égyptien. (Strive Masiyiwa, citoyen du Zimbabwe et résident londonien, figure sur la liste en raison de son important portefeuille de services de télécommunications en Afrique.). Nous avons calculé la valeur nette en utilisant les cours des actions et les taux de change de la fermeture des bureaux le vendredi 4 janvier 2019. Pour évaluer les entreprises privées, nous combinons des estimations de revenus ou de bénéfices avec les ratios de prix / ventes ou de bénéfices / bénéfices en vigueur pour des sociétés ouvertes similaires. Certains membres de la liste deviennent plus riches ou plus pauvres quelques semaines ou quelques jours après la date de notre mesure», indique une journaliste de Forbes. C’est donc à la lumière de ce calcul que le nigérian Dangote s’octroie la première place, suivie de son compatriote Adenuga Mike, PDG de Globacom, l’un des plus grands opérateurs mobiles au Nigéria. Le tableau des africains les plus riches a été établi en fonction des chiffres révélés par le magazine Forbes. Selon le géant américain, la première place revient toujours à Aliko Dangote. Le nigérian domine le classement des milliardaires africains grâce à une fortune qui s’élève à 10,3 milliards de dollars. Dans ce top 5 du classement des fortunes en Afrique, on retrouve aussi Mike Adenuga, l’un des nigérians les plus riches. Le milliardaire égyptien Nassef Sawiris fait lui aussi partie de ce cercle très fermé des riches africains.

5e Nassef Sawiris (Egypte)

Nassef Sawiris est l’un des nombreux milliardaires maghrébins du classement Forbes en Afrique cette année. Né en 1961, il occupe plus précisément la quatrième place sur le tableau des 20 riches africains de l’année 2018. Nassef est l’un des trois fils du milliardaire égyptien Onsi Sawiris. Selon les chiffres révélés par le magazine américain, sa fortune s’élèverait cette année à 6,8 milliards de dollars, faisant de lui la première fortune de son pays d’après l’institution américaine. Nassef est donc le plus riche du clan Sawiris, l’une des familles africaines les plus fortunées. Après avoir effectué son cursus secondaire à l’Ecole Allemande du Caire, Nassef part pour les Etats-Unis pour son cursus universitaire. Il intègre l’Université de Chicago d’où il ressortira avec un Bachelor en économie au cours de l’année 1982. La même année, il revient au pays pour occuper ses premières fonctions professionnelles au sein du Groupe Orascom, l’entreprise familiale fondée par son père. En 1995, il il est nommé superviseur de la branche construction du groupe Orascom fondé par son père Onsi Sawiris. Trois années plus tard, c’est-à-dire en 1998, Nassef devient le PDG du groupe Orascom Construction. A titre de rappel, le milliardaire égyptien a déjà siégé dans le conseil d’administration de plusieurs entreprises, notamment au sein de Besix. Entre 2004 et 2007, Nassef Sawirif était membre du conseil d’administration de la bourse du Caire. L’année 2015 sera un tournant majeur dans la vie professionnelle du milliardaire égyptien. Au cours de cette année en question Sawiris devient actionnaire au sein de la firme allemande Adidas. Il est d’ailleurs le seul milliardaire africain à détenir des actions au sein du groupe. Le milliardaire détient aussi à lui tout seul cinq pourcent des actions du constructeur LafargeHolcim. Avec son frère Naguib, il codirige le groupe familial Orascom depuis plus d’une décennie. Au titre de ses propriétés personnelles, Nassef est l’heureux propriétaire de trois villas dans la ville de Gizeh. Le milliardaire détient aussi d’autres biens immobiliers en dehors de son pays, notamment à Paris où il est propriétaire d’un appartement, un luxe qui n’est pas donné à tous les riches.

> Lire aussi  Simone Gbagbo saisira la CPI pour annuler les poursuites contre elle

4e Johann Rupert (Afrique du Sud)

Johann Rupert se classe en troisième position parmi les fortunes africaines cette année. Né le 1er juin 1955, le milliardaire sud-africain se classe parmi les milliardaires africains nés avec une cuillère d’argent dans la bouche. Même si son père Anton Rupert était considéré comme l’une des plus grandes fortunes sud-africaines, cela n’a pas empêché le fils de monter ses propres affaires et de se faire une renommée dans le clan des milliardaires africains. Johann Rupert est le président de la compagnie Richemont qu’il a fondé en 1988. Certains l’ignorent encore, mais le groupe Richemont est classé troisième parmi les entreprises du luxe au monde au niveau du chiffre d’affaires. Selon le magazine Forbes, la fortune de Johann Rupert est classé troisième fortune africaine grâce à un patrimoine financier qui s’élève à 7,2 milliards de dollars cette année. En plus d’être le président de Richemont, le richissime milliardaire sud-africain est aussi aux commandes du Groupe Remgro, une société d’investissement qui siège dans la ville de Stellenbosch en Afrique du Sud. Johann Rupert pourrait être techniquement classée dans la lignée des riches dirigeants africains de l’après-colonisation . Richemont est un nom qui n’évoque pas grand-chose à première vue, mais il s’agit de la maison mère de plusieurs marques de l’industrie du luxe, en l’occurrence. Le groupe présidé par Johann Rupert est par exemple la maison de la marque Cartier, classée parmi les meilleurs horlogers au monde à ce jour. Le Groupe Montblanc est aussi une entreprise détenue par le géant de Richemont, ce qui en fait l’une des propriétés du milliardaire sud-africain. La compagnie Richemont a aussi acquis 60% des actifs du joaillier de luxe français Van Cleef & Arpels. Si la société détenue par le sud-africain est bien implantée dans le domaine du luxe, force est de constater que le groupe s’est dans une certaine mesure lancé presqu’exclusivement dans le domaine de l’horlogerie de luxe. IWC, Jaeger-LeCoultre, Baume & Mercier font entre autres partie des entreprises d’horlogerie détenues par la compagnie Richemont à ce jour. Quand on sait que l’industrie du luxe ne connaît pas vraiment la crise, Johann Rupert verra donc sa fortune croitre au fil des prochaines années, et peut-être même faire de lui le numéro 2 du classement des fortunes en Afrique.

3e Nicky Oppenheimer (Afrique du Sud)

Le milliardaire sud-africain Nicky Oppenheimer occupe encore cette année la deuxième place du podium des africains les plus riches. Né le 8 juin 1945, le milliardaire sud-africain n’est pas seulement connu pour son immense fortune, mais aussi comme l’un des plus grands philanthropes de son pays. Nicky Oppenheimer jouit d’une grande réputation dans le domaine de l’extraction minière, plus précisément dans le cercle très fermé des diamantaires de notre ère. Il y’a de cela quelques années, Nicky Oppenheimer était aux commandes de la société De Beers, une compagnie spécialisée dans le domaine de l’extraction de diamant. La compagnie De Beers est une entreprise familiale qui existe depuis plus d’un siècle, fondée plus précisément en 1888. A l’image de Danpullo qui domine le classement des milliardaires camerounais, Nicky Oppenheimer est lui en tête du podium des fortunes dans son pays. Selon les chiffres donnés par Forbes, la fortune de Nicky Oppenheimer serait aujourd’hui estimée à plus de 7,7 milliards de dollars. Mais il y’a de cela quelques années, le milliardaire sud-africain a cédé ses actions du Groupe De Beers pour un peu plus de 5 milliards de dollars. Nicky Oppenheimer est aussi l’ancien président de la compagnie Diamond Trading Company, l’une des filiales de l’entreprise familiale De Beers. Aujourd’hui, le milliardaire sud-africain détient des parts dans l’entreprise Anglo American. Après avoir décroché son diplôme d’économie et de politique au sein de la prestigieuse école d’Oxford en Grande-Bretagne, le milliardaire sud-africain a d’abord intégré l’entreprise Anglo American en 1968 en tant qu’assistant d’un membre du conseil d’administration de ladite compagnie. En 1978, Nicky Oppenheimer devient directeur général de l’entreprise familiale De Beers. 20 ans plus tard, en 1998 donc, le diamantaire prend la présidence du conseil d’administration du groupe.

2e Mike Adenuga (Nigéria)

Mike Adenuga est l’un des deux milliardaires nigérians que l’on retrouve dans ce top 5 du classement des milliardaires du continent africain. Selon les informations données par le magazine Forbes, la fortune du milliardaire nigérian s’élèverait à 5,3 milliards de dollars. Il y’a de cela quelques années, Mike Adenuga occupait la deuxième place du classement des milliardaires africains, juste derrière son compatriote Aliko Dangote. Depuis des années, les choses ont évolué avec l’émergence de nouveaux riches sur le continent. Certes les femmes se distinguent très peu du lot mais la liste des milliardaires a connu un bouleversement ces dernières années. Même s’il n’est plus le numéro 2 du classement africain des fortunes, Mike Adenuga est le cinquième africain le plus riche les chiffres révélés par le magazine Forbes, grâce à un patrimoine financier estimé à 5,3 milliards de dollars. Si certains milliardaires africains sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche, ce n’est hélas pas le cas de Mike Adenuga qui durant son parcours, a même été chauffeur de taxi aux Etats-Unis avant de se retrouver à la tête du groupe Globacom dont il est le fondateur. Né le 29 avril 1953, le milliardaire nigérian est un homme marié et père de 7 enfants. Titulaire d’un Master en Business Adminitration obtenu dans une université new-yorkaise, le richissime homme d’affaires nigérian a même été arrêté pour blanchiment d’argent par la cellule chargée de la répression des crimes financiers au Nigéria. Le milliardaire nigérian a même été contraint à l’exil avant de se revenir s’installer dans son pays après avoir bénéficier d’une grâce présidentielle. En 2012, l’homme est élevé au rang de grand Commandeur dans l’ordre du Niger. Si Mike Adenuga est compté aujourd’hui parmi les milliardaires du continent africain, c’est en grande partie grâce à la société de téléphonie qu’il a fondé en 2003. Globacom Limited connu aussi sous les initiales GLO, est l’un des plus grands opérateurs mobiles au Nigéria, pays de plus de 180 millions d’habitants. Mais la société opère également au-delà des frontières nigérianes, notamment avec des succursales dans plusieurs pays de la sous-région ouest africaine. Mike Adenuga a aujourd’hui sous ses ordres au moins 2500 salariés à travers le monde. En plus de Globacom, le milliardaire nigérian est aussi actionnaire dans une banque. Mike Adengua est actionnaire à Equitorial Trust Bank et aussi dans la compagnie pétrolière Conoil.

> Lire aussi  La chanteuse camerounaise Blanche Bailly débarque à Abidjan pour la Saint-Valentin

1er Aliko Dangote (Nigéria)

Depuis quelques années, Aliko Dangote est en tête du classement des fortunes en Afrique, comme Ali Bongo, la plus grande fortune du Gabon à ce jour. Né le 10 avril 1957, l’homme le plus riche du continent africain était parfaitement inconnu du grand public jusqu’à ce qu’il décide de sortir de l’ombre. Pour information, Aliko Dangote est issu d’une famille de commerçant. Son père était connu comme un grand exportateur d’arachide au Nigéria. L’illustre milliardaire africain fait ses premiers pas dans le monde des affaires après le décès de son père. En 1977, il commence ses propres activités grâce à un financement obtenu de son grand père qui l’élèvera après le décès de son père. Pour démarrer son business, Aliko Dangote bénéficie d’une aide financière de 500 000 nairas et d’un appui logistique de trois camions de livraison de ciment. Surfant sur la raréfaction du ciment à l’époque au Nigéria, le nigérian développe très rapidement son groupe. En 1980, Dangote s’installe dans la capitale nigériane dans le cadre de l’extension de ses activités. L’année 1983 sera un tournant majeur dans la vie du milliardaire nigérian. Après le coup d’état perpétré en 1983, une bonne partie des hommes d’affaires du pays est jetée en prison par la junte militaire, une aubaine pour Aliko Dangote. Après avoir diversifié ses activités, notamment dans l’agroalimentaire, le milliardaire nigérian décide de sortir de l’ombre à partir de 2007, notamment lors le magazine Forbes affirme que la personne noire la plus fortunée au monde est la présentatrice Oprah Winfrey. Dangote annonce à son tour qu’il est bel et bien plus riche que la présentatrice dont la fortune était estimée à 1,5 milliard de dollars. Pour le prouver, le richissime nigérian introduit 2 de ses nombreuses sociétés dans la bourse du Nigéria. Après vérification, les analystes s’aperçoivent que la capitalisation boursière de ses deux entreprises atteint les 10 milliards de dollars. En 2013, sa fortune était même estimée à 20 milliards de dollars. Dans une récente interview accordée à Jeune Afrique, Dangote a passé en revue certaines difficultés qui freinent l’entrepreneuriat sur le continent : «En Afrique, l’un des plus grands problèmes est que lorsque vous avez un projet, souvent, vous ne savez pas comment l’exécuter. Or, il faut aller vite, étant donné les taux d’intérêt élevés qui sont pratiqués, les risques de dévaluation, etc… Lorsque nous avons commencé le projet de raffinerie par exemple, le taux de change était de 170 nairas pour un dollar. Aujourd’hui, un dollar vaut 360 nairas. Nous avons donc sous-estimé ce que nous avons finalement dépensé». Depuis 2007, Aliko Dangote n’a plus quitté son fauteuil de première fortune africaine. Aujourd’hui, nombre de personnes s’interrogent sur celui qui détrônera le milliardaire nigérian ? Peut-on voir un jour son plus direct poursuivant, son compatriote Mike Adenuga  le détrôner ? Seul l’avenir pourra nous le dire.

Vous pouvez aussi aimer