in

Concours fonction publique Côte d’Ivoire 2018 : des mesures anti-fraudes adoptées

CONCOURS FONCTION PUBLIQUE – la première phase des épreuves pour le test d’entrée dans l’administration ivoirienne a eu lieu la semaine dernière.

Concours fonctionnaire Anti-Fraude CI

A l’approche de la date de composition des concours, l’angoisse gagne nombre de candidats à l’idée que certaines places à pourvoir seraient octroyées à des non-méritants moyennant de l’argent. Si la fraude aux tests d’entrée à l’administration ivoirienne ne date pas d’aujourd’hui, le ministère en place lutte depuis quelques années pour endiguer le phénomène de corruption qui remet bien souvent en cause la crédibilité des résultats. Pour cette année, de nouvelles dispositions anti-fraudes ont été mises en place par le ministère pour permettre à tous les candidats d’avoir les mêmes chances d’intégrer l’administration ivoirienne. Dans une interview parue dans le quotidien gouvernemental Fraternité Matin, Mr Oka Séraphin, directeur du cabinet du ministre en charge de l’administration publique, est revenu sur ces mesures censées mettre un terme au phénomène de vente de places de places aux concours.

Les concours d’entrée à la fonction publique ivoirienne entrent dans une nouvelle phase avec la composition des candidats. Pour un peu plus de 9000 places à pourvoir cette année, ce sont plus de 80 candidatures qui ont été enregistrée au cours de l’année 2018 par le ministère de la fonction publique ivoirienne. L’engouement des ivoiriens pour les concours, qu’ils soient nouveaux bacheliers ou diplômés depuis quelques années, est une réalité indéniable de nos jours. Mais bien souvent, les résultats des concours administratifs fait l’objet de nombreuses polémiques. Certains candidats recalés aux tests n’hésitent pas à brandir l’argument selon lequel des postes à pourvoir auraient été frauduleusement acquises par des candidats, moyennant de l’argent remis à des responsables chargés de l’organisation du concours. Soucieux d’offrir à tous les candidats les mêmes chances, le ministère de la fonction publique a arrêté cette année toute une série de mesures pour empêcher ces fraudes et rassurer tous les postulants à l’administration publique ivoirienne. A quelques jours de la tenue de la seconde phase des compositions, le chef de cabinet du ministre de la fonction publique a accordé une interview au quotidien Fraternité Matin. Interrogé sur la crédibilité des concours, Mr Oka Séraphin a rétorqué que « Les concours sont crédibles. Car de l’inscription à la proclamation, tout se fait en ligne ou par ordinateur assiste. La délibération ne se fait pas avec des personnes connues d’avance. Juste après cette opération, les résultats seront proclames. Ce sont les plus méritants qui seront récompensés de leurs efforts en novembre. Ceux qui vont vers des personnes malveillantes perdent leur temps. Par ailleurs, il y a une célérité dans le traitement des actes administratifs. Concernant les premiers mandatements, il n’y a plus de lenteur pour toucher le rappel de salaire des nouveaux fonctionnaires. Plus de dossiers de retraites en retard à notre niveau. Sous l’autorité du ministre de la Fonction publique, le Général Issa COULIBALY, j’invite les Ivoiriens à extirper de leur esprit l’idée d’intervention ou de réseau. Les candidats n’ont pas d’argent à donner à une tierce personne. Il faut que les parents nous aident à éviter la voie de la facilite en voulant s’attacher les services de réseaux qui existeraient. Nous ne voulons pas que des cas nous soient soumis. ».

2000 fraudeurs aux concours administratifs débusqués

Sans avoir à s’étaler sur les différentes mesures prises pour endiguer la fraude, le chef de cabinet du ministre de la fonction publique s’est montré plutôt confiant concernant la traque aux fraudeurs : « Des efforts sont faits et des mécanismes ont été mis en place pour lutter contre la fraude. Le ministre à défini une politique qui concourt à la transparence dans tout le processus des concours. Des mécanismes ont permis de mettre en déroute un réseau de fraudeurs l’an dernier. Près de 2000 candidats sur une liste n’ont pas réussi à passer entre les mailles de nos filets. Cela montre que la machine fonctionne bien et augure de perspectives heureuses. ». Les résultats des concours administratifs sont prévus pour fin novembre 2018 selon le calendrier mis en place par l’administration publique ivoirienne.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Scandale à la FIF : les joueurs n’auraient pas d’assurance selon l’ASEC Mimosas

Grève des magistrats au Mali : report des élections législatives