in

Découvrir l’unique liste des chanteurs ivoiriens

CHANTEURS IVOIRIENS – en Afrique de l’ouest, la Côte d’Ivoire reste une référence dans le domaine de l’industrie musicale, grâce à certaines sommités aujourd’hui mondialement connues.

Dix meilleurs chanteurs ivoiriens

Etablir la liste des chanteurs (es) ivoiriens est une tâche bien laborieuse. Pour cette raison, notre rédaction a décidé de sélectionner les 10 meilleures stars de la musique en Côte d’Ivoire. Ce tableau comprend aussi bien des anciennes gloires de la musique ivoirienne comme quelques stars ou artistes de la nouvelle génération. Depuis les années 2002, la musique ivoirienne a connu un bouleversement majeur avec l’arrivée d’un nouveau style musical dénommé « Coupé décalé ». De cette tendance, ont émergé nombres d’artistes qui font la fierté de la Côte d’Ivoire, tant sur le plan national qu’international. Initié par l’ancienne Jet Set ivoirienne, le coupé décalé est aujourd’hui une musique qui s’exporte au-delà des frontières ivoiriennes. Parmi les poids lourds de cette nouvelle tendance musicale, Dj Arafat et l’un de ses plus grands rivaux, l’artiste arrangeur Serge Beynaud. Sur la toile, précisément Facebook, ce sont les deux artistes ivoiriens les plus suivis après l’indétrônable Alpha Blondy, la star ivoirienne du Reggae.

Dresser le classement des chanteurs ivoiriens revient dans une certaine mesure à étudier l’histoire de la musique ivoirienne. Aujourd’hui en Afrique de l’ouest, la Côte d’Ivoire se classe indiscutablement dans le top 3 des plus grandes références de la musique. Plus important encore, certains chanteurs ivoiriens sont présents dans le top 10 des artistes africains les plus riches. Nous pensons entre autres à la star mondiale du Reggae Alpha Blondy. Considéré comme le chanteur ivoirien le plus riche, Alpha Blondy est sans doute l’artiste qui a le mieux représenté les couleurs ivoiriennes sur la scène internationale. Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de spectacles donnés par cette grande stars du Reggae dans les plus grandes salles de concert en Afrique et même au monde. Alpha Blondy fait partie du cercle très fermé de chanteurs ivoiriens ayant donné un concert au Zénith de Paris. Mais les années passent et la musique évolue. La musique ivoirienne a longtemps été portée par le Zouglou, plus précisément à partir des années 1990 jusqu’à ce que le coupé décalé vienne imposer son règne. La jeunesse ivoirienne ne jure aujourd’hui que part le coupé décalé, un concept musical créé par la Jet Set ivoirienne depuis Paris il y’a plus d’une dizaine d’années. Même si le coupé décalé règne en maître absolu depuis quelques années sur la musique ivoirienne, la liste des chanteurs ivoiriens n’aurait aucun sens si l’on manquait d’y citer le Groupe Magic System. Au départ considéré comme un groupe Zouglou, le groupe tente de rester fidèle à son style musical ivoirien tout en essayant de faire plaisir à leurs fans à travers le monde.

Alpha Blondy : l’unique BOSS du Reggae

Connu à l’Etat civil sous le nom de Koné Seydou, Alpha Blondy est un artiste ivoirien né le 1er janvier 1965. Certains, l’ignorent sans doute mais le chanteur ivoirien a déjà assuré la fonction de premier responsable d’un Mouvement syndical pour étudiants et élèves, le MEECI. Son amour pour la langue anglaise le guide vers le Liberia en 1973. Après plus d’un an passé au Liberia, le chanteur ivoirien envisage d’aller aux Etats-Unis pour mieux perfectionner sa maitrise de la langue anglaise. Trois ans après son départ pour le Liberia, à savoir en 1976, Alpha Blondy réalise son rêve d’aller aux Etats-Unis. Si aujourd’hui cette grande sommité de la musique ivoirienne est mondialement connue, c’est en partie grâce à la confiance qui lui avait accordé l’un de ses plus vieux amis aujourd’hui décédé, l’ancien animateur Fulgences Kassi. Aujourd’hui, l’artiste ivoirien prépare son 23e album dont la sortie est annoncée pour le 15 septembre.

Magic System : pas le dernier des Gaous

Le célèbre groupe Magic System a su réussir là où tant d’autres chanteurs Zouglou ivoiriens ont échoué. Considérés comme les artistes zouglou les plus riches, le groupe est pourtant passé par des moments difficiles avant d’atteindre le sommet. Mais le déclic pour Asalfo, Tino, Goudé et Manadja était l’album « Premier Gaou ». En plus d’avoir été un succès en Côte d’Ivoire, l’album a connu un énorme succès sur la scène mondiale, notamment en France où le titre Premier Gaou a été repris par nombres de chanteurs. Aujourd’hui, le Groupe célèbre ses 20 ans de carrière dans la musique, une célébration marquée par plusieurs séries de concerts donnés en Afrique et en Europe. En l’espace de 20 ans de carrière, le Groupe Magic System a réussi à vendre plus de 5 millions d’albums. Cela peut paraître peu pour un artiste à la dimension internationale, mais en Côte d’Ivoire, très peu d’artistes peuvent se vanter d’avoir fait mieux que les magiciens en termes d’albums vendus. La chanson « Magic In the Air », reste la chanson du groupe la plus écoutée au monde. Aujourd’hui, le tube totalise plus de 200 millions de vues sur YouTube.

Aïcha Koné : c’est fait connaitre grâce à son son titre « Décidé »

Aïcha Koné a réussi aujourd’hui à immortaliser son nom dans le domaine de la musique féminine ivoirienne. La chanteuse ivoirienne compte aujourd’hui à son palmarès plus d’une quinzaines d’albums. Née le 21 mai 1957 dans la ville d’Abidjan, Aicha Koné reste aujourd’hui une source d’inspiration pour de nombreuses chanteuses de la nouvelle génération dans le genre musical mandingue. Parmi ses distinctions les plus importantes de sa carrière, le Kundé d’honneur qui lui a été décerné en 2008 au Burkina Faso. La chanteuse ivoirienne a aussi été désigné Lion d’Or en Guinée il y’a quelques années de cela. Le premier album de la diva ivoirienne sort en 1979. L’année suivante, surfant sur son premier succès, elle enchaine avec un second opus baptisé Zata. Aicha Koné poursuivra sur sa lancée, sortant un ou deux albums des fois au cours d’une et même année. aujourd’hui âgée de 61 ans, elle semble avoir passé le flambeau à la nouvelle génération puisque son dernier album mis sur le marché date de l’année 2010.

Tiken Jah Facoly : l’héritier d’Alpha

Connu à l’Etat civil sous le nom de Doumbia Moussa Facoly, l’artiste ivoirien Tiken Jah Facoly est indiscutablement l’un des artistes africains les plus engagés dans la lutte pour l’émancipation du continent africain. Même si son engagement en politique n’est pas encore une réalité, le chanteur reggae ne rate pas une occasion de dénoncer les dérives autoritaires de certains artistes africains. Par exemple, le chanteur ivoirien n’avait pas hésité à manifester son soutien à Kemy Séba dans le cadre de la lutte contre la fin du Franc Cfa en Afrique. Après un long séjour passé sur les terres maliennes, l’artiste ivoirien a regagné son pays ces dernières années, notamment à la faveur de l’arrivée du président Ouattara Alassane au pouvoir. Et depuis lors certains estiment que la voix de l’artiste s’est éteinte, en référence à un supposé soutien du reggaeman à l’actuel régime ivoirien. Mais Tiken Jah s’est récemment mis à dos plusieurs soutiens de l’actuel régime, notamment lorsqu’il a catégoriquement affiché son désaccord sur la question du troisième mandat du président Ouattara Alassane.

Meiway: inoubliable tube « ma chérie a les Lolos »

Désiré Frédéric Ehui est le nom à l’Etat civil de l’artiste ivoirien que presque toute l’Afrique connaît sous le nom de Meiway. Né le 17 mars 1962 dans la ville de Grand-Bassam, ancienne capitale du pays, Meiway fait véritablement ses grands débuts dans la musique ivoirienne dans les années 1990. En 1991, son album « 200 % Zoblazo » lui permet d’être désigné comme le meilleur artiste ivoirien lors de la cérémonie Africa Music Award dont la première édition a eu lieu en Côte d’Ivoire. Le professeur Awôlôwô comme certains l’appellent enchaîne l’année suivante avec son troisième album baptisé « Jamais 203 – 300 % Zoblazo », tandis qu’il poursuit toujours ses tournées en Europe et en Afrique également. En 1993, Meiway faits sensation à la première édition du Masa, le Marché des arts et du spectacle africain. Le dernier album en date de l’artiste ivoirien est baptisé illimitic, un opus sorti en 2016. Aujourd’hui l’artiste compte à son actif plus d’une vingtaine de trophée dont les derniers en date remontent à l’année 2017, deux trophées gagnés au Ghana et au Cameroun.

Chantal Taiba

Chantal Taiba : chanteuse ivoirienne
Chantal Taiba à la sortie de son nouvelle album le 5 octobre dernier chez notre confrère Amobé Mevegue, ou Cotedivoire.news a pu l’interviewé par Eugénie Diecky ( vidéo en dessous).

L’artiste ivoirienne Chantal Taiba fait partie des chanteuses qui ont marqué la période 1990 à 2000 en Côte d’Ivoire. A cette époque, les genres les plus écoutés étaient le Reggae avec Alpha Blondy, le zouglou avec plusieurs groupes musicaux dont Espoir 2000 ou encore la musique tradi-moderne avec quelques figures emblématiques comme Alla Thérèse. La chanteuse ivoirienne réputée pour sa belle voix a d’abord démarré sa carrière en tant que choriste dans les années 1980. Chantal Taiba est celle-là même qui a promu la culture kroumen à travers la musique en créant le Matiko, un pas de danse propre à sa culture. La reine-mère du Matiko s’est ainsi imposé durant plus d’une dizaine d’années en Côte d’Ivoire avant de rejoindre la France ces dernières années. Outre les nombreux spectacles donnés en France, les fans réclamaient le grand retour de la chanteuse ivoirienne sur scène. Ce vœu tant nourri par ses fans sera exaucé cette année avec la sortie de son tout nouvel album baptisé Sérédo. Dans cet opus de neuf titres, la chanteuse ivoirienne compte une collaboration avec Serge Beynaud.

Serges Kassy : surnommé « Sergent »

Serges Kassy était à une époque l’une des valeurs sures du reggae ivoirien, mais la reconversion de l’artiste dans la vie politique mettra plus ou moins un terme à sa carrière d’artiste chanteur. Né en 1962 dans la commune de Treichville, Serges Kassy est d’abord passé par plusieurs concours nationaux de jeunes talents organisés en Côte d’Ivoire pour se faire connaître. Son premier album baptisé I’m proud sera classé parmi les meilleures ventes de l’époque, plus de 100 000 ventes rien qu’en Côte d’Ivoire, ce qui représentait un record à l’époque. L’artiste enchaîne avec son second opus baptisé « Cabri mort ». Cette belle carrière de l’artiste connaîtra un frein en 2002 avec son engagement aux côtés de Charles Blé Goudé, l’ancien leader de la jeunesse patriotique. Marié, l’artiste vit depuis quelques années en exil en France où il continue toujours de mener son combat pour la libération de Laurent Gbagbo, l’ancien dirigeant ivoirien incarcéré à la Haye. Aujourd’hui, certains rêvent de revoir l’artiste sur scène, mais celui-ci a décidé de revêtir une autre casquette, celle de l’engagement politique.

Petit Denis : le « Zougloutown Bété » off-course !

Petit Denis n’a pas une notoriété internationale comme certains chanteurs Zouglou mais il reste une idole en Côte d’Ivoire pour les fans de cette tendance musicale. Né le 23 septembre 1976 dans la ville de Tabou, Denis Koulaté à l’état civil a sorti son tout premier album en 1996, une époque où le Zouglou faisait encore loi dans les maquis et night clubs de Côte d’Ivoire. Mais plutôt que de fonder un groupe Zouglou comme l’on fait la majorité des artistes de sa génération, Petit Denis choisira lui de faire cavalier seul dans la musique ivoirienne. en 2006, le chanteur Zouglou a célébré ses 10 ans de carrière dans la musique ivoirienne au palais de la culture de Treichville. Comme il fallait s’y attendre, ses fans sont sortis par milliers pour assister à ce spectacle. N’eut été son addiction à la drogue, Petit Denis aurait sans doute été l’un des meilleurs chanteurs zouglou de son époque.

Dj Arafat : l’hashtag « #djarafat » est le plus généré sur les réseaux sociaux

Au sommet du coupé décalé depuis près d’une décennie, Dj Arafat est l’artiste coupé décalé le plus suivi sur la toile. Deux fois vainqueur des Awards du coupé décalé, le chanteur ivoirien se classe aujourd’hui parmi les personnalités ivoiriennes les plus influentes dans le domaine de la musique. Malgré une carrière couronnée par plusieurs trophées dont deux Koras, Dj Arafat court toujours après son premier disque d’or, une distinction dont l’obtention est conditionnée par la sortie d’un album qui se fait toujours attendre. Après des années de brouille avec Debordo Leekunfa, les deux artistes ont finalement décidé de faire la paix pour le plus grand bonheur de leur mélomanes. Arafat et Debordo n’ont pas encore officialisé ce retour par un featuring mais les deux stars préparent quelque chose de lourd pour le 1er janvier prochain.

Serge Beynaud : l’artiste « choco »

Serge Beynaud est un arrangeur qui s’est essayé au métier de la musique ces dernières années. Le choix a été évidemment payant puisque Beynaud est aujourd’hui considéré comme le numéro 2 du coupé décalé, quand certains le classeraient comme le numéro 1 devant Arafat. L’artiste célèbre ses 10 ans de carrière dans la musique ivoirienne cette année. A cette occasion, il donnera un grand spectacle à l’Elysée Montmartre de Paris au mois d’octobre. Aujourd’hui, les porte-flambeaux du coupé décalé sont entre autres Dj Arafat, l’artiste Debordo Leekunfa et aussi le chanteur arrangeur Serge Beynaud. Tous trois classés parmi les richissimes faiseurs de coupé décalé, ces stars figurent aujourd’hui parmi les chanteurs les plus adulés par la nouvelle génération de mélomanes.

Grève des magistrats au Mali : report des élections législatives

Ballon d'or deux milles dix huit

Ballon d’or 2018 : Antoine Griezmann se voit au niveau que Ronaldo et Messi