in

Le Top des Chanteuses africaines francophone

CHANTEUSE FRANCOPHONE – zoom sur la liste des artistes africaines féminines qui font bouger les mélomanes et fans actuellement avec des tube du moment.

Chanteuse africaines Francophone

Les chanteuses africaines francophones rencontrent-elles un plus grand succès dans l’industrie musicale que les stars de la musique anglophone en Afrique ? Avec l’émergence de nouvelles sommités de la musique dans certains pays comme le Nigéria, l’on serait plutôt tenter de dire que les artistes anglophones ont une longueur d’avance, du moins sur le plan du succès. Mais dans l’espace francophone, certaines artistes féminines se démarquent du lot au point même de rivaliser certains prix africains avec les divas du Nigéria. L’une des voix de l’espace francophone en Afrique qui fait rêver actuellement, c’est sans doute celle de la star camerounaise Charlotte Dipanda. Si elle a démarré sa carrière musicale il y’a de cela quelques années, le succès a véritablement été au rendez-vous pour la chanteuse camerounaise à compter des années 2014 et 2015. Charlotte Dipanda est l’une des rares artistes féminines de la nouvelle génération à avoir donné un concert à l’Olympia de Paris. Mais dans l’espace francophone, l’ivoirienne Josey fait aussi partie de ces stars qui font bouger et danser les mélomanes.

Parmi les chanteuses africaines les plus connues, certaines nous viennent de l’espace francophone. Mais notre rédaction a décidé de se consacrer en grande partie sur ces stars féminines qui font actuellement bouger en Afrique. Considérée actuellement comme l’une des plus belles voix de la Côte d’Ivoire du moment, la diva ivoirienne Josey, également citée parmi les chanteuses bien connues en France, fait aujourd’hui parler d’elle dans presque toute l’Afrique. Cette année, la moisson a été également très bonne pour la diva ivoirienne. Après avoir rejoint la grande aventure de The Voice Afrique Francophone en cours de route, l’artiste Josey a réussi à gagner la deuxième édition du concours de la plus belle voix au niveau de l’espace ouest africain. La carrière professionnelle de l’artiste, c’est plusieurs singles qui récoltent des millions de vues sur YouTube à ce jour. L’un de ses plus grands succès fut sans doute le tube « diplôme ». Même si elle n’est pas classée parmi les artistes africains les plus riches à ce jour, la chanteuse ivoirienne se classe aujourd’hui parmi les étoiles montantes de la musique africaine au niveau de l’espace francophone. Quelques années en arrière, le Bénin aussi émerveillait avec des voix féminines comme la star Zeynab Habib. Malgré la présence de certains stars de la musique congolaise au classement des meilleurs chanteurs africains, en RDC les femmes peinent à se faire une place au soleil dans l’industrie de la musique. Si certaines s’y essayent, il faut plutôt comprendre que la Rumba est un style musical qui réussit bien aux hommes qu’aux femmes. Mais la RDC compte aussi de très belles voix comme Barbara Kanam. Aujourd’hui, elle est l’une des chanteuses africaines francophones les plus primées aux grands événements, mais aussi l’une des plus connues, même si elle semble vouloir désormais laisser la place à la nouvelle génération ces dernières années. A titre de rappel, le dernier tube de la diva congolaise remonte à l’année 2015. Parmi les chanteuses de l’espace francophone qui cartonnent actuellement, nous pourrions aussi citer les gabonaises Arielle T et Shan’L.

Arielle T (Gabon)

La chanteuse gabonaise Arielle T est née le 21 janvier 1978. Si au Gabon la musique féminine était exclusivement représentée par la légende Patience Dabany, ces dernières années, Arielle T fait partie de ces chanteuses gabonaises qui ont insufflé une nouvelle dynamique à la musique gabonaise. Arielle T a été nominée à diverses reprises au MTV Music Awards. Sa carrière musicale démarre en feu avec son tube la Go d’à côté sorti en 2011. Très vite, la gabonaise réussit à charmer son public et enchaîne les années qui vont suivre avec de nouveaux tubes. Deux ans après son premier grand succès en musique, la chanteuse gabonaise sort son tout premier album baptisée A Nu, un opus de 10 titres. En 2015, Arielle T se relance encore en sortant le single Hola Hola. Mais ces deux dernières années, la diva gabonaise s’est très peu manifestée avec la sortie de nouveaux albums. L’un de ses derniers tubes en date remonte à l’année 2017, un single baptisé Moitié- moitié.

Claire Bahi (Côte d’Ivoire)

Claire Bahi est aujourd’hui considéré comme la reine du coupé décalé en Côte d’Ivoire. Dans ce genre musical qui était exclusivement l’affaire des hommes au début, très peu de femmes ont réussi à se frotter aux artistes Dj. Alors que le coupé décalé faisait son petit bout de chemin, la chanteuse Christina Dj fut la première femme à se lancer dans ce milieu typiquement réservé aux hommes. Malgré un succès lors de son premier single, la star ivoirienne sera de moins en moins présente sur la scène musicale ivoirienne. Il aura fallu l’arrivée de Claire Bahi pour briser véritablement les codes dans ce genre musical. De 2010 à aujourd’hui, que de chemins parcours par la première dame du coupé. Autant sa réputation la précède dans la sous-région ouest africaine, autant la chanteuse jouit d’une réputation également en France. Claire Bahi revient tout droit de la France où elle avait donné une série de spectacles à ses fans. La chanteuse ivoirienne est la première dame de cette tendance musicale à avoir gagné un prix, un prix gagné à l’occasion de la première édition des Awards du coupé décalé qui a eu lieu en 2016.

Shan’L (Gabon)

Aujourd’hui, Shan’L est la nouvelle star de la musique gabonaise. Si ces dernières années Arielle T était la maitresse des lieux, désormais une nouvelle voix a émergé du Gabon. Mais en réalité, Shan’L a démarré sa carrière musicale depuis l’année 2015 par la sortie d’un album baptisé Shan’L Is My Name. Mais il aura véritablement cette année pour que la gabonaise voit sa côte de popularité grimper considérablement aussi bien dans son pays qu’en Afrique francophone. Cette année, la chanteuse gabonaise a fait sensation en sortant le tube tchizambengue. Sorti il y’a à peine quelques mois, la chanson totalise déjà plus de 8,6 millions de vues sur YouTube. Cette chanson a même permis la nouvelle diva du Gabon d’empocher un prix cette année. Nominée au Primud 2018, la chanteuse gabonaise a remporté son tout premier prix en dehors de son pays le mois dernier. Mais la star n’a malheureusement pas pu faire le déplacement jusqu’à Abidjan pour participer à la cérémonie de remise de son trophée.

Barbara Kanam (RDC)

Chanteuse Barbara Kanam
Photomaton de la chanteuse de RDC.

Barbara Kanam n’est plus une artiste à présenter en Afrique. La chanteuse congolaise a débuté sa carrière musicale en 1999, à une époque où la Rumba régnait en maitre absolu dans toute l’Afrique. En 1999, pas de coupé décalé, ni d’artistes nigérians comme Davido, mais uniquement des grandes voix de la musique congolaise comme Koffi Olomidé et Papa Wemba qui nous a quitté il y’a deux ans alors qu’il était en prestation au FEMUA à Abidjan. Malgré la présence des hommes, Barbara Kanam a réussi à se faire une réputation au sein de la musique congolaise, réputation qui la précède toujours. Son premier album Mokili sorti en 1999 fut un succès aussi bien dans son pays qu’au niveau africain. Il aura fallu attendre cinq ans avant de voir la chanteuse congolaise sortir son prochain album qui connaîtra un succès sans précédent également. C’est sur ce second album que figure le titre Téti, l’un des plus grands succès de la diva congolaise.

Daphne (Cameroun)

La chanteuse camerounaise Daphne jouit aujourd’hui d’une réputation aussi bien dans son pays qu’en dehors des frontières camerounaises. Malgré la sortie d’un premier single baptisé Rastafari en 2014, Daphne peine à faire face à la concurrence au Cameroun, devant certaines chanteuses comme Lady Ponce. Mais loin de baisser les bras, Daphne poursuit toujours sa carrière musicale, une abnégation qui finira par payer quelques années. Deux ans seulement après la sortie de son premier tube, plus précisément en 2016, la chanteuse camerounaise voit ses efforts récompenser par le trophée de la meilleure artiste féminine d’Afrique Centrale à l’AFRIMMA. L’année suivante, la chanteuse camerounaise décroche deux prix aux Balafon Music Awards. A cette cérémonie de récompense des artistes, la diva camerounaise revient chez elle avec le prix de la chanson de l’année et celui de la meilleure voix féminine. Concernant l’année 2018, aucun prix n’a pour l’heure été remporté par la chanteuse, mais elle reste toujours très active et aussi classée parmi les meilleures artistes de sa génération.

Josey (Côte d’Ivoire)

Josey est l’une des artistes féminines ivoiriennes qui ne tarit pas d’éloge aujourd’hui sur la scène internationale. Plutôt que de se lancer dans le coupé décalé, ce pur produit de l’ENA en Côte d’Ivoire a décidé de prospérer dans le genre de musicale, un mélange de coupé décalé et de la musique afro urbaine. Après avoir démarré en tant que choriste, Josey est aujourd’hui une chanteuse accomplie pour certains. Que ce soit au niveau de la voix comme au niveau de ses textes, l’artiste ivoirienne veille à toujours faire plaisir à ses fans. Son tube diplôme qui reste l’un de ses plus grands succès, continue toujours à faire vibrer et danser ses mélomanes. Josey était l’une des rares chanteuses conviées au stade Felix Houphouët Boigny lors des Jeux de la francophonie pour offrir des moments de plaisir aux spectateurs et aux invités. L’année 2018 a été une année particulièrement riche en émotion pour Josey qui a non seulement décroché un prix aux Primud, mais aussi remporter la seconde édition de l’émission The Voice Afrique Francophone, alors qu’elle en était à sa première grande expérience dans cette émission.

Viviane Chihid (Sénégal)

Choriste à la base dans le groupe Super Etoiles de Youssou Ndour, la chanteuse sénégalaise Viviane est aujourd’hui l’une des plus grandes voix féminines de la musique au pays de la Téranga. Durant sa prestigieuse carrière de chanteuse africaine, la sénégalaise a remporté à elle seule trois récompense à l’Afrotainment Museke African Music Awards en 2011. Lors de cette cérémonie de distinction des artistes africains, la chanteuse sénégalaise était rentrée dans son pays en 2011 avec le prix de l’artiste féminine de l’année, le prix de la meilleure chanson afro-rythme puis enfin le prix du meilleur clip vidéo. Nominée dans la cérémonie du Kora en 2012, la chanteuse sénégalaise n’a pas encore garni son palmarès avec un prix issu de cette prestigieuse cérémonie africaine. Depuis le début de sa carrière qui remonte à l’année 2012, Viviane a mis sur le marché de la discographie 12 albums. Il y’a de cela quelques mois, l’artiste sénégalaise était à Paris où elle a communié avec ses fans lors d’un gigantesque concert qu’elle a donné avec la participation de son mentor Youssou Ndour qu’elle a tenu à remercier après le spectacle :

« Je suis très heureuse en ce moment. Le sentiment qui m’habite est inexplicable. Le public s’est déplacé en masse pour venir me voir sur scène et le spectacle s’est très bien passé. La seule chose qui me fait mal, c’est que nous n’avons pas eu assez de temps pour dérouler tout le show. Mes fans et moi aurions souhaité communier encore plus longtemps, malheureusement ce n’était pas possible… Je remercie particulièrement Youssou Ndour, Mbaye Dièye Faye et tous mes collègues artistes qui m’ont soutenue dans cette belle aventure. Je n’oublie pas Awa Ndao, Thiané Diagne, Moussa Versailles et toute la presse sans exception. Mention spéciale au Groupe futurs médias, aux membres de mon staff, à Sen Art Vision et à mon groupe, le Djolof Band. ».

Le parcours de la chanteuse Viviane rappelle un peu trait pour trait celui du chanteur congolais Fally Ipupa. Après avoir commencé comme danseur dans le Groupe Quartier Latin de Koffi Olomidé, Fally Ipupa a décidé de faire carrière solo, un choix qui s’est avéré payant puisqu’il reste le leader incontesté de la nouvelle génération d’artiste rumba en RDC.

Charlotte Dipanda (Cameroun)

Charlotte Dipanda s’est aujourd’hui est imposée comme l’une des chanteuses camerounaises les plus connues en Europe ces dernières années. La carrière musicale de la diva camerounaise démarre pourtant très timidement en 2001 avec la sortie d’un album. Après ce premier opus la chanteuse camerounaise mettra 7 ans avant de faire parler d’elle sur la scène musicale avec son second opus. Mais c’est en 2015 que Charlotte Dipanda se trouve au sommet de sa gloire, avec la sortie de son album Massa. Rappelons que la camerounaise a déjà collaboré avec plusieurs stars de la musique créole donc Jacob Desvarieux qui n’est plus à présenter de nos jours. Dipanda compte aussi une collaboration avec la légende du zouk Eric Virgal.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Mort Ahmed Souaney

Mort du cinéaste Ahmed Souaney (Dr Boris) : ce que l’on sait de son décès

Chanteuse d'origine Africaine

Le palmarès des Chanteuses françaises d’origine africaine