in

Le palmarès des Chanteuses françaises d’origine africaine

CHANTEUSE FRANCAISE ORIGINAIRE D’AFRIQUE – parmi les belles voix de la musique française actuellement, certaines nous viennent du continent africain.

Chanteuse d'origine Africaine

Les chanteuses françaises d’origine africaine sont souvent connues du public, mais pas toutes. Aujourd’hui, nombre de mélomanes se lancent dans des confusions à tort sur la véritable origine de certaines artistes féminines françaises. Nombreux sont par exemple ceux et celles qui ont cru que la musicienne Tal venait du continent africain, plus précisément des pays du Maghreb. Mais ce n’est hélas pas le cas puisque la musicienne française qui aura bientôt 29 ans est plutôt originaire d’Israël. La majorité des chanteuses françaises d’origine africaine nous viennent particulièrement des pays d’Afrique du Nord, en l’occurrence le Maroc, l’Algérie et aussi la Tunisie. Mais certaines stars de la musique française sont également originaires de l’Afrique subsaharienne, par exemple la rappeuse franco-malienne Aya Nakamura qui nous vient du Mali ou encore la chanteuse Joko qui est origine de l’Afrique centrale, du Cameroun pour être plus précis.

Après avoir dévoilé la liste des chanteuses africaines connues en France, notre rédaction s’est intéressée aux stars de la musique française originaires du continent africain. Pour certaines, les origines sont connues, mais pour d’autres non. Qui n’a pas pensé à tort que la star de la musique française Tal était originaire du continent africain ? Cela peut surprendre, mais l’artiste Tal, connue à l’état civil sous le nom de Tal Benyezri, n’a guère d’origines maghrébines comme le pensent certains, mais plutôt des origines hébreux. Certains pourraient aussi classer la chanteuse Zaho parmi les musiciennes françaises originaires d’Afrique, mais ce serait une grande erreur de leur part. Bien que Zahera Darabid connu sous le nom d’artiste Zaho ait des origines africaines, il convient de rappeler qu’elle n’est pas de nationalité française mais plutôt canadienne. Zaho est née en Algérie en 1980. Ses parents émigreront par la suite en 1999 vers le Canada pour échapper aux horreurs de la guerre civile algérienne. Conclusion, Zaho n’est donc pas une chanteuse française d’origine africaine, puisqu’elle est en réalité de nationalité canadienne, même si son succès en France est aujourd’hui indiscutable parmi les voix féminines de la nouvelle génération. Elle a déjà collaboré avec les plus belles voix du rap français comme le rappeur franco-guinéen MHD et aussi le rappeur La Fouine pour son titre Ma Meilleure. Concernant les chanteuses françaises d’origine africaine, nous pouvons entre autre citer la rappeuse franco-malienne Aya Nakamura. Arrivée dans la musique il y’a seulement quelques années, elle s’est imposée comme l’une des valeurs sures du rap féminin en France. Son plus grand succès, le tube Dja Dja, est un savoureux mélange de RnB et Soul Music. Rien pour ce seul single, la chanteuse française d’origine malienne a réussi à récolter plus de 166 millions de vues sur YouTube, pas mal pour une chanson sortie il y’a seulement quelques mois. Rappelons aussi que la diva Aya Nakamura fait aussi partie des chanteuses africaines les plus connues actuellement en France. En attendant la sortie de son premier album, la rappeuse franco-malienne poursuit son petit chemin en conquérant le cœur de ses fans, elle qui compte déjà 1 millions d’abonnés à sa chaîne YouTube. Zoom sur la liste de ces stars de la musique française originaires du continent africain. Dans l’impossibilité de toutes les lister, notre rédaction s’emploiera uniquement à établir une liste des artistes les plus connues.

Imany (franco-comorienne)

Née le 5 avril 1979 dans la commune de Martigues en France, la chanteuse Imany connue à l’état civil sous le nom de Nadia Mladjao, est originaire du Comores. Imany s’est aussi lancé dans une carrière de mannequin en plus de la musique. Au cours d’une interview accordée au JDD l’année dernière, la chanteuse française a fourni de plus amples informations sur ses véritables origines : je viens « Des Comores, même si je suis née à Martigues. Ma mère m’a ­raconté son histoire. Sa propre mère, mariée à 9 ans, avait eu six enfants avant elle. Ils sont tous morts de maladies diverses. Ma mère a été la seule à survivre. Même si elle n’a jamais connu ces frères et sœurs, ils existent. Ce sont des fantômes et une histoire à porter. », a répondu la chanteuse française. Sur le plan musical, la chanteuse n’hésite pas à établir une analogie entre sa carrière et celle de l’ancienne première dame française, Carla Bruni : « Nos chemins se ressemblent, mais nous n’avons pas la même histoire. Carla est musicienne depuis toujours, issue d’un milieu aisé et connue comme top-modèle avant d’être chanteuse. Moi, je suis une fille de Vélizy qui faisait du saut en hauteur et qui chantait en yaourt sur les tubes du Top 50! Si on ne m’avait pas repérée dans le métro pour l’émission Graines de star, j’aurais fini au McDo. Quand j’ai invité Carla à mon concert pour la recherche contre l’endométriose, elle a tout de suite accepté. Respect! ». Plusieurs albums de l’artiste française ont été certifié disque d’or et disque de Platine, aussi bien en France comme dans certains pays étrangers comme l’Italie, en Pologne ou en Russie. Son album The Shape of a Broken Heart qui est le premier de sa carrière a été certifié Disque d’or en France, en Italie ou encore en Turquie. Mais depuis quelques temps, la chanteuse semble de plus en plus se consacrer à sa vie privée, consacrant son éducation à l’éducation de son enfant.

Indila (franco-égyptienne)

Indila à l’état civil est connu sous le nom d’Adila Sedraïa. La compositrice française est née dans la capitale Paris le 26 juin 1984. Indila est connue en France pour avoir collaboré avec plusieurs voix du rap français. L’une de ses belles plus belles collaborations a sans doute été celle avec le rappeur français d’origines comorienne Soprano, pour son titre Hiro. La chanteuse française d’origine égyptienne a aussi collaboré avec le rappeur Youssoupha sur l’un des plus grands titres, le single Dreamin. Après ces fructueuses collaborations, Indila a décidé d’entamer une carrière solo. En 2013, la chanteuse met sur le marché son tout premier single Solo baptisé Dernière danse, sorti plus précisément au cours du mois de novembre. Le tout premier album de la chanteuse française voit le jour en février 2014, un album qui sortira sous le label de Capitol Music France. A titre de rappel, le premier opus de la chanteuse française sera certifié trois fois disque de platine en France. L’opus sera également certifié disque d’or en Belgique. Les ventes de l’album de l’artiste dans des pays non francophones la propulseront sur la scène internationale, ce qui lui permettra de gagner d’autres certifications pour son premier album en dehors de la France. A l’occasion de la 30e édition des Victoires de la musique célébré en France, Indila s’est vu décerné il y’a trois ans le prix de l’Album révélation. Rappelons que la chanteuse Indila s’étale très peu sur ses origines, mais elle admet toutefois avoir de nombreuses origines, notamment des origines indiennes.

Sheryfa Luna (franco-algérienne)

Cherifa Babouche de son vrai nom est une chanteuse française d’origine algérienne née le 25 janvier 1989. Après avoir conquis des millions de fans avec son tube il avait les mots, elle avait soudainement disparu des écrans. Dans une interview accordée au Magazine Closer Mag, la chanteuse a révélé les raisons qui l’avaient poussé à s’éloigner momentanément de la scène musicale, elle qui était atteinte d’une infection aux reins après son accouchement : « Ce sont des périodes très difficiles. Je ne suis pas complètement débarrassée de mon anémie. Quant à mon infection du rein, c’est tombé très mal: pendant la promotion de mon avant-dernier album, ce qui l’a faite capoter. Mais c’est la vie. Il y a un moment où il faut d’abord penser à soi. C’était peut-être un signal d’alarme : Tu as ta carrière, mais tu as aussi une vie familiale, tu as un enfant… Durant les deux premières années après mon accouchement, je n’ai rien fait: pas de régime, pas de sport. C’est mon boulot qui m’a permis de perdre énormément de poids. Pour me débarrasser du surplus, j’ai pris cette dernière année un coach sportif, 4 séances par semaine.», révélait-elle au magazine People. L’artiste française avait même mis un terme à sa carrière à la grande déception de ses fans. Mais en 2018, Sherifa Luna a annoncé son grand retour sur la scène musicale avec un nouvel album. Nominée à plusieurs reprises au NJR Music Awards, la chanteuse franco-algérienne n’a malheureusement remporté aucun prix dans cette cérémonie où elle a été nominée à quatre reprises depuis le début de sa carrière musicale.

Jacqueline Taïeb (franco-tunisienne)

Jacqueline Taïeb n’est pas de la génération de nouveaux artistes français, puisqu’elle est née en 1948 dans la capitale tunisienne. Arrivé en France dès l’âge de 8 ans, elle ne mettra pas du temps à sortir son premier opus sur le marché. A l’âge de 19 ans, Jacqueline Taïeb sort son tout premier disque qui connaîtra un énorme succès grâce à son titre 7h du matin, tube qui reste aujourd’hui parmi les grands classiques français. Surfant sur son premier succès elle enchaîne avec un second titre baptisé Qu’est-ce qu’on se marre à la fac, un single qui connaîtra également un succès en France. Mais les prochaines sorties de la chanteuse franco-tunisienne rencontreront moins de succès. Jacqueline Taïeb s’éloignera donc de la scène musicale française avant de faire son grand retour dans les années 1978. En 2005, elle sort un album de 12 titres baptisé Jacqueline Taïeb is back, comme pour dire que la diva des années 1967 est de retour sur scène. A l’occasion du printemps arabe qui touchera les pays du Maghreb dont la Tunisie, Jacqueline Taïeb sort un single en hommage à la révolution qu’a connu son pays d’origine, révolution qui a contraint le dirigeant Ben Ali à l’exil en janvier 2011. A défaut d’avoir des prix, plusieurs chansons de la chanteuse ont été utilisées pour des publicités aussi bien en France comme en Allemagne.

Joko (franco-camerounaise)

Marie-Joseph Blanche Ledru connu sous le nom de Joko, est une chanteuse camerounaise née le 10 décembre 1980 dans la ville de Sangmélima. La star de la popo a débuté sa carrière musicale plus précisément en 2005 en tant que choriste du rappeur français Doc Gynéco. En 2011, Joko sort son premier album intitulée Instinctive, un album qui lui permettra de faire de nombreuses tournées à travers la France, notamment dans les salles de spectacle parisiennes. Deux ans plus tard, la star de la pop et de la variété sort son deuxième album baptisé chercheuse d’or. Joko a démarré sa carrière sous le Label du producteur Yacine Bouzidi qui a répéré ce jeune talent dans les années 2010. Durant sa carrière, la chanteuse franco-camerounaise était annoncée dans une collaboration avec Franck Alamo. Mais les problèmes de santé et le décès de l’artiste empêcheront cette collaboration qui était tant attendue. Toutefois la diva de la musique française a réussi à obtenir l’accord de Franck Alamo pour l’utilisation de sa voix, une requête à laquelle l’artiste n’a opposé aucun refus : « On lui a demandé si ce serait possible de prendre sa voix sur la version originale de la chanson. Il a trouvé cette idée géniale. Il lui était impossible de se rendre au studio et de chanter et il me semblait que c’était alors la façon la plus simple pour que ce duo existe. On lui a fait écouter et il était très content du résultat comme toute son équipe. C’est peut-être un hommage mais pour moi c’est un duo. Ce fut une belle rencontre avec une légende de la variété Yé-Yé. Ce qui me soulage c’est de savoir qu’il est parti content de ce duo. », expliquait Joko dans une interview accordée à Influence.

Élisabeth Kontomanou (franco-guinéenne)

En plus d’avoir des origines guinéennes, la chanteuse française Élisabeth Kontomanou est aussi originaire de la Grèce. Né le 30 novembre 1961 dans la ville de Lyon, la chanteuse française s’est lancée dans le Jazz depuis les années 1999. Le premier single de la musicienne franco-guinéenne voit le jour en cette même année. L’année suivante, Élisabeth Kontomanou enchaîne avec un second tube baptisé Hands And Incantation, un tube sur lequel elle a collaboré avec le pianiste français Jean-Michel Pilc. Élisabeth Lurline Véronique Kontomanou de son vrai nom, enchaînera des tubes jusqu’en 2014, date à laquelle sortira son tout dernier single baptisé Amoureuse, un single signé sous le Label Plus Loin Music. Élisabeth Kontomanou a été désignée en 2006 comme meilleure artiste vocal aux Victoires du jazz.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Chanteuse africaines Francophone

Le Top des Chanteuses africaines francophone

Fifa résultat: meilleurs équipes africaines

Classement FIFA Afrique 2018 : top 10 des meilleures équipes africaines