in

Afrimma 2018 : Fally artiste de l’année, DJ Arafat et Beynaud sans récompense

AFRIMMA MUSIC AWARDS – plusieurs artistes africains ont été récompensés dans la ville de Dallas aux Etats-Unis.

Le rideau est tombé depuis quelques heures sur l’édition 2018 de l’Afrimma Awards. Si les grosses pointures de la musique ivoirienne étaient en lice dans cette compétition, aucun prix pour les faiseurs de coupé décalé. Nominés dans la catégorie des meilleurs artistes de l’Afrique de l’ouest, DJ Arafat et son compatriote Serge Beynaud sont revenus les mains vides de cette cérémonie de distinction qui a eu lieu dans la ville de Dallas. Egalement nommés dans la catégorie du meilleur artiste francophone, les deux ivoiriens sont rentrés bredouilles dans cette seconde catégorie. Cette année, le congolais Fally Ipupa a réalisé un énorme coup en décrochant deux récompenses dans cette cérémonie, notamment le prix de l’artiste de l’année et celui du meilleur chanteur de l’Afrique centrale.

Pas de récompenses à l’Afrimma Awards 2018 pour les artistes ivoiriens qui avaient été nominés. Malgré la mobilisation de ses fans à travers les votes, DJ Arafat n’a gagné aucun trophée à cette cérémonie de distinction qui a eu lieu dans la ville de Dallas. Nominé dans la catégorie du meilleur artiste en Afrique de l’ouest puis du meilleur artiste francophone de l’année, le numéro 1 du coupé décalé est malheureusement revenu bredouille de la cérémonie. Son concurrent direct dans le coupé décalé n’a pas fait mieux. Serge Beynaud qui était aussi nominé à l’Afrimma Awards n’a remporté aucun trophée. Aussi l’ivoirienne Josey qui avait été nominée dans la catégorie du meilleur artiste féminin de l’Afrique de l’ouest n’a pas pu s’imposer face aux chanteuses nigériane. D’ailleurs ce trophée a été décerné cette année à la chanteuse naija Yemi Alade. Le coupé décalé tendrait-il vers son déclin au niveau de la sous-région ouest africaine après plusieurs années de règne ? En tout cas, les deux meilleurs chanteurs coupé décalé du moment, à savoir Arafat et Beynaud, ont du mal à rafler des prix à l’international. Mais la situation semble encore plus inquiétante pour DJ Arafat qui pourrait terminer l’année sans un nouveau trophée musical, lui qui avait refusé de participer à la première édition des Primud en Côte d’Ivoire.

Tour d’horizon des récompenses à l’Afrimma

En Afrique de l’ouest, ce sont les artistes nigérians qui ont raflé le plus de récompense à l’édition 2018 de l’Afrimma. Le jeune rappeur nigérian WIzkid a été désigné lauréat dans la catégorie du meilleur artiste ouest africain devant DJ Arafat et Serge Beynaud. Le rappeur nigérian a par ailleurs remporté aussi d’autres trophées, à savoir celui du meilleur titre de l’année avec son single Socco et aussi celui du meilleur clip vidéo de l’année avec le même single. Le prix de la meilleure chanteuse est revenu cette année à la nigériane Yemi Alade, une catégorie dans laquelle était aussi nominée la chanteuse ivoirienne Josey. Le prix du meilleur artiste francophone a été décerné au Groupe togolais Toofan, devant DJ Arafat et Serge Beynaud. Rappelons que le duo togolais a aussi remporté le prix du meilleur groupe africain à l’Afrimma 2018. Malgré une panoplie de récompenses empochées cette année dans cette cérémonie, trois prix pour être plus précis, le chanteur nigérian Wizkid s’est fait coiffé au poteau pour le trophée de l’artiste de l’année. Considéré comme le principal trophée dans cette compétition, le prix de l’artiste de l’année a été remis au chanteur congolais Fally Ipupa. Le nouveau roi de la rumba congolaise a par ailleurs été désigné lauréat du prix du meilleur artiste masculin en Afrique centrale. La grosse déception est donc du côté ivoirien puisqu’aucun des trois nominés de la Côte d’Ivoire n’a gagné un prix à cette cérémonie.

Ballon d’or 2018 : Benzema, Bale, Aguero parmi les 30 nominés

Jean-Kouassi Abonouan à Diabo

Cote d’Ivoire : le président du conseil régional de Gbêkê à Diabo et Sakassou pour sa réélection