in

Qui est Louise Mushikiwabo, la nouvelle secrétaire générale de la Francophonie ?

SECRETAIRE GENERALE DE LA FRANCOPHONIE – quatre ans après le mandat de la canadienneMichaëlle Jean, l’Afrique reprend le secrétariat général de l’OIF.

L’élection de Louise Mushikiwabo à la tête de l’organisation internationale de la francophonie n’était apparemment qu’une simple formalité ce vendredi. Bien avant la décision des états membres de l’OIF, la ministre rwandaise des affaires étrangères s’était déjà assuré le soutien de la quasi-totalité des pays africains membres de l’organisation. Ensuite, la chef de la diplomatie française avait bénéficié du soutien de la France pour sa candidature, prenant ainsi une sérieuse option dans cette bataille qui l’opposait à la canadienne Michaëlle Jean qui, en dépit du volte-face du Québec, a mené campagne jusqu’au bout. Après Boutros Boutros Ghali, Abdou Diouf et la canadienne Michaëlle Jean, Louise Mushikiwabo devient ainsi la quatrième personnalité à occuper le secrétariat de la francophonie, et cela pour les quatre prochaines années. Zoom sur le parcours de cette figure importante de la diplomatie rwandaise et désormais de l’OIF.

Louise Mushikiwabo a été désignée ce vendredi devant 26 chefs d’Etats comme la nouvelle secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie. La ministre rwandaise des affaires étrangères devient ainsi la troisième personnalité africaine à occuper ce poste, après l’homme d’état égyptien Boutros Boutros Ghali et le sénégalais Abdou Diouf. L’élection de la rwandaise qui n’était qu’une formalité, eux égard des soutiens dont elle a bénéficié, a été officiellement confirmé ce vendredi matin par la Présidence Rwandaise depuis son compte Twitter : « Les Chefs d’État et de Gouvernement des pays membres de l’OIF ont élu par acclamation Madame Louise Mushikiwabo comme la nouvelle Secrétaire Générale de la Francophonie. Celle-ci a été présentée par le Président Kagame comme la candidate du Rwanda et de l’Afrique. ». Opposée à la canadienne Michaëlle Jean qui cherchait à briguer un second mandat, la ministre rwandaise a fédéré un énorme consensus autour de sa candidature avant le jour de son élection ce vendredi 12 octobre à Erevan en Arménie. De la France aux états africains membres de l’OIF, presque la quasi-totalité des 26 chefs d’Etats présents au sommet de l’OIF à Erevan ont soutenu la candidature de la nouvelle figure de la diplomatie rwandaise. Lâché par la France, Michaëlle Jean a vu ses chances se compromettre pour un deuxième mandat après le volte-face du Québec qui a décidé de lui retirer son soutien quelques jours avant le nouveau sommet de la francophonie : « Après analyse et considérant le consensus africain qui se dessine au Sommet de la Francophonie d’Erevan, le Premier ministre désigné du Québec, M. François Legault, annonce qu’il ne soutiendra pas le renouvellement du mandat de Mme Michaëlle Jean au poste de secrétaire générale de la Francophonie », expliquait le cabinet du premier ministre québécois dans un communiqué officiel. Michaëlle Jean qui a dénoncé de petits arrangements au sein de l’OIF s’est pourtant battu jusqu’aux derniers instants. La nouvelle figure de la diplomatie rwandaise se voit désormais propulser à nouveau sur la scène internationale à travers cette élection. Mais qui est Louise Mushikiwabo ?

Louise Mushikiwabo, 10 ans de vie politique au Rwanda

Né le 21 mai 1961 à kigali, Louise Mushikiwabo a effectué son cursus secondaire dans la capitale rwandaise. Après un baccalauréat obtenu en 1984, elle enseigne un cours moment dans le secondaire avant d’immigrer ensuite vers les Etats-Unis deux ans plus tard. Elle intègre ensuite la BAD, une institution dont elle sera quelques années après la directrice des communications de la banque. C’est en 2008 que Louise Mushikiwabo est rappelée par Paul Kagame pour servir son pays. Elle est sollicitée par le président rwandais pour succéder à Laurent Nkusi au poste de ministre de l’information. La rwandaise sera par ailleurs nommée porte-parole du gouvernement rwandais pendant son mandat à la tête du ministère de l’information. Louise Mushikiwabo ne met pas de temps à gravir les échelons. En 2009, elle est nommée ministre des affaires étrangères du Rwanda, poste qu’elle occupe jusqu’à ce jour. Et depuis ce vendredi, la chef de la diplomatie rwandaise est le nouveau visage du secrétariat de l’Organisation Internationale de la Francophonie, pour au moins les quatre prochaines années à venir.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Score : 2 à 2 but Mbappé

Match Islande-France : score de 2 buts à 2, Mbappé évite la défaite

Religions Traditionnelles d'Afrique Noire

Découvrir les religions traditionnelles d’Afrique noire