Concours ENA 2020 CI : La liste des dossiers à fournir

Concours Ena Côte d'Ivoire 2020 - Liste Dossiers à Fournir

Mais pour intégrer cette prestigieuse école, il y’a bien entendu des conditions à remplir, dont la mise à disposition de l’école de l’ensemble des pièces constitutives du dossier de candidature. Le concours de l’ENA reste ouvert aussi bien aux diplômés à la recherche d’un emploi tout comme aux personnes ayant déjà intégré la fonction publique ivoirienne. Mais les candidats les plus nombreux sont ceux qui souhaitent intégrer l’école par voie de concours direct, à savoir les diplômés ou travailleurs indépendants qui ne sont pas encore des salariés de l’administration ivoirienne.

Le concours direct se décline en trois catégories, le cycle moyen, le cycle moyen supérieur et le cycle supérieur. Le cycle moyen est celui destiné aux titulaires d’un baccalauréat de l’enseignement général. Quant au niveau intermédiaire, c’est-à-dire le cycle moyen supérieur, il est réservé aux diplômés d’un BAC + 3. Anciennement réservé aux titulaires d’un BAC + 4, le cycle supérieur est désormais, avec l’entrée en vigueur du système LMD (Licence, Master, Doctorat) dans le système de l’enseignement en Côte d’Ivoire, destiné aux titulaires d’un Master. Même si ce diplôme peut être considéré comme l’équivalent d’un BAC + 5, il ne s’agit pas, dans le cadre de ce concours, de se prévaloir d’un quelconque BAC + 5 pour espérer concourir. Pour le cycle supérieur, seul le Master est, à ce jour, le seul diplôme requis. Pour tous ces niveaux, le diplôme demandé ne signifie pas que toute personne titulaire d’un diplôme supérieur à celui du cycle concerné est systématiquement exclue. Seulement que pour le niveau dans lequel l’on souhaite concourir, il faut se munir du diplôme requis.

L’une des premières conditions pour postuler au test d’entrée à l’Ecole Nationale de l’Administration, c’est d’abord la condition de l’âge. Pour prétendre prendre part à ce concours, le candidat doit s’assurer que son âge se situe dans l’intervalle précisé par le communiqué ministériel. Les postulants de moins de dix-huit (18) ans, même s’ils satisfassent aux autres conditions, ne sont pas autorisés à prendre part à ce concours. Autrement dit, le candidat doit être âgé d’au moins 18 ans le 1er janvier de l’année d’ouverture du concours. Ensuite, il faut s’assurer de ne pas excéder l’âge limite fixé par le ministère de tutelle, à savoir le ministère de la fonction publique, et relayé par la direction de l’établissement. Pour l’année 2020, les candidats doivent être âgés de 40 ans au 31 décembre 2020. Pour le cycle moyen supérieur, l’âge limite est de 38 ans à la même date. Quant au plus petit niveau, l’âge limite du concours est de 33 ans à la fin de l’année 2020.
L’inscription au concours d’entrée à l’ENA 2020 se déroule en plusieurs étapes. Avant de postuler au concours, le candidat doit, comme tout bon entrepreneur, d’abord s’assurer d’être en mesure de pouvoir réunir la liste des dossiers exigés par la direction de l’Ecole Nationale de l’Administration, faute de quoi toute démarche d’inscription entamée au départ serait vaine. C’est un préalable auquel le postulant doit satisfaire avant d’aller plus loin dans son initiative. Mais ce premier type de dossier n’a rien de similaire à cette longue liste de dossier que le candidat devra fournir, une fois reçu à la première épreuve d’admissibilité. Comme c’est le cas de tous les concours administratifs en Côte d’Ivoire depuis quelques années, le candidat souhaitant postuler au test d’entrée à l’ENA doit au préalable procéder à une inscription en ligne. À ce niveau, il devra renseigner utilement une fiche de candidature en y apportant des mentions relatives à son identité et au cycle pour lequel il postule. Ceci devrait permettre au postulant de disposer d’un espace candidat où il pourra par la suite recevoir les résultats de sa visite médicale, sa convocation pour les épreuves écrites du concours et bien d’autres. C’est d’ailleurs dans cet espace que le candidat pourra faire toutes les modifications qu’il juge utiles fixer la date de son premier rendez-vous pour la prise de vue. Une fois que la date du rendez-vous est validée, il n’a plus qu’à attendre la date convenue pour s’y rendre, afin de poursuivre son processus d’inscription. Mais cette première phase n’est effective que lorsque le candidat s’acquitte des frais d’inscription au concours d’entrée à l’ENA. Les frais sont fixés à 26 500 francs Cfa, et le candidat a la possibilité de postuler à plusieurs concours, si bien entendu il remplit les conditions d’éligibilité comme l’âge et la liste des dossiers à fournir pour chaque concours. Il devra, dans ce cas, le préciser en mentionnant les niveaux auxquels il souhaite candidater. Il ne s’agira pas pour le candidat qui se trouve dans une telle éventualité de payer la somme de 26500 francs pour chaque niveau. Dans une telle situation, le postulant ne devra, à côté des frais indiqués plus haut, payer que 15.000 francs de plus pour chaque cycle, c’est-à-dire un total de 41.500 pour deux cycles où 56.500 pour les trois. La liste des dossiers à fournir pour ce concours n’est différente de celle de la plupart des concours d’entrée à la fonction publique, à quelques exceptions près.

Liste des dossiers pour l’ENA 2020

  • Une demande manuscrite de recrutement établie sur papier libre adressée à Monsieur le ministre de la fonction publique et précisant l’adresse exacte du candidat
    • Un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu, daté d’au moins 1 an
    • Un casier judiciaire datant de moins de 3 mois
    • Un certificat de nationalité datant de moins de 5 ans (nouvelle formule)
    • Les diplômes ou titres exigés et leurs copies certifiées conformes.
    • Un curriculum vitae à télécharger sur le site de l’ENA et certifié sincère par le candidat ;
    • Une attestation sur l’honneur par laquelle le candidat déclare ne pas être fonctionnaire ou élève fonctionnaire d’une administration, d’un service, d’un établissement Public de l’Etat ou d’une collectivité locale. S’agissant du fonctionnaire candidat à un concours direct, il devra produire une attestation de sa démission dûment approuvée par son autorité hiérarchique, indiquant l’emploi, le grade, la catégorie et l’ancienneté de service effectif
    • Une fiche de candidature à télécharger sur le site de l’ENA
    • Un certificat de visite et de contre-visite délivré par un médecin de l’Administration et le déclarant indemne de toute affection contagieuse telle que prévue par la réglementation en vigueur
    • Une enveloppe avec le Logo de l’ENA à l’ENA et qui devra porter l’adresse exacte du candidat
    • Le reçu du paiement des frais de concours

Même quand toutes ces pièces constitutives du dossier sont réunies, les candidats ne sont toujours pas aux termes de leur labeur.

Pour les candidats qui souhaitent multiplier leurs chances d’entrée dans cette prestigieuse école, l’ENA met à leur disposition des cours de préparation qui ont lieu avant la date de la deuxième étape des épreuves d’admissibilité. Les frais de cours de préparation pour l’année 2020 s’établissent autour de 30.000 francs Cfa selon le communiqué. Pour cette année 2020, le nombre de places pour lesquelles les candidats devront concourir est connu suite à un communiqué signé par la directrice de cette école. Si pour les cycles moyen et moyen supérieur le nombre de places est chiffré respectivement à 139 et 114, le cycle supérieur compte un nombre de places nettement plus élevé comparativement aux cinq dernières années.  Quatre-vingt sept places sont prévues pour ce niveau. Cela s’explique par la création d’une nouvelle filière, l’école des ressources humaines.

Contrairement à la majorité des concours de la fonction publique, le concours d’entrée à l’école nationale d’administration présente une particularité. La liste des dossiers requise n’est exigée que pour les candidats ayant été déclarés admissibles pour la deuxième étape. En effet, le concours d’entrée à  passe par une trois différentes étapes. La première, composée de quatre épreuves dont l’aptitude verbale, l’anglais, la culture générale et l’épreuve de logique, se décline sous la forme de questions à choix multiples (QCM). C’est une fois cette étape franchie que les candidats admissibles au deuxième tour sont autorisés à fournir les différentes pièces constitutives du dossier sus-cité. Cette deuxième étape porte également sur des épreuves écrites qui diffèrent quelque peu, suivant le cycle. Il n’est donc pas nécessaire de s’investir dans la constitution des dossiers dès l’ouverture du concours. En d’autres termes, il n’est pas question de chercher à gagner du temps en constituant son dossier au préalable.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer