Accueil ACTUALITÉ Rencontre avec Bédié : Guillaume Soro se défend d’avoir trahi Ouattara

Rencontre avec Bédié : Guillaume Soro se défend d’avoir trahi Ouattara

Annoncé pour la semaine dernière, la rencontre entre Guillaume Soro et son aîné Henri Konan Bédié s’est finalement tenue en début de cette semaine. A l’occasion de cette visite, le président de l’Assemblée Nationale a été accueilli dans une grande ferveur à Daoukro, la ville natale de l’ancien président ivoirien. Mais ce tête-à-tête entre les deux personnalités a fait beaucoup de bruits dans la presse, et aussi au sein du RDR. Dans un article consacré à cette rencontre entre les deux personnalités politiques, le quotidien en ligne Africa Intelligence est même allé à affirmer que le président de l’Assemblée Nationale aurait tourné le dos à Alassane Ouattara, l’actuel chef d’état ivoirien, des allégations que le PAN s’est empressé de démentir.

La rencontre entre Bédié et Guillaume Soro cette semaine alimente encore la polémique sur la scène politique ivoirienne. Si le RDR s’est gardé de commenter cette visite du PAN rendue au sphinx de Daoukro, les partisans du Rassemblement des Républicains sont nombreux à avoir désapprouvé cette initiative du président de l’Assemblée Nationale. Dans un article consacré à cette visite, le média en ligne Africa Intelligence a révélé que Guillaume Soro aurait tourné le dos à l’actuel chef d’Etat. A l’issue d’une rencontre qui s’est tenue fin d’année dernière entre Ouattara et Soro, les deux personnalités avaient réaffirmé leur vision commune dans la gestion des affaires d’états, faisant taire ainsi les rumeurs d’une prétendue tension entre le PAN et le chef de l’Etat. En dépit de la polémique que suscite sa rencontre avec Bédié, le président de l’Assemblée affirme ne pas avoir tourné le dos au président de l’Assemblée Nationale, comme cela avait été mentionné dans l’édition en ligne du quotidien d’actualité Africa Intelligence : « j’ai lu avec surprise un récent article d’Africa Intelligence qui affirmait faussement que j’aurais décliné une audience avec le Président de la République de Côte d’Ivoire; ce qui est impensable, à moins de vouloir me porter préjudice ! Comment un Président d’Assemblée oserait décliner une audience avec le Président de la République ? Je ne me laisserais pas à aller à des confidences d’échanges entre le président de la République SEM Ouattara et moi-même. Pour la gouverne de tous, je parle régulièrement avec le Président de la République. Et mon voyage à Daoukro, j’ai pris le soin d’en informer le Président Alassane Ouattara. Du reste, M. Bédié qui lui-même a été Président de la République ne m’aurait pas toléré un tel manquement. Le reste du récit de l’article n’est que pure affabulation. Voilà, chers Tous, sur quelle note je voudrais conclure la présente chronique. J’espère que lors des deux précédentes, vous avez convenu avec moi que la solidarité, l’humilité et la reconnaissance sont des valeurs humaines cardinales pour l’élite politique africaine. », a écrit sur sa page Facebook le PAN, en réaction à l’article en ligne.

> Lire aussi  Top 5 des pays les plus développés d’Afrique : ils sont prospères et il fait bon vivre

Guillaume Soro, persona non grata au RDR ?

Accusé par ces détracteurs de jouer à un double jeu, Guillaume Soro se dit lui en parfaite symbiose avec les idéaux de paix véhiculé par le président Ouattara. S’il reste très populaire auprès de la jeunesse du RDR, le président de l’Assemblée Nationale est cependant accusé par ses détracteurs d’avoir un agenda caché pour 2020. Lors du dernier congrès du RACI, mouvement proche de Guillaume Soro, le président Soro Kanigui a appelé de tous ses vœux le PAN à se présenter à la prochaine échéance électorale, une proposition à laquelle l’intéressé n’a pas encore répondu. S’il venait à se présenter en 2020, contre le RHDP, Soro drainerait sans doute avec lui une bonne partie de l’électorat du RDR, ce qui serait préjudiciable à la formation politique au pouvoir depuis 2011.

Vous pouvez aussi aimer