in

Mali : IBK confirme l’abandon du programme sur l’éducation sexuelle

EDUCATION SEXUELLE AU MALI – L’avant-projet de ce programme controversé a suscité de nombreuses polémiques, poussant les autorités du pays à renoncer définitivement à ce projet.

Le nouveau programme scolaire malien «Education sexuelle complète», n’ira pas au dela de sa phase expérimentale, une phase expérimentale qui a été vite abandonnée suite au mécontentement des parents d’élèves. Pour la nouvelle rentrée des classes au Mali, le ministère de l’éducation nationale avait décidé d’instaurer au programme un nouveau module uniquement consacré à l’enseignement sexuel, une initiative que les parents d’élèves ont très vite dénoncé. L’avant-projet a été rapidement abandonné avant que le président malien ne vienne confirmer l’abandon définitif du projet dans son adresse du nouvel an au peuple malien.

L’éducation sexuelle complète ne figurera pas dans le programme de la rentrée scolaire au Mali pour cette année, et probablement jamais. Mi-décembre, un programme relatif à l’enseignement sexuel d’environ une dizaine de pages, a fait le tour des réseaux sociaux, suscitant de nombreuses réactions d’indignations chez les internautes maliens. Ce projet orienté sur l’apprentissage du sexe dans les établissements primaires dès les classes de 5e et 6e n’a pas eu l’approbation des parents d’élèves au Mali. Nombreux sont ceux qui sont montés au créneau pour dénoncer ce nouveau module que le ministère de l’éducation nationale souhaitait intégrer au programme scolaire malien dans le but «de donner une information saine sur la santé de la reproduction pour que les enfants connaissent leur corps et qu’ils ne soient pas exposés à des grossesses précoces, aux maladies sexuellement transmissibles», faisait remarquer le ministre malien chargé de l’éducation nationale. Mais les parents d’élèves et les responsables religieux maliens voient d’un mauvais œil ce nouveau programme d’éducation sexuelle complète. Ils soutiennent au contraire que ce projet contribuerait plutôt à une vulgarisation de l’homosexualité et des relations amoureuses chez les enfants. Face aux pressions, le ministère de l’éducation nationale n’a eu d’autres choix que de renoncer à ce projet qui n’en était qu’à sa phase expérimentale. Il n’y aura donc pas de programme d’enseignement sexuel cette année au Mali, une information d’ailleurs confirmée par le président Ibrahim Boubacar Keita à l’occasion de son traditionnel discours de nouvel an à la population malienne. Le ministre malien des affaires religieuses, a par ailleurs annoncé ce jeudi avoir reçu du premier ministre malien la confirmation de l’abandon de ce projet : «Pas plus que 20 mn avant d’entrée en salle pour cette rencontre, mes collègues et moi avons reçu un appel téléphonique du Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Soumeylou Boubèye MAIGA, pour confirmer l’abandon total et sans réserve de ‘‘l’Education sexuelle complète’’ comme programme scolaire dans le cycle primaire de notre pays. Ce, en conformité avec l’annonce faite par le Président de la République, Chef de l’Etat, lors de son adresse solennelle à la Nation pour le nouvel An 2019».

IBK met fin à la controverse sur le programme

«Le Gouvernement sait le prix que j’attache à l’excellence, à une jeunesse excellente, bien accompagnée et confiante en elle-même. C’est à cette jeunesse que j’ai dédié mon second mandat. Nous ne devons jamais oublier cependant que les réformes sociétales aboutissent plus facilement par l’évolution des mentalités qu’au forceps ou par la méthode du fait accompli. A cet égard, la controverse autour du programme sur l’éducation sexuelle complète, n’aurait jamais dû être car rien de ce qui touche à notre identité et à nos valeurs ne doit être initié sans consensus des forces vives. Ceux qui me savent, savent que je ne suis pas homme à capituler devant les puissances d’argent ou les lobbys d’idées jurant avec notre culture. Le gouvernement a décidé de renoncer à poursuivre l’élaboration du programme controversé. Là-dessus, il a mon approbation claire et nette.», faisait savoir le président malien lors de son adresse du nouvel an.

Ballon d’or africain : la CAF dévoile la liste des trois finalistes

Mort de l’écrivain Seydou Badian : l’émouvant hommage du président malien