in

Mort de l’écrivain Seydou Badian : l’émouvant hommage du président malien

MORT DE SEYDOU BADIAN – La journée du 28 décembre est une page noire dans l’histoire de la littérature malienne et africaine, car l’un des plus grands écrivains du continent a tiré sa révérence.

L’écrivain malien Seydou Badian est décédé le vendredi 28 décembre dernier à l’âge de 90 ans. La disparition de ce célèbre romancier africain est une grosse perte pour le Mali et aussi pour l’univers de la littérature africaine. Le natif de Bamako était l’une des rares plumes à avoir réussi à s’illustrer brillamment sur le plan littéraire avant et après la période des indépendances. Comme il fallait s’y attendre, le peuple malien a rendu un grand hommage à l’auteur décédé il y’a une semaine. Le président IBK a pour sa part rendu un hommage très particulier à cette grande plume africaine. Seydou Badian a reçu une décoration à titre posthume pour saluer au cours d’une cérémonie des obsèques nationales qui a eu lieu dans l’après-midi du jeudi. Auteur engagé, il s’est surtout distingué dans le monde littéraire à travers son roman ‘‘sous l’orage’’ trois ans avant la proclamation de l’indépendance du Mali.

La mort de Seydou Badian a plongé l’univers de la littérature africaine dans un immense deuil car l’auteur malien était une référence en Afrique. Né en avril 1928 dans la ville de Bamako, le docteur malien est décédé à l’âge de 90 ans le 28 décembre dernier dans son pays. Outre le peuple malien qui a rendu un hommage digne de ce nom à l’auteur, le président IBK a lui aussi salué la mémoire de l’écrivain en le décorant à titre posthume. Au cours d’une cérémonie d’hommage nationale qui a eu lieu le jeudi dans l’après-midi, le président malien a décerné la médaille de Grand officier de l’Ordre national au célèbre écrivain à titre posthume. Mais ce n’est pas tout, une journée d’hommage nationale a été également dédié à l’auteur du célèbre roman ‘‘sous l’orage’’ paru en 1957, une œuvre qui se classe parmi les plus grands succès littéraire du XXe siècle. Conformément au décret numéro 2019-0002/P-RM du 2 janvier 2019, la journée du jeudi 3 janvier est désormais célébrée au Mali comme une journée d’hommage national à l’auteur malien. Pour rappel, Seydou Badian est la personnalité malienne à qui l’ont doit aujourd’hui l’écriture de l’hymne national de la République du Mali. Outre son engagement littéraire, l’écrivain africain était aussi engagé en politique notamment sous l’ère de l’ex-président Modibo Keita. Mais après le coup d’état réalisé par Moussa Traoré, Seydou Badian est contraint à l’exil vers le Sénégal. En 1997, il tente un retour sur la scène politique en se présentant à la présidentielle contre Alpha Oumar Konaré. Mais l’écrivain finira par renoncer à sa candidature au scrutin. A l’occasion de la cérémonie d’hommage nationale, le président malien n’a pas manqué de signer le livres des condoléances nationales.

L’émouvant message d’IBK à l’écrivain Seyou Badian

« Il ne sera plus là Seydou Badian KOUYATE, pour nous faire l’exégèse de ‘’Sous l’orage’’ ou de ‘’Sang des masques’’. Le franc parler du médecin manquera sûrement à toute cette jeunesse assoiffée de connaissance, surtout de sa glorieuse histoire. La grande faucheuse hélas est passée par là, arrachant à notre affection l’un des plus grands panafricanistes qui, de Montpellier à Bamako en passant par Paris ou Dakar, a toujours placé la jeunesse et l’Afrique au cœur de son combat, parce que pour lui, cette jeunesse, c’est la plus grande espérance pour l’Afrique ; et l’Afrique, c’est l’espoir du monde.
Le verbe haut perché, avec le franc-parler qui le caractérisait, le Docteur Seydou Badian laissera à la postérité une œuvre littéraire féconde, puisant sa force dans le terroir et dans la culture profonde de ce Mali qu’il adorait et plaçait au dessus de tout ; mettant à son service son talent de planificateur, sa grande capacité d’écoute et de persuasion. », a fait savoir le président malien.

Kohan Kioshiko

Écrit par Écrit par

Mali : IBK confirme l’abandon du programme sur l’éducation sexuelle

People Côte d'Ivoire année 2018

Les personnalités ivoiriennes qui ont marqué l’année 2018