Henri Konan Bédié appelle Ouattara « à faire cesser ces pratiques immorales et illégales»

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

La tension entre le PDCI RDA et le pouvoir en place était au centre des échanges entre le président Henri Konan Bédié et les professionnels de la presse nationale et internationale. Si les deux camps multiplient les désaccords depuis plusieurs mois, la tension est montée d’un cran après la non-installation du conseil municipal de la commune de Plateau, conseil qui en théorie, s’apprêtait à élire et conforter le député Ehouo Jacques dans ses fonctions de nouveau maire. Mais cette cérémonie n’a pu avoir lieu au motif de soupçons de mauvaises gestions qui impliqueraient l’élu ivoirien. Interpellé par le procureur de la République, le nouveau maire du Plateau s’est rendu dans les locaux de la police économique ce jeudi selon les informations dont nous disposons. Pour le président Henri Konan Bédié, la mise sous autorité préfectorale de cette commune stratégique fait partie ‘‘des pratiques qui remettent en cause tous les acquis démocratiques’’, raison pour laquelle le sphinx de Daoukro a lancé un message ce jeudi au président Ouattara Alassane, son ancien allié.

Le président Henri Konan Bédié était face à la presse nationale et internationale ce jeudi 10 janvier. Ce déjeuner était l’occasion pour le patron du PDCI RDA de revenir sur certains sujets de désaccords avec le pouvoir en place : «Ainsi, je profite de l’occasion de la présente rencontre pour dénoncer ces dérives et j’interpelle le Président de la République et les tenants du Parti Unifié RHDP sur les dangers certains qu’ils font courir au peuple et la Nation ivoirienne par Mesdames et Messieurs, vous savez, autant que moi, qu’il n’y a pas de vie politique sans opinion politique et pas d’opinion politique sans communication. Il en découle que votre mission est noble car elle est au service de l’Etat de droit et de la démocratie. Dans le contexte actuel de notre Pays, où l’on assiste à une résurgence des pratiques anti-démocratiques dans la vie publique, il vous revient de donner la bonne information. Ainsi, je profite de l’occasion de la présente rencontre pour dénoncer ces dérives et j’interpelle le Président de la République et les tenants du Parti Unifié RHDP sur les dangers certains qu’ils font courir au peuple et la Nation ivoirienne par des pratiques qui remettent en cause tous les acquis démocratiques.es pratiques qui remettent en cause tous les acquis démocratiques. Il s’agit, entre autres, de la corruption des mœurs politiques, du mépris de la démocratie, des intimidations, des pressions, des menaces et les limogeages systématiques, des cadres pour opinion politique différente. Ces pratiques, jamais vues même du temps parti unique, sont de nature à créer le désordre et le chaos dans le tout pays.», a fait savoir Henri Konan Bédié. Selon le sphinx de Daoukro.

> Je regarde  Rencontre ratée Affi Gbagbo: une instance du FPI accuse Assoa Adou et Aka Emmanuel

Confusion autour de l’installation du maire du Plateau

Si le président Bédié a passé outre certains détails de son allocution, tout laisse penser que ces propos visaient à interpeller le président de la République sur la mise en place des délégations spéciales pour des communes acquises par le PDCI durant le scrutin municipal du 13 octobre dernier. Suite à des soupçons de mauvaise gestion, le candidat élu à la tête de la municipalité du Plateau, l’honorable Ehouo Jacques, n’a pu prendre ses fonctions avant le 31 décembre 2018. Sa non installation a donc entraîné la mise en place d’une délégation spéciale conduite par des préfets, une mesure prise à titre conservatoire selon le gouvernement. Mais pour le PDCI, rien en justifie la mise sous délégation spéciale la municipalité du Plateau. C’est pour cette raison que le président Henri Konan Bédié a appelé le chef de l’Etat « à faire cesser ces pratiques immorales et illégales, non conformes à l’Etat de droit et à la bonne gouvernance et par ailleurs aux droits des citoyens».

Vous pouvez aussi aimer

>