in

Démission de Guillaume Soro : vers une fin de sa carrière politique ?

GUILLAUME SORO DEMISSIONNE – A l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux de la presse, l’information a été confirmée par le président de la République en personne.

Les jours de Guillaume Soro à la tête de l’Assemblée Nationale sont désormais compter. Pressentie depuis un bon moment, la démission du président de l’Assemblée Nationale a finalement été confirmée par le président Ouattara Alassane à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux de la presse. Selon le chef d’état ivoirien, le PAN quittera ses fonctions au cours du mois de février. Après son départ de la présidence du parlement ivoirien, quelles options politiques s’ouvrent à lui pour son avenir ? Parmi les options à ne guère écarter, une possible candidature à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire, étant donné qu’il a déjà été sollicité par le mouvement RACI qui entend se constituer en force politique d’ici peu.

La démission de Guillaume Soro de la présidence de l’Assemblée Nationale n’est qu’une question de jours. Selon le président Ouattara, le président de l’Assemblée Nationale devrait quitter son poste durant le mois de février. Bien avant l’annonce de sa démission, le PAN a quitté la Côte d’Ivoire pour les Etats-Unis vendredi dernier, sans avoir assisté au congrès constitutif du RHDP. Pourtant, l’un de ses proches en la personne du ministre de l’artisanat Sidiki Konaté, avait confirmé quelques jours avant la présence du PAN à ce rendez-vous des houphouëtistes. Avant l’officialisation de cette démission, rappelons que le président de l’Assemblée Nationale s’est entretenu quelques jours avant avec le président Ouattara Alassane. Si rien n’a filtré de cette rencontre, tout porte à croire qu’elle était liée à la démission de Guillaume Soro, une démission qui intervient sur fonds de désaccords entre lui et certains cadres du RHDP, en l’occurrence du RDR. En refusant d’aller au congrès des houphouëtistes, Guillaume Soro a-t-il acté le divorce avec le Rassemblement des Houphouëtistes, à l’instar d’Henri Konan Bédié ? Difficile pour l’instant de le savoir, mais la porte vers un retour reste toujours ouverte selon certaines indiscrétions. Admis en doctorat des finances à la prestigieuse université d’Havard, Guillaume Soro entend visiblement s’éloigner momentanément de la vie politique ivoirienne, mais pour combien de temps ? Dans moins de deux ans, aura lieu la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire, et la question d’une éventuelle candidature du PAN n’est désormais plus une option à écarter avec cette démission de la présidence du parlement ivoirien, un fauteuil qu’il occupait depuis la chute de l’ex-dirigeant Laurent Gbagbo.

Guillaume Soro affaibli politiquement ?

Si le président de l’Assemblée Nationale jouit toujours de sa popularité, sur le plan politique il reste un homme affaibli. Au sein de l’hémicycle ivoirien par exemple, Guillaume Soro ne dispose d’aucun groupe parlementaire, mis à part le RDR qui l’a porté à la tête de l’hémicycle ivoirien. Lors des municipales, plusieurs proches du président de l’Assemblée Nationale n’ont pu bénéficier du parrainage du RDR avant les élections. Dans la commune d’Abobo par exemple, le RDR a décidé d’accorder son parrainage à Hamed Bakayoko qui sera élu maire face à l’indépendant Koné Thefour, cité comme un proche du PAN. Au niveau de la représentation des conseillers régionaux, aucun véritable soutien de taille pour Guillaume Soro, tout ceci pour dire qu’il reste pour l’instant isolé sur le plan politique ivoirien. Envisager une candidature dans ces circonstances pour la présidentielle de 2020 serait un projet presque voué à l’échec d’avance. Mais la donne pourrait changer si le PAN rejoint la plateforme de l’opposition que compte constituer le président Henri Konan Bédié.

Franc Cfa : le ministre des finances du Niger soutien la monnaie coloniale

Résultat de l'Euromillions 29 01 19

Résultat Euromillion (FDJ) : tirage du MARDI 29 janvier 2019