CAN 2023 : la Côte d’Ivoire accepte la proposition de la CAF

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

CAN 2023 EN COTE D’IVOIRE – A l’issue d’un entretien avec le président de la République, le président de la CAF a confirmé une nouvelle qui était pressentie depuis un bon moment.

Déboutée pour la CAN 2021, la Côte d’Ivoire organisera finalement la coupe d’Afrique des Nations prévue dans 4 ans. Suite à un glissement de calendrier, la CAF avait proposé aux ivoiriens de repousser de deux ans la compétition qu’ils étaient censés organisés d’ici deux ans, conformément à une résolution prise à l’unanimité par le comité exécutif de la confédération africaine de football en septembre 2014. Mais l’instance dirigée par le malgache Ahmad Ahmad avait décidé de positionner le Cameroun pour l’édition 2021, histoire de laisser le temps aux autorités camerounaises de mieux préparer la compétition, mais pour cela, il fallait que la Côte d’Ivoire accepte le glissement de calendrier, à savoir céder la CAN 2021 aux camerounais.

Après plusieurs semaines de suspense, le pays hôte de la CAN 2023 est officiellement connu. En visite à Abidjan le mardi 29 janvier, le président de la CAF a bel et bien confirmé que l’édition 2023 sera confiée à la Côte d’Ivoire : « Nous avons pris une décision douloureuse de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. Mais vu les importants investissements déployés par l’Etat camerounais et par respect du président Paul Biya, nous avons mis en place un glissement des différentes dates. Mais, ce sont les pays concernés qui devaient accepter cette décision. Nous leur (la Côte d’Ivoire et la Guinée, ndlr) avons demandé cela par solidarité. Aujourd’hui, le président Ouattara a accepté que le Cameroun organise la CAN 2021 et la Côte d’Ivoire celle de 2023 », a fait savoir Ahmad Ahmad après son entretien avec le président Ouattara Alassane. Serieux revers pour la fédération ivoirienne de football qui avait même saisi le TAS pour empêcher l’attribution de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 au Cameroun : « Les préparatifs et travaux nécessités par l’organisation de cette grande compétition, particulièrement importante pour tout le football ivoirien et pour toute la Côte d’Ivoire constituent un investissement économique, financier et humain conséquent. Toutes les énergies ont été et restent mobilisées afin de faire de cet événement une fête continentale en Côte d’Ivoire… Au terme d’une réunion qui s’est tenue mercredi l’ensemble des clubs et autres acteurs du football présents, au regard des textes régissant la CAF et des règlements internationaux pertinents, à l’unanimité ont demandé à la FIF d’exercer tout recours devant toute juridiction arbitrale ou judiciaire nationale ou internationale compétente afin de faire valoir ses droits. Au vu de ce qui précède, la FIF a saisi, ce jour même, le TAS d’un recours contre la décision de la CAF».

> Je regarde  Les meilleures écoles de commerce en Côte d'Ivoire

L’offensive diplomatique de la CAF pour forcer la main aux ivoiriens

A y regarder de plus près, nous serions tentés de dire que le président de la Caf  a un peu forcé la main aux ivoiriens pour mettre en place ce glissement de calendrier. Après avoir convaincu le Cameroun d’accepter l’édition 2021, le président de la CAF s’est rendu en Guinée pour rencontrer le président Alpha Condé. Après discussion avec ce dernier, la Guinée a accepté de repousser de deux sa CAN pour l’organiser finalement en 2025. Il ne restait plus qu’à la Côte d’Ivoire d’accepter l’édition 2023, ce qui est devenu une réalité depuis mardi suite à une visite effectuée par le malgache à Abidjan. Si la déception est grande du côté ivoirien, ce décalage de date devrait permettre aux ivoiriens de mieux se préparer pour accueillir les 24 pays participants à cette compétition.

Vous pouvez aussi aimer

>