Acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé : Georges Ouégnin attend leur retour au pays

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

LAURENT GBAGBO ET BLE GOUDE ACQUITTES – La liberté conditionnelle accordée aux deux personnalités ivoiriennes suscite quelques interrogations chez le président de la plateforme EDS, le professeur Georges Ouégnin.

A quand le retour de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire ? Tout cela dépendra de l’issue du procès à la CPI et aussi de la décision du procureur de faire appel de la décision d’acquittement des juges de la première chambre. Actuellement placé en liberté conditionnelle, l’attend président est très attendu par ses partisans en Côte d’Ivoire, y compris les cadres de sa formation politique. Aujourd’hui à la tête de la plateforme EDS, le professeur Georges Ouégnin a appelé de tous ses vœux à un retour de l’ancien dirigeant et son protégé sur le territoire ivoirien, pour donner selon lui ‘‘une forme réelle à la Réconciliation Nationale et à la paix durable en Côte d’Ivoire’’.

Acquittés par les juges de la première chambre, l’ancien président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ne peuvent pour l’instant regagner leur terre natale, en raison du fait que de nombreuses restrictions ont conditionné leur remise en liberté ordonnée le 15 janvier dernier. En réaction à cette décision d’acquittement, l’EDS, la plateforme Ensemble pour la Démocratie et la souveraineté, n’a pas caché son étonnement face à la décision des juges de la chambre d’appel qui ont décidé d’accorder à l’ancien président une liberté sous conditions : «EDS s’étonne cependant des conditions assorties de cette décision au bénéfice des deux personnalités auxquelles des demandes de mises en liberté provisoire ou conditionnelle ont été refusées plus d’une dizaine de fois, sans motifs valables. EDS s’interroge sur les motivations réelles des juges d’Appel qui ont restreint la liberté du président Laurent Gbagbo et du Ministre Charles Blé Goudé, alors même que ces deux personnalités ont été déclarées acquittées de toutes les charges par les juges de première instance. En tout état de cause, EDS a bon espoir que le procès qui devrait reprendre, après interjection d’appel du procureur sur la décision d’acquittement, connaîtra la même issue et que le président Laurent Gbagbo et le Ministre Charles Blé Goudé recouvreront définitivement la liberté totale et regagneront leur pays, la Côte d’Ivoire pour y restaurer la paix et la réconciliation.». Le professeur George Ouégnin, président de la plateforme EDS, a  adressé des vifs remerciements à «la diaspora ivoirienne et africaine qui a battu le pavé, des années durant, pour réclamer la libération du Président Laurent Gbagbo et du Ministre Charles Blé Goudé. EDS salue la détermination de tous les démocrates d’ici et d’ailleurs qui, ouvertement ou discrètement, ont contribué à la manifestation de la vérité.».

> Je regarde  Manifestations en RD Congo : le bilan s’alourdit, plus de 30 morts

Un retour de Gbagbo devant les juges de la CPI ?

La remise en liberté conditionnelle n’est qu’une bataille gagnée dans ce procès pour crimes contre l’humanité ouvert contre l’ancien président ivoirien à la CPI en janvier 2016. Pour un retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, il faudrait que son acquittement définitif soit prononcé par la Cour Pénale Internationale. Cela devrait passer par la tenue de nouvelles audiences qui ne devraient pas avoir lieu avant cinq à six mois d’après certaines sources. La seconde possibilité pour que l’ancien dirigeant recouvre la liberté totale serait que la Procureure de la CPI abandonne les charges en refusant d’interjeter appel de la décision des juges de la première chambre, une possibilité qui semble pour l’instant improbable.

Vous pouvez aussi aimer

>