Accueil ACTUALITÉ Guillaume Soro : « Gbagbo ne m’a jamais appelé jeune homme »

Guillaume Soro : « Gbagbo ne m’a jamais appelé jeune homme »

Guillaume Soro : « Gbagbo ne m’a jamais appelé jeune homme »

GUILLAUME SORO REPOND A OUATTARA – Dans son interview accordée à RFI, le président ivoirien n’avait pas hésité à désigner l’ancien président de l’Assemblée Nationale sous l’expression jeune homme, une appellation que le concerné n’a visiblement pas aimé.

Guillaume Soro s’est-il lancé dans une guerre froide contre le président Ouattara Alassane ? Depuis sa démission de la présidence de l’Assemblée Nationale, le député de la circonscription de Ferké ne manque pas une occasion de recadrer le président ivoirien qui l’avait qualifié de marxiste, raison pour laquelle il aurait refusé d’adhérer au RHDP. En réponse au président Ouattara, l’ancien président de l’Assemblée Nationale s’est lui plutôt qualifié de démocrate. L’ex PAN recadrera également son mentor qui le qualifiait il y’a quelques jours de jeune homme. A en juger par la réponse donnée par Soro, cette expression semble inappropriée à l’égard d’une personnalité qui a présidé une si grande institution du pays pendant 7 ans.

Guillaume Soro recadre à nouveau son mentor Ouattara Alassane qui l’avait désigné il y’a quelques jours de jeune homme lors d’une interview accordée à la presse à l’occasion de sa visite d’état en France. Le chef d’état qualifiait aussi l’ancien premier ministre de marxiste. En raison donc à ses convictions marxistes, il aurait ainsi choisi de démissionner de la présidence de l’Assemblée Nationale, compte tenu de l’incompatibilité entre son idéologie et celle du RHDP. Mais Guillaume réfute lui l’idée selon laquelle il serait devenu marxiste, tout comme d’ailleurs il refuse l’appellation de « jeune homme » que le président ivoirien a récemment utilisé pour le désigner : «Continuez à respecter Alassane, continuez à respecter Bédié, continuez à respecter Gbagbo, on ne sait pas de quoi le lendemain est fait. Quand j’étais premier ministre de Gbagbo, honnêtement Gbagbo m’a donné de la considération et du respect. Oui on était pas d’accord, on était opposés sur la gestion de la Côte d’Ivoire. Moi, je soutenais Alassane, lui n’était pas d’accord avec Alassane. Mais, il me respectait en tant que premier ministre de la république de Côte d’Ivoire. Gbagbo ne m’a jamais appelé « jeune homme », Bédié ne m’a jamais appelé « jeune homme ». Ils m’ont toujours considéré comme une institution de la République.».

> Lire aussi  100 techniques pour se grossir les fesses : la beauté à tous prix !

Une rencontre Soro Bédié bientôt en vue

Après une première rencontre avec Bédié, Guillaume Soro se rendra de nouveau à Daoukro en fin de semaine pour un deuxième tête-à-tête avec le président Bédié. Si les raisons de la visite restent officiellement inconnues, tout laisse penser que cette visite sera l’occasion pour les deux personnalités de mieux discuter de la plateforme stratégique que souhaite mettre en place le président Henri Konan Bédié à l’occasion de la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. La question d’une adhésion de Guillaume Soro dans cette plateforme stratégique est une éventualité à ne pas exclure, d’autant plus que l’ancien président de l’Assemblée Nationale n’est pas un membre du RHDP. Concernant le RACI, le parti politique dont Guillaume Soro est le président d’honneur, une alliance avec le PDCI en 2020 pour la conquête du pouvoir est une possibilité à envisager.

Vous pouvez aussi aimer