Accueil ACTUALITÉ RDC : une alliance politique entre Felix Tshisekedi et Kabila se prépare

RDC : une alliance politique entre Felix Tshisekedi et Kabila se prépare

RDC : une alliance politique entre Felix Tshisekedi et Kabila se prépare

NOUVEAU GOUVERNEMENT EN RDC – Si la formation du tout premier gouvernement de l’après-Kabila est très attendue, l’ancien régime devrait avoir la mainmise sur la gestion des affaires d’état sous l’ère Tshisekedi.

Les congolais attendent toujours la formation du premier gouvernement de l’après-Kabila. Si la transition démocratique en RDC a été saluée par de nombreux pays voisins, dans les faits, Joseph Kabila devrait toujours avoir le contrôle sur la politique du prochain gouvernement. Vainqueur des législatives avec une majorité écrasante, le FCC de l’ancien président congolais devrait sans surprise hériter du poste de premier ministre dans la nouvelle équipe qui devrait voir le jour fin février ou courant mars.

Désigné vainqueur de la présidentielle du 30 décembre en RDC, Felix Tshisekedi n’a toujours pas procédé à la nomination d’un premier ministre pour la formation d’un nouveau gouvernement. Les affaires courantes toujours assumées par l’ancienne équipe devraient bientôt prendre fin d’ici quelques semaines, le temps de nommer un nouveau chef de gouvernement. Des discussions ont déjà eu lieu dans ce sens entre Felix Tshisekedi et son prédécesseur il y’a de cela quelques jours : «Le président Kabila en sa qualité de chef de la majorité à l’Assemblée nationale s’est rendu auprès de son successeur en vue de discuter de la mise en place d’une coalition gouvernementale. Cet échange va ouvrir la voie à la désignation d’un informateur ou d’un Premier ministre chargé de former le gouvernement de coalition pour gérer, ensemble, le pays », confiait une source proche de l’ancien régime à l’AFP. Conformément aux textes en vigueur, le premier ministre doit être désigné par la majorité au parlement. Le FCC ayant triomphalement remporté 337 des 485 sièges aux législatives du 30 décembre, il lui incombe donc de proposer au nouveau président une personnalité de son clan pour le poste de premier ministre. Pour l’heure, aucun nom ne sort du lot, mais le prochain chef de gouvernement devrait sans surprise être un pro-Kabila, et peut-être Joseph Kabila lui-même, puisque la constitution ne fait pas restriction à sa nomination pour ce poste hautement stratégique.

> Lire aussi  Les 10 footballeurs africains les plus riches

Félix Tshisekedi condamné à une alliance avec le FCC ?

Elu président de la RDC en janvier selon les résultats dévoilés par la CENI, Felix Tshisekedi dispose en revanche d’une faible marge de manœuvre dans la gestion du pays. Aux législatives du 30 décembre qui se sont déroulées le même jour que les présidentielles, le clan du nouveau président congolais n’a remporté que 32 sièges dans le futur parlement congolais qui en compte au total 485. Pour la mise en œuvre de son programme de campagne, Felix Tshisekedi est donc condamné à une alliance avec le FCC de Joseph Kabila durant tout son quinquennat, puisque l’ancien régime détient la majorité absolue à l’Assemblée Nationale. L’idée de « la mise en place d’une coalition » entre le président sortant et son successeur est sans cesse évoquée en RDC. Mais une alliance l’ancien président pourrait être préjudiciable pour l’UDPS qui milite depuis plus d’une décennie pour la chute du régime Kabila.

Vous pouvez aussi aimer