Candidature de Ouattara, Bédié, Gbagbo en 2020 : André Silver Konan interpelle la jeunesse

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

PRESIDENTIELLE 2020 – A moins de deux ans de la prochaine élection ivoirienne, le sceptre du scénario de 2010 qui a donné lieu à l’affrontement entre Ouattara Alassane, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo se profile à l’horizon.

Le journaliste et analyste politique ivoirien André Silver Konan a interpellé la jeunesse ivoirienne sur l’un des faits qui alimente l’actualité politique en Côte d’Ivoire depuis l’année dernière, à savoir la présidentielle de 2020. Outre un entrepreneur d’une quarantaine d’années qui a officiellement fait acte de candidature, aucun des partis traditionnels n’a encore désigné son candidat pour ce scrutin prévu dans moins de deux ans. Avec l’acquittement de Laurent Gbagbo, il faut s’attendre à une possible candidature de ce dernier, d’autant plus que la branche radicale du FPI sollicite depuis belle lurette l’ancien dirigeant. Désigné comme président du RHDP, Ouattara Alassane n’exclut pas de briguer un troisième mandat à la tête du pays, tout comme Henri Konan, actuel président du PDCI.

A quel scénario s’attendre pour la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire ? Seule certitude, aucun des trois barons de la politique ivoirienne (Ouattara Alassane, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié) ne s’est pour l’instant écarté de la course à la conquête du pouvoir d’état. Il faut d’ailleurs s’attendre à une probable candidature d’au moins l’une des trois personnalités politiques ivoiriennes. Dans une récente interview accordée à RFI, le président ivoirien réaffirmait qu’il pouvait se présenter en 2020, conformément à la nouvelle constitution ivoirienne. La limite d’âge n’étant plus un obstacle dans la course au pouvoir en Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié qui aura 86 ans l’année prochaine, peut en toute légalité briguer la magistrature suprême à nouveau. Quant à l’ancien dirigeant Laurent Gbagbo acquitté par la CPI, il est de plus en plus sollicité par ses anciens partisans pour une candidature à la prochaine présidentielle ivoirienne. Face à l’éventualité d’un scénario politique qui rappelle celui de l’élection de 2010 qui a connu 3000 morts, le journaliste André Silver Konan a lancé un appel à la jeunesse ivoirienne avant la tenue de ce rendez-vous électoral crucial.

> Je regarde  Résultat examen du BTS 2016 à Amiens : Voici les nouvelles délibérations

André Silver Konan pour une nouvelle génération en 2020

« Résumons. Henri Konan Bédié, 85 ans, première nomination en tant que ministre de l’Economie, en 1966. Mon père (qu’il repose dans la paix de Dieu) avait 12 ans.  Alassane Ouattara, 78 ans en 2020, première nomination en tant que Premier ministre, en 1990, mon dernier petit frère, qui vote depuis 10 ans, venait de naître.  Laurent Gbagbo, 75 ans en 2020, première opposition en 1982 et élu pour la première fois Président, il y 19 ans, les nouveaux majeurs qui voteront dans un an, n’étaient pas encore nés.Très sérieusement, si tu as entre 18 et 45 ans et que tu places ton espoir en ces trois-là, autant te le dire tout de suite, ton avenir sera un cuisant échec. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a rien qu’ils puissent faire demain pour toi, qu’ils n’ont pas pu faire pour tes pères et tes grands frères hier et aujourd’hui. Que les choses soient claires ! ».

Vous pouvez aussi aimer

>