Grève des enseignants : La Sotra vandalisée par la Fesci?

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

CASSE A LA SOTRA – En marge de la marche pacifique de la Fesci, la société des transports à Abidjan a subi de nombreux actes de vandalisme.

La Fesci s’est invitée à la grève des enseignants en Côte d’Ivoire qui dure depuis un mois en organisant une marche pacifique pour appeler à la reprise des cours. Mais au cours de cette journée de mobilisation, plusieurs bus de la sotra ont été vandalisés dans la commune de Yopougon, des actes de vandalismes qui n’impliqueraient nullement l’association syndicale estudiantine.

Les dégâts subis par la Sotra pendant la marche de la Fesci ne sont pas encore chiffrés avec précisions. Mais le montant des réparations pourrait facilement se chiffrer à coups de millions de francs Cfa. A l’occasion de la marche pacifique de la Fesci pour demander la reprise des cours dans les établissements publics, près d’une vingtaine de bus de la Sotra ont été pris pour cibles par des manifestants dans la commune d’Adjamé, plus précisément sur l’axe Nanguy Abrogoua. Cette attaque consécutive à la marche pacifique organisée par la Fesci a vite poussé certains à tourner les soupçons vers l’association syndicale estudiantine et scolaire. Mais le secrétaire général de ladite organisation a annoncé que son association n’était ni de près ni de loin concernée par ces actes de vandalismes survenus dans la commune d’Adjamé mardi. La grève des enseignants qui dure depuis plus d’un mois pourrait avoir d’énormes répercussions sur le calendrier scolaire 2019 en Côte d’Ivoire. Etant donné que les élèves ont au moins un mois de cour à rattraper, un réaménagement du calendrier scolaire s’avère nécessaire, surtout pour les élèves en classe d’examen.

> Je regarde  Classement FIFA décembre 2017 : la Côte d’Ivoire termine 61e

Communiqué de la Fesci suite au casse de la Sotra

« Nous avons eu échos d’une communication nous attribuant des actes de vandalisme sur des autobus d’une société de transport ce 26 février 2019 lors de la marche pacifique que nous avons organisée.  La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ne se reconnaît ni de près, ni de loin dans ces actes de vandalisme perpétrés contre ces autobus qui auraient eu lieu dans la commune d’Adjamé.  Pour rappel, notre marche en Abidjan qui a été très Pacifique avait pour itinéraire le tronçon Universités Félix Houphouët Boigny-Mediature de la République. Adjamé étant très éloigné de la Mediature, nous ne pouvons comprendre pourquoi ces actes nous sont attribués.  La Côte d’Ivoire, étant un pays de droit la FESCI demande qu’une enquête soit menée afin d’épingler ces vandales qui, selon nous, n’ont pour seul objectif de ternir l’image de notre organisation.  La FESCI tient à féliciter l’ensemble des élèves et étudiants pour leur mobilisation exceptionnelle ce jour historique.». Rappelons qu’aucun débordement n’a été rapporté durant la marche pacifique de la Fesci dans la journée du mardi.

Vous pouvez aussi aimer

>