Jeanne Calmant : De nouveaux doutes sur son record de longévité

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

LONGEVTITE DE JEANNE CALMENT – La durée de vie de la doyenne des français et de l’humanité depuis plus de deux décennies, est remise en cause par une expertise russe qui pointe du doigt plutôt une usurpation d’identité.

Jeanne Calment a-t-elle vécu pendant plus de 122 ans comme annoncé par certains gérontologues français ? Décédée il y’a près de 22 ans, la doyenne de la France et de l’humanité alimente toujours la polémique sur la durée exceptionnelle de son existence de vie. Récemment, une expertise russe a remis en cause le fameux record de longévité de la supercentenaire française.

Si la date de naissance de Jeanne Calmant est moins sujette à discussion, la date de son décès divise en revanche les chercheurs. Née le 21 février 1975, la doyenne des français serait officiellement décédée le 04 août 1997, après avoir vécu 122 ans, 5 mois et 11 jours pour être plus précis. Mais selon une expertise réalisée par un chercheur russe, Jeanne Calment serait en réalité décédée beaucoup plus tôt que ce que les archives françaises indiquent. Dans un document de plusieurs pages, Nikolaï Zak a soulevé plusieurs arguments qui remettent en cause la longévité de la doyenne française également doyenne de l’humanité. Plus intriguant encore, le chercheur russe va jusqu’à affirmer que le 04 août 1997 correspondrait en réalité à la date de décès d’Yvonne, la fille de Jeanne Calment qui aurait vécu 99 ans d’après Nikolaï Zak. Si les arguments avancés par le chercheur russe s’avéraient exacts, alors celle qui est jusque-là considérée comme la doyenne des Français pourrait voir son nom effacer du livre de record Guiness. L’un des points qui a suscité la curiosité du chercheur russe était la durée de vie exceptionnelle de Jeanne après son 110e anniversaire : «Jeanne Louise Сalment était en vie depuis 12 ans et 164 jours après son 110e anniversaire, explique l’expert russe avant de rajouter, après croisement de certaines données, que sa probabilité personnelle de vivre jusqu’à 1997 était inférieur à 0,5%.». Autre point soulevé par Nikolaï Zak pour remettre en cause la longévité de la doyenne française, son refus de célébrer son centième anniversaire. Dans son analyse sur le record de longévité de la française, le chercheur russe s’étonne du fait que celle-ci ait refusé la célébration officielle de de son 100e anniversaire par la mairie d’Arles, la commune qui l’a vue naître et grandir. Le plus flagrant dans l’analyse de l’expert russe, c’est qu’il accuse la doyenne de l’humanité d’évasion fiscale et de fraude à l’assurance : «En plus de nombreuses biographies qui ne remettent pas en cause l’identité de Jeanne, j’ai réussi à trouver un livre rare sur les assurances publié en 2007, où il existe un court paragraphe dans le chapitre sur la fraude à l’assurance consacré à Madame Calment. L’auteur décrit la rumeur selon laquelle une compagnie d’assurance a découvert, au lieu de Jeanne Calment, que c’est sa fille qui reçoit le loyer. Mais en accord avec les autorités, il a gardé le secret étant donné à quel point le caractère de la “doyenne des Français” était devenu légendaire.», indique le chercheur russe.

> Je regarde  Présidentielle 2020 parti unifié: Bédié et Jean-Louis Billon en désaccord ?

Une théorie complètement bancale selon les experts français

Les arguments soulevés par le chercheur russe pour remettre en cause la longévité de Jeanne Calment sont totalement infondés selon de nombreux experts ayant étudié de près la vie de la supercentenaire française : « On n’a jamais autant fait pour prouver l’âge d’une personne… On n’a jamais rien trouvé qui nous permettait d’émettre le moindre soupçon sur son âge. On a eu accès à des informations qu’elle seule pouvait connaître, comme le nom de ses professeurs de mathématiques ou de bonnes passées par l’immeuble…Sa fille n’aurait pas pu savoir ça… Vous imaginez le nombre de personnes qui auraient menti ? Du jour au lendemain, Fernand Calment aurait fait passer sa fille pour son épouse et tout le monde aurait gardé le silence ? C’est abracadabrantesque.», a rapporté Jean-Marie Robine, une scientifique française spécialisée dans l’étude des centenaires. En janvier, un groupe d’experts français se prononçait sur les arguments du chercheur russe, à l’issue d’une séance de travail sur le cas Jeanne Calment : «Aucun de ces arguments n’apporte la preuve d’une substitution entre Jeanne et Yvonne Calment. Toutefois certains éléments méritent des investigations supplémentaires, notamment en ce qui concerne le supposé mobile, ou des études plus particulières (graphologie des signatures, caractéristiques morphologiques).». Dans son rapport final, le groupe n’exclut pas la possibilité de demander une exhumation pour confirmer l’identité et l’âge de la doyenne française, si les incohérences constatées étaient toutefois fondées sur du concret : «Si ces investigations apportaient de nouveaux éléments de doute, le seul moyen de lever toute incertitude serait de recourir à une exhumation pour analyse ADN.».

> Je regarde  Attaque terroriste de Bassam : 10 ans d’emprisonnement pour deux militaires ivoiriens

Vous pouvez aussi aimer

>