Accueil ACTUALITÉ Grève des enseignants : Kandia Camara annonce le dégel des certains comptes

Grève des enseignants : Kandia Camara annonce le dégel des certains comptes

Grève des enseignants : Kandia Camara annonce le dégel des certains comptes

GREVE A L’EDUCATION NATIONALE – Le bras de fer entre le ministère de l’éducation nationale et les enseignants grévistes, avait eu pour conséquence le gel des comptes de ces derniers.

Le gel des comptes des enseignants entrés en grève était bel et bien une réalité. A l’issue d’une rencontre entre le ministère de l’éducation nationale et certains membres de la branche syndicale ISSEPCI, la ministre Kandia Camara s’est engagée à dégeler les comptes de tous ceux qui ont accepté de reprendre les cours depuis le lundi 11 mars dernier.

Les syndicalistes en grève au sein de l’éducation nationale parlent-ils d’une même voix ? Alors que la Cosefci poursuit le bras de fer avec le ministère de l’éducation nationale, certains syndicats ont pour leur part opté pour la reprise des cours. C’est le cas de l’IPPESCI dont une délégation a rencontré la ministre Kandia Camara à son cabinet dans la journée du mercredi. Les échanges ont entre autres porté sur le dégel des comptes des enseignants. A l’issue de la rencontre, Kandia Camara s’est engagé à tout mettre en œuvre pour dégeler les comptes des syndicats ayant uniquement levé leur mot d’ordre de grève depuis la semaine dernière et repris les cours lundi : «Madame le Ministre de l’Education Nationale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, a reçu ce jour mercredi 13 Mars 2018 les membres de l’ISSEPCI. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des négociations entre le Ministère de l’Education Nationale et les syndicats. Il ressort des échanges entre la première responsable de l’Education Nationale et les syndicalistes que tous les enseignants ayant repris les cours depuis le lundi 11 Mars verront leurs comptes dégelés. Il s’agit bien des enseignants qui ont effectivement repris les cours.», lisons-nous dans le communiqué du ministère de l’éducation nationale. Pour sa part, la Cosefci n’a toujours pas levé son mot d’ordre de grève en vigueur depuis le mois de janvier, une situation qui pourrait avoir de lourdes répercussions sur le déroulement des examens scolaires de fin d’année en Côte d’Ivoire.

> Lire aussi  DJ Arafat, influent et le plus riche des DJ de Côte d’Ivoire

Rappel des revendications de la Cosefci

-La revalorisation de l’indemnité de logement des instituteurs et professeurs de Côte d’Ivoire
-La suppression des cours de mercredi
-le relèvement au double de toutes les primes liées à toutes les primes des examens scolaires.
-Le reversement de 500 000f à chaque enseignant ex contractuel dû par l’Etat, ainsi que l’intégration de certains d’entre eux radiés pour fait de grève.
-La suppression du corps d’instituteur adjoint. Face au refus du gouvernement de céder sur ces revendications, la Cosefci a décidé de reconduire son mot d’ordre jusqu’à nouvel ordre. Cela va faire environ deux mois que le bras de fer se poursuit, un bras de fer qui menace l’année scolaire en cours, puisque les élèves ont désormais 7 semaines de retard à compenser.

Vous pouvez aussi aimer