Kemi Seba, symbole de la lutte anti Franc Cfa, débarque à Abidjan

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

ONG URGENCES PANAFRICANISTES – Symbole de la nouvelle lutte contre la monnaie coloniale, Kemi Séba est depuis quelques sur les abords de la lagune ébrié, une visite qui est loin d’être du tourisme pour le franco-béninois.

Kemi Seba est à Abidjan depuis quelques jours mais pas pour les vacances. Pour info, le symbole de la lutte contre le Franc Cfa s’est déjà entretenu avec Alpha Blondy, figure interplanétaire de la musique reggae. Mais cette rencontre avec le chanteur ivoirien est loin d’être la cause de sa réelle venue. Si le franco-béninois est dans la capitale économique ivoirienne, c’est pour poser les jalons de son combat contre le système de la Françafrique.

Après avoir sillonné plusieurs capitales africaines, Kemi Seba a posé ses valises depuis quelques jours sur les abords de la lagune ébrié, une visite qui va tout naturellement relancer la polémique sur le Franc Cfa. Il y’a environ deux ans, le franco-béninois envoyait un signal fort aux dirigeants africains dans la lutte contre la monnaie coloniale en brulant un billet de 5000 francs Cfa au cours d’un meeting à Dakar. Interpellé suite à une plainte de la BCEAO, Kemi Seba sera relâché après plusieurs audiences. Mais le franco-béninois sera directement expulsé vers le Sénégal après sa sortie de prison. Malgré la distance, Kemi Seba a toujours continué son militantisme à travers son ONG Urgences Panafricanistes. Décidé à éradiquer le système de la Françafrique sous toutes formes, le fondateur de l’ONG urgences Panafricanistes est à Abidjan pour implanter les jalons de sa lutte contre le néocolonialisme : «Nous sommes venus mobiliser la population sur les questions relatives à la souveraineté. Tous les mois de l’année, notre ONG Urgence Panafricaniste organise une démarche bicéphale, des séries d’actions sociales. On a notamment lancé une campagne nationale de micro crédit sans intérêt auprès de familles précarisées à Cotonou et à Calavi au Benin grâce à l’aide de frère comme Nicolas Anelka et à l’aide de personnes qui travaillent avec lui.  Et, il y a la version politique, chaque mois, nous mobilisons au Burkina Faso, au Niger et au Bénin, les populations sur les questions relatives au néocolonialisme.». Mais la visite de Kemi Seba à Abidjan risque fort de déplaire aux partisans du pouvoir en place, d’autant plus que le président ivoirien a une toute autre vision sur la question du franc Cfa.

> Je regarde  Classement FIFA Afrique : quelles sont 20 meilleures équipes africaines ?

Alassane Ouattara, fervent défenseur du franc Cfa

Je voulais vous dire une chose, le FCFA est une monnaie solide gérée par la BCEAO et uniquement par les Africains. C’est une monnaie qui est en circulation non seulement dans les 8 Etats membres de l’UEMOA mais dans toute l’Afrique de l’Ouest y compris la Mauritanie, le Ghana, le Nigeria, la Sierra Leone, le Liberia, la Gambie… qui sont des Etats non membres de l’UEMOA.», déclarait le président ivoirien à l’issue de sa dernière visite à l’Elysée.

Vous pouvez aussi aimer

>