Relation Ouattara Soro : La Lettre du Continent fait de nouvelles révélations

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

DISCORDE ENTRE OUATTARA ET SORO – Suite à son refus d’adhérer au RHDP, Guillaume Soro a été contraint à rendre sa démission de la présidence de l’Assemblée Nationale. Un mois après, La Lettre du continent fait de nouvelles révélations sur les relations entre les deux personnalités politiques.

Guillaume Soro a décidé de suivre ses propres convictions, un choix qu’il a payé au prix fort en démissionnant de la présidence de l’Assemblée Nationale ivoirienne. Selon La Lettre du Continent, le pouvoir en place continuerait d’affaiblir l’ancien premier ministre, une réflexion que le bimensuel fonde sur le récent réaménagement opéré au sein de l’armée ivoirienne.

«Ouattara Prive Soro de ses Lieutenants », c’est par ses mots que le bimensuel a introduit son article du jour relatif à l’état des relations entre le président ivoirien et celui qu’il appelle affectueusement son ‘‘fils’’. Attendu au congrès du 26 janvier, Guillaume Soro brillera de son absence à ce rendez-vous important du parti unifié. Conséquence de son absence et son refus d’adhésion au RHDP, l’ancien premier ministre a été invité à rendre sa démission de la présidence de l’Assemblée Nationale. Mais d’après La Lettre du Continent ce mercredi, l’ancien président de l’Assemblée Nationale aurait bien plus que son simple poste à l’hémicycle ivoirien. Connu comme le chef de l’ancienne rébellion ivoirienne, Guillaume Soro disposait d’une certaine influence au sein des forces armées de Côte d’Ivoire, puisque de nombreux ex-comzones ont été nommés commandants, en l’occurrence le Colonel Issiaka Ouattara dit Wattao qui était commandant de la Garde Républicaine. Mais à la faveur d’un réaménagement au sein de la Grande muette début mars, plusieurs ex-comzones ont été affectés à de nouvelles fonctions dans l’armée. Pour rappel, le colonel Wattao par exemple a été nommé sous-chef au sein de l’état-Major, lui qui était assuré de la sécurisation des institutions de la République et des hautes personnalités du pays.

> Lire aussi  Discorde entre Ouattara et Bédié : Guikahué fait de nouvelles révélations

Soro affaibli depuis son départ du camp présidentiel ?

«Commandant de la Garde républicaine, le colonel Issiaka Ouattara alias « Wattao » a été nommé sous-chef à l’état-major sans grande mission opérationnelle. Commandant de la sécurité́ de Soro, le colonel Youssouf Ouattara, dit « Kobo », est détaché à l’Inspection générale des armées. Son adjoint, le colonel Adama Benoît Yéo, a été mis à la disposition de l’état-major. Autre proche de l’ex-chef de la rébellion ivoirienne, le colonel Morou Ouattara (« Atchengue ») a été confirmé au commandement du bataillon de sécurisation de la région Est du pays. », nous explique La Lettre du continent ce mercredi. Si l’ancien premier ministre reste toujours aussi populaire sur les réseaux sociaux, l’on ne peut en dire autant de la grande sympathie que certains militants du RDR lui vouaient.

Vous pouvez aussi aimer