PDCI RDA : un proche de Bédié s’attaque à Duncan

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

CRISE AU PDCI : A l’instar du Front Populaire ivoirien, le Parti d’Henri Konan est également miné par quelques dissensions, en raison d’une tendance favorable au parti unifié RHDP.

Le PDCI a-t-il rejoint le RHDP ? Officiellement le Parti d’Henri Konan Bédié a pris ses distances avec le parti unifié, mais de nombreux cadres issus de son parti ont ignoré ses consignes en intégrant le parti unifié voulu par Ouattara Alassane. En campagne de sensibilisation pour le compte de son parti, un proche du président Bédié a clarifié la situation en indiquant qu’il n’existe pas deux PDCI, allusion faite à Duncan qui prône une Renaissance du parti.

Le Vice-président Daniel Kablan Duncan a pris ses distances avec Bédié en rejoignant le RHDP. Malgré tout, l’ancien premier ministre se considère toujours comme un membre actif du PDCI RDA. A cette occasion, Duncan avait même lancé il y’a un peu plus d’un mois un mouvement baptisé Pdci Renaissance. La naissance de ce nouveau courant soutenu par plusieurs cadres dont Patrick Achi, le ministre Alain Richard Donwahi et bien d’autres, plonge les militants du parti dans une grande inquiétude. Et selon Jean-Marie Kakou Gervais, proche d’Henri Konan Bédié, il n’y a pas deux tendances au sein du PDCI RDA, contrairement à ce que le vice-président Daniel Kablan Duncan voudrait laisser croire avec son mouvement Renaissance : «Depuis Décembre 1993, notre parti subit les assauts de diverses forces centrifuges  tendant à l’affaiblir sinon à le  faire disparaitre. Le PDCI-RDA est pourtant l’âme de la Côte d’Ivoire, parti créé par Félix Houphouët-Boigny, le père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne.   Que nous sachions, le père fondateur n’a laissé ni deux ni trois PDCI-RDA. Il n’y en a qu’un dont le siège est à Cocody, à Abidjan. Vouloir en changer sous des appellations obscures tout en prétendant demeurer fidèle à la philosophie du père fondateur, n’est-il pas contraire à cette philosophie ? Et pourquoi en changer si l’on s’en tient à cette philosophie ? C’est également ignorer que les vrais militants du PDCI-RDA ne sont nulle part ailleurs qu’au PDCI-RDA ; qu’ils ne vont nulle part ailleurs qu’au PDCI-RDA.».

> Lire aussi  Christy B: ‘‘Debordo détient une arme, Arafat détient une arme’’

S’inscrire sur les listes électorales

«Personne ne doit être ignoré et l’inscription de nos militants et sympathisants doit être notre objectif premier. Ramener à nous les indécis et les hésitants doit être le deuxième objectif. La victoire, comme nous la prévoyons  en 2020, est à ce prix pour prouver à ceux qui en douteraient,  que le PDCI-RDA reste et demeure le parti historique et dominant dans notre pays et surtout qu’il n’est pas à vendre pour le faire disparaitre selon les intentions de certains.», a déclaré Jean-Marie Kakou Gervais.

Vous pouvez aussi aimer