Algérie : la lettre d’excuse de Bouteflika après sa démission forcée

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

DEMISSION DE BOUTEFLIKA – Lâché par l’armée, le président algérien, en poste depuis 1999, n’a eu d’autres choix que de démissionner avant la fin de son mandat constitutionnel qui s’achève le 28 avril.

Abdelaziz Bouteflika a remis en personne sa lettre de démission après avoir été sommé par le chef de l’armée algérienne. Après avoir rendu sa démission, l’ancien président algérien a adressé un mea culpa à son peuple, pour les erreurs commises durant ses années de fonctions. L’ancien dirigeant a surtout appelé le peuple algérien a resté soudé au nom de l’intérêt commun qu’est l’Algérie.

Cela fait plus de 48 heures qu’Abdelaziz Bouteflika n’est plus le président de l’Algérie. Après 7 semaines de manifestations à Alger et plusieurs villes du pays, le dirigeant a d’abord renoncé à l’idée de se présenter pour un cinquième mandat dans son pays. Mais cette victoire était loin de satisfaire le peuple algérien puisque Bouteflika souhaitait rester au pouvoir jusqu’à ce que la transition mise en place organise élections, ce qui entraînerait un prolongement de son quatrième mandat. Accablé par les pressions de la rue, le dirigeant algérien a annoncé qu’il rendrait sa démission à la fin de son mandat constitutionnel en cours. Mais l’armée algérienne est sortie de sa réserve pour exercer de nouvelles pressions sur Bouteflika, l’appelant à quitter le pouvoir avant la fin de son quatrième mandat. Après avoir rendu sa démission, conformément au souhait de l’armée algérienne et du peuple, l’ancien dirigeant algérien a présenté dans une lettre ses excuses au peuple algérien : «je vous exhorte à demeurer unis, à ne jamais vous diviser. Je ne puis achever mon parcours présidentiel sans vous adresser un ultime message, demander pardon à ceux, parmi les enfants de ma patrie, envers lesquels j’aurais, sans le vouloir, manqué à mon devoir en dépit de mon profond attachement à être au service de tous les Algériens et Algériennes».

> Lire aussi  Attaque terroriste en cours dans le centre de Ouagadougou

Quelle suite après l’adieu de Bouteflika ?

«J’ai consacré ces vingt dernières années à votre service, et Dieu est témoin de ma sincérité et de ma loyauté certaines satisfaisantes et d’autres moins, le propre de l’action humaine étant qu’elle est toujours à parfaire. L’erreur étant humaine, je vous demande pardon pour tout manquement, par une parole ou un geste, à votre égard  comme toute chose a une fin, je vous fais mes adieux même s’il n’est pas facile pour moi de vous exprimer toute la sincérité de mes sentiments». Si le départ de Bouteflika est une grande victoire pour le peuple algérien, le système mis en place depuis plusieurs années demeure cependant en place. Les algériens ont prévu une manifestation ce vendredi pour appeler le système déjà très affaibli par cette démission, à s’évincer du processus de transition qui sera mis en place en vue des prochaines élections en Algérie.

Vous pouvez aussi aimer