Parti unifié RHDP: le départ de Soro minimisé par Nassené Ba Touré

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

CONSEIL POLITIQUE DE SORO – Après son départ de la présidence du parlement assumée désormais par un cadre du Rassemblement des Houphouëtistes, Guillaume Soro a mis en place un comité politique.

Le départ de Guillaume Soro aura-t-il des conséquences sur l’électorat du RDR dans le Nord ? Pour l’instant, les cadres du RDHP issus de ladite région du pays tentent de minimiser les conséquences du refus de l’ancien PAN d’adhérer au parti unifié. Dans une interview accordée à nos confrères de Linfodrome, la coordinatrice du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratique et la paix dans la région d’Odienné, a relativisé sur la non-adhésion de l’ex-premier ministre à la coalition des houphouëtistes.

Si le parti unifié RHDP affiche son unité en toute circonstance, le départ de Guillaume Soro est susceptible de jouer sur son électorat dans le nord du pays. Dans l’éventualité d’une candidature de l’ancien président de l’Assemblée Nationale à la prochaine présidentielle, le Nord de la Côte d’Ivoire, majoritairement acquis au pouvoir en place, risque d’être divisé en deux tendances. Mais à en croire plusieurs cadres du parti unifié, ce départ de Guillaume Soro ne devrait pas avoir une si grande incidence sur l’électorat du régime actuel dans le nord du pays. Dans un entretien accordé à Linfodrome, Nassenéba Touré, maire de la commune d’Odienné et coordinatrice RHDP dudit département, est brièvement revenu sur les possibles conséquences de cette défection de l’ancien président du parlement ivoirien. A en croire l’élue ivoirienne, par ailleurs partisane de la tendance Amadou Gon Coulibaly au sein du RDR, «Il n’y a aucune division dans le nord» de la Côte d’Ivoire, malgré les prises de distance de Guillaume Soro avec le régime actuel. En dépit des désaccords avec l’ancien président de l’Assemblée Nationale, le maire de la commune d’Odienné estime que la porte du retour est toujours ouverte : «L’ex président de l’Assemblée nationale, notre frère Guillaume Soro, son CP, n’est qu’épiphénomène. Vous verrez qu’il aura l’effet d’un feu de paille. Parce que, ce n’est basé sur rien de solide. Comment veut-il espérer diriger la Côte d’Ivoire avec une idéologie marxiste. Ça ne colle pas avec les valeurs démocratiques cultivées par les ivoiriens. Guillaume Soro s’est mis inutilement seul en danger de mort politique. Guillaume Soro est un fils de la maison Rhdp, la porte lui reste ouverte». A l’occasion d’une interview accordée au quotidien RFI, le président ivoirien avait révélé que Guillaume Soro aurait décidé d’épouser désormais l’idéologie marxiste, raison pour laquelle il a décidé de ne pas s’associer au projet de mis en place du RHDP parti unifié. Mais le concerné n’a pas tardé à répondre en se présentant comme un démocrate plutôt qu’un marxiste.

> Je regarde  RDC : le mandat de Tshisekedi déjà menacé, comment la CENCO fait pression?

Soro n’est pas un poids effrayant pour le RHDP

«Il n’y a aucune division dans le nord, je vous le confirme. Et le nord aura l’occasion de le prouver dans si peu de temps. Parce que Guillaume Soro reste le fils d’Alassane Ouattara, il le demeure. Et je répète à dire qu’en ce qui concerne le Rhdp, il n’est pas un poids politique effrayant. Le Rhdp est une grande force politique. Quiconque se mettra à notre travers sera battu à plate couture. De toutes les façons, on reconnaîtra le vrai maçon au pied du mur. Nous le suivons dans ses déclarations et sorties sur les réseaux sociaux. J’espère qu’avant 2020, le Député de Ferké aura compris son erreur, et qu’il reviendra à la maison.», a confié le maire de la commune d’Odienné à nos confrères de Linfodrome. Bénéficiant du soutien du RACI, récemment érigé en force politique, l’ancien président de l’Assemblée Nationale a déjà été sollicité pour une candidature en 2020, proposition à laquelle il n’a pas encore répondu officiellement.

Vous pouvez aussi aimer

>