Laurent Gbagbo reçoit KKB en Belgique

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

RENCONTRE GBAGBO KKB – L’ancien député de la circonscription de Port-Bouët était en déplacement en Belgique dans le cadre d’une visite à l’ex-dirigeant ivoirien libéré en première instance de la Cour Pénale Internationale.

Avant la rencontre officielle entre le PDCI et Laurent Gbagbo, l’ancien député de la circonscription de Port-Bouët, l’honorable Kouadio Konan Bertin, était en déplacement en Belgique pour un entretien avec l’ancien dirigeant ivoirien. Considéré comme un transfuge du parti il y’a quelques années, KKB est de retour dans sa famille politique avec pour ambition d’être le candidat du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire lors de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. Si rien n’a filtré de sa visite avec l’ancien président, tout porte à croire que l’ancien leader de la jeunesse PDCI prépare le terrain pour la bataille de 2020.

Le 8 avril dernier, l’honorable KKB était à la Haye pour rencontrer Charles Blé Goudé, l’ancien leader de la jeunesse patriotique en Côte d’Ivoire. Quatre jours après, Kouadio Konan Bertin mettait le cap sur la Belgique pour y rencontrer Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien récemment libéré sous condition : «Fidel à sa ligne de conduite, l’Honorable KKB s’est rendu hier vendredi 12 avril 2019 à Bruxelles où il a rencontré l’ancien président Laurent GBAGBO. La rencontre a débuté à 17h15 minutes pour prendre fin à 18h20 minutes soit 1h05 minutes d’entretien. Comme pour dire, l’Honorable qui à régulièrement visité l’ancien président lorsqu’il était en prison à la Haye, est naturellement allé prendre de ses nouvelles maintenant qu’il est en liberté et se réjouir avec lui.», faisait savoir le service communication de l’ancien député de la commune de Port-Bouët. Mais à son retour dans la capitale économique ivoirienne, KKB est resté discret sur le contenu des échanges qu’il a eus avec l’ancien président depuis sa résidence actuelle en Belgique. Rappelons que cette visite précède celle du numéro 2 du PDCI RDA, l’ancien ministre Maurice Kakou Guikahue. Malgré l’appartenance de KKB au PDCI, cette visite rendue à Laurent Gbagbo n’était guère au nom de son parti politique, mais plutôt à titre personnel. Officiellement la visite du numéro 2 du PDCI RDA s’inscrit dans le cadre de la réconciliation, mais nul doute que Guikahue et Gbagbo aborderont l’épineuse question de la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. Avant la tenue de cette élection, le PDCI RDA envisage de mettre en place une plateforme stratégique qui réunira toutes les forces de l’opposition au régime actuel, une plateforme à laquelle l’adhésion du Front populaire ivoirien tendance sera une grande victoire pour Henri Konan Bédié.

> Je regarde  Châteaux de France : Découvrez le Château de Castelnaud, la forteresse médiévale

Présidentielle 2020, KKB veut représenter le PDCI

En 2015, Kouadio Konan Bertin s’insurgeait contre la décision de Bédié qui a refusé de présenter un candidat à la présidentielle, pour soutenir, le candidat unique du RHDP, à savoir Ouattara Alassane. Considéré comme un transfuge du parti, il se présentera tout de même aux élections d’octobre 2015 contre Ouattara, ignorant les consignes d’Henri Konan Bédié, l’homme qui dirige le PDCI depuis 25 ans. Mais pour la prochaine élection, KKB entend d’abord avoir l’aval de son parti et son soutien avant de se lancer. Mais d’ores et déjà, l’ancien député de la commune de Port-Bouët a levé le voile sur ses ambitions politiques pour 2020 : «Je souhaite être le candidat du Pdci. Pour qu’il en soit ainsi, c’est la responsabilité des secrétaires. Si ce n’est pas une convention où les secrétaires vont décider moi, je ne vais pas accepter la décision de Mr Bédié», a fait savoir l’ancien leader de la jeunesse du PDCI. Officiellement, il est le premier responsable politique de son parti à déclarer sa candidature en 2020. Mais les langues se délient de plus en plus pour exiger une candidature d’Henri Konan Bédié en 2020 pour le compte du PDCI RDA.

Vous pouvez aussi aimer

>