RHDP ou PDCI: Ahoussou Jeannot refuse de choisir entre Ouattara et Bédié

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

AHOUSSOU JEANNOT PRESIDENT DU SENAT – S’il se revendique d’être un cadre actif au service du PDCI RDA, le président du Sénat en Côte d’Ivoire multiplie les discours prêtant à confusion, à l’heure où chaque cadre a été sommé de faire un choix pour son avenir politique.

Elu à la tête du sénat il y’a environ un an, Ahoussou Jeannot a toujours revendiqué son appartenance au PDCI RDA. A l’instar des cadres du parti restés fidèles à Henri Konan Bédié, le président du Sénat a récemment démontré sa loyauté en s’abstenant de prendre part au congrès du parti unifié qui a eu lieu le 26 janvier dernier, quitte à perdre son poste de président du Sénat. Mais cette loyauté est mise à rude épreuve depuis quelques jours, notamment en raison de certaines déclarations qui prêtent à confusion.

Après le divorce officiel entre le PDCI et le RHDP, chaque cadre a été sommé de dévoiler officiellement sa position. Si plusieurs responsables du parti de Bédié ont décidé de rejoindre le parti unifié, d’autres ont en revanche décidé de jurer fidélité au sphinx de Daoukro. C’est le cas d’Ahoussou Jeannot, ancien premier ministre ivoirien aujourd’hui à la tête du sénat. A l’occasion des 73 ans du PDCI RDA, le président de la chambre sénatoriale a eu l’occasion de démontrer à nouveau sa loyauté à Bédié en rehaussant la cérémonie de sa présence effective. Mais depuis quelques jours, le président du sénat multiplie les déclarations qui prêtent à confusion, poussant certains militants du parti à se poser des questions sur sa loyauté au président du PDCI. A l’occasion d’une rencontre avec les 33 sénateurs nommés par Ouattara Alassane, le président du sénat a déclaré n’appartenir à aucun groupe parlementaire au sein de la nouvelle chambre : «Moi, je n’appartiens à aucun groupe parlementaire. J’ai préféré appartenir au Sénat Rechercher Sénat et travailler pour le Sénat. Le groupe parlementaire Rechercher parlementaire PDCI a été constitué depuis septembre. Je leur ai dit que je suis PDCI Rechercher PDCI mais je n’y adhère pas. Moi, j’appartiens à l’institution. A un moment, il faut qu’on regarde la République, et le futur de la Côte d’Ivoire. Parmi vous, il y a des gens de la société civile. Je sais compter sur vos capacités pour que la Côte d’Ivoire revienne à ses fondamentaux. Un pays de paix, de rassemblement, l’avenir lumineux que lui a tracé le président Félix Houphouët-Boigny». A l’occasion d’un festival ce week-end à Daoukro, fief d’Henri Konan Bédié, le président du sénat a de nouveau tenu des propos suscitant l’ambigüité en refusant de choisir entre Bédié et le président Ouattara : «Je suis fidèle au président Henri Konan Bédié, fidèle à toute épreuve. Ne confondez pas la fidélité et la loyauté. Le chien est fidèle à son maître. Quand le chien va à la chasse et qu’il ramène du gibier, le maître mange la chair et ne donne que les os au chien qui le lendemain va tuer encore. Je suis dans cette position. On a besoin de rectitude. Je suis loyal à notre nation, je suis loyal au président Alassane Ouattara, je suis loyal au gouvernement. Souvent, la loyauté et la fidélité se confrontent mais quand la loyauté et la fidélité se retrouvent, alors c’est l’homme dans toute sa dimension, dans toute sa splendeur».

> Je regarde  Attaque MACA de Ouagadougou : le procès renvoyé au 5 janvier

La réponse de Guikahue à Jeannot

«Que les gens cessent de traumatiser les militants en mettant dans leur esprit qu’il y a des palabres entre le président Bédié et le président Alassane Ouattara.  Tout simplement le PDCI-RDA a refusé d’être dissous. Est-ce que refuser la dissolution de son parti politique, c’est être en palabre avec des gens ? Je ne pense pas. Les gens qui parlent de réconciliation, si pour eux réconcilier les présidents Bédié et Ouattara, c’est demander au président Bédié de mettre le PDCI-RDA à la disposition du RDR, pour que le RDR puisse accroître ses activités, cette réconciliation, nous ne la voulons pas».

Vous pouvez aussi aimer

>