Accueil ACTUALITÉ Notre-Dame de Paris : Thuram recadré par l’extrême droite après ses propos polémiques

Notre-Dame de Paris : Thuram recadré par l’extrême droite après ses propos polémiques

notre dame paris

INCENDIE NOTRE DAME – A l’instar des millions de français, Lilian Thuram n’a pas manqué d’exprimer ses sentiments après le ravage de l’édifice religieux par des flammes aux origines toujours inconnues.

Lilian Thuram s’est mis à dos nombres de français après ses propos controversés sur l’incendie de l’église Notre-dame de Paris. Un journal d’extrême droite n’a pas mis du temps à répondre à l’ancien footballeur français qui accuse dans ses propos l’occident (les français avec) de faire du deux poids de deux mesures, à en juger par la spontanéité de la grande mobilisation en vue de la reconstruction de l’édifice religieux de près de 8 siècles. Le quotidien de l’extrême droite a d’ailleurs vivement critiqué la démarche de l’ancien footballeur dans son combat qu’il mène contre le racisme.

L’incendie de Notre-dame de Paris a suscité un vif élan de solidarité au niveau de la France. La cagnotte lancée pour la reconstruction de l’édifice vieux de presqu’un millénaire a déjà dépassé les 750 millions d’euros. Si de nombreuses personnalités françaises comme étrangères ont témoigné leur solidarité à la communauté catholique en France, Lilian Thuram a pour sa part réagi tout autrement face à ce drame national. Interrogé par l’équipe, l’ancien footballeur français, champion du monde avec les Bleus en 1998 a révélé : «Nous sommes des êtres d’émotion, c’est normal que nous soyons touchés, a expliqué le champion du monde 1998. Moi, je suis Parisien, donc c’est normal qu’effectivement, devant une catastrophe comme ça, vous soyez touché, ému. Mais on a l’impression que, parfois, il y a des hiérarchies qui s’installent dans l’émotion. Il y a des gens qui meurent en voulant traverser la Méditerranée et en fait, le monde n’est pas ému comme ça ? Il y a des gens qui veulent faire des murs pour qu’il y ait des personnes qui ne viennent pas, mais en fait, ils sont capables d’envoyer des tweets pour dire : est-ce que vous avez besoin d’aide pour éteindre le feu ?, comme l’a fait Donald Trump. C’est bizarre». Tout naturellement, cette sortie de l’ancien footballeur français qui dénonce l’indifférence de l’Occident et d la France face à la situation des migrants a fait couler beaucoup d’encre. Le quotidien d’extrême droite Boulevard Voltaire, dans un article de l’écrivain Philippe Kerlouan, n’a pas manqué de recadrer l’ancien joueur du FC Barcelone.

> Lire aussi  Doutes sur la tenue du combat MMA entre Arafat et Tiesco le Sultan

L’extrême droite tacle Thuram

«Lilian Thuram est plus convaincant quand il joue au ballon rond que quand il joue au moraliste. Selon L’Équipe, à l’issue de rencontres avec des collégiens et lycéens corses, il s’est étonné devant la presse que ‘‘des hiérarchies s’installent dans l’émotion’’. S’il trouve normal que l’incendie de Notre-Dame de Paris ait suscité une vague immense de solidarité, il regrette que, lorsque ‘‘des gens meurent en voulant traverser la Méditerranée’’, le monde ne soit pas aussi ému.  On ne savait pas que l’émotion pouvait aussi être un objet de compétition. Encore que le rapprochement entre ces deux événements ne soit pas évident. D’un côté, une cathédrale presque millénaire, ravagée par un incendie, un symbole de la religion chrétienne, une partie de l’Histoire de France ; de l’autre, des migrants fuyant la guerre ou en quête d’une vie meilleure. Faut-il peser au gramme près l’émotion que méritent ces deux tragédies ? L’une est comme un signe du destin ou un avertissement de Dieu, l’autre est le résultat de la politique internationale des pays occidentaux et de la cupidité des passeurs.», explique Philippe Kerlouan, l’auteur de l’article. La reconstruction de Notre-dame de Paris prendra du temps, comme l’a annoncé le président français : «Nous rebâtirons la cathédrale Notre-Dame plus belle encore et je veux que cela soit achevé d’ici cinq années. Nous le pouvons. Et là aussi nous mobiliserons».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.