Touré Alpha Yaya quitte Guillaume Soro et rejoint le RHDP

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

DEPART YAYA TOURE – S’il avait toujours affiché son soutien à Guillaume Soro, le député maire de la circonscription de Gbon, vient de changer d’avis, et bien sûr de camp. A l’occasion d’une rencontre avec Amadou Koné, cacique du RHDP, le député maire a décidé de se mettre désormais au service du parti unifié.

La famille RHDP s’agrandit de jour en jour. Après avoir longtemps revendiqué son soutien à Guillaume Soro, le député Touré Alpha Yaya a décidé de rejoindre le parti unifié. Son adhésion au parti unifié a été confirmée à l’issue d’une rencontre dans le cabinet du ministre Amadou Koné dans la capitale économique ivoirienne. En disgrâce avec l’actuel régime, l’ancien chef du parlement, suspecté d’avoir de possibles ambitions politiques en 2020, vient de perdre l’un des plus précieux soutiens dans le nord du pays, dans la région de la Bagoué plus précisément.

De 16 élus, le Groupe Rassemblement de Guillaume Soro ne compte aujourd’hui que 15 officiellement. La cause, le député maire Touré Alpha Yaya de la circonscription de Gbon dans le nord du pays, a décidé de tourner le dos à Guillaume Soro pour apporter son soutien au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix : «Chers tous, Je voudrais vous informer de la décision que je viens de prendre en toute conscience. En effet, après réflexion, j’ai décidé de changer de positionnement. Je vais désormais accompagner le gouvernement. Moins par opportunisme que par réalisme. La politique n’est-elle pas la saine appréciation des réalités du moment? J’assume donc mes nouveaux choix et vous prie de ne pas m’en tenir rigueur outre mesure.», a fait savoir le cadre du nord de la Côte d’Ivoire. Touré Alpha Yaya regrette-t-il d’avoir soutenu Guillaume Soro durant toutes ces années ? En tout cas les déclarations du député-maire laissent entendre qu’il serait animé d’un certain regret d’avoir quitté la maison, à savoir le parti unifié : «D’autant que je n’ai fait que reprendre ma place, celle que je n’aurais jamais dû quitter. Je reviens donc à la maison à l’image du fils prodigue. Pour autant, je n’ai pas changé. Puisque je serai toujours du côté des populations, du côté des pauvres, des veuves et des orphelins, parce que telle est ma nature. Je serai plus disert en d’autres circonstances. Je vous sais gré de votre compréhension et vous remercie». Coup dur pour Guillaume Soro qui vient de perdre un précieux soutien dans la région de la Bagoué. Bien avant le départ de Touré Alpha Yaya, Sidiki Konaté retournait sa veste en rejoignant l’alliance politique au pouvoir. Conséquence de son retour au parti unifié, Sidiki Konaté a récupéré son poste de ministre au sein du gouvernement. S’il perd des soutiens, Guillaume Soro est toujours soutenu par de nombreux proches, à l’instar de Traoré Mamadou, l’un de ses actuels conseillers. L’ancienne ministre de la communication, Affoussiata Bamba Lamine, reste également très fidèle à Guillaume Soro, tout comme l’ancien ministre des sports Alain Lobognon, soupçonné il y’a quelques années dans un scandale de détournement de primes des footballeurs ivoiriens.

> Je regarde  5 artistes africains qui ont marqué l’année 2017

Une candidature de Soro en 2020 ?

Après sa rupture avec le parti unifié, plus rien ne s’oppose à une éventuelle candidature de Guillaume Soro à la prochaine présidentielle. Plébiscité par ses nombreux mouvements de soutiens, l’ex-PAN n’a toujours pas encore pris de décision. D’ailleurs une pétition en ligne a été lancée pour recueillir 800 000 signatures, un quota qui, une fois atteint, devrait en théorie pousser Guillaume Soro à prendre une décision sur la prochaine présidentielle. Mais une candidature sans le soutien du RHDP risque d’être un énorme handicap pour l’ex-PAN si toutefois il se présentait comme certains le redoutent déjà. Cependant, en intégrant la plateforme de Bédié, les cartes pourront être redistribuées.

Vous pouvez aussi aimer

>