Les révélations d’Henri Konan Bédié aux chefs traditionnels

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

ALLOCUTION DE BEDIE – Le président du PDCI RDA a reçu les chefs traditionnels, quelques jours après la rencontre de ces derniers avec le président Ouattara Alassane. Soucieux du renforcement de la cohésion sociale, les chefs coutumiers ont souhaité que le dialogue entre les deux personnalités politiques soit relancé, au nom de l’intérêt de la nation.

Une réconciliation entre Bédié et Ouattara est-elle possible ? En tout cas, les chefs traditionnels ivoiriens ont rencontrés le sphinx de Daoukro pour l’inciter à renouer le dialogue avec le président ivoirien. Pour rappel, le président du PDCI RDA avait pris ses distances en août dernier avec l’alliance au pouvoir en renonçant à son adhésion au parti unifié RHDP mis en place en juillet officiellement. Face aux chefs coutumiers, le président du PDCI RDA a révélé les raisons qui l’ont poussé à prendre ses distances avec le président ivoirien. A moins de deux ans de la présidentielle, une réconciliation est-elle encore possible ? Si oui et à quel prix ?

Les raisons du départ de Bédié du RHDP sont liées à des désaccords avec le président Ouattara, un allié qu’il avait soutenu en 2010 puis en 2015 à travers l’appel de Daoukro lancé un peu plus tôt. A l’occasion d’une rencontre qu’il a eue avec les chefs traditionnels ivoiriens, le patron du PDCI RDA est revenu sur les principales raisons qui ont conduit à la rupture du dialogue politique entre lui et le président actuel. Parmi les raisons évoquées par l’ex-président ivoirien, son éviction de la présidence du présidium du RHDP : «Cette alliance, née en 2005 à Paris, s’est transformée en groupement politique, dénommé RHDP ; dont j’ai assuré la Présidence du Présidium, jusqu’à la date du 16 juillet 2018 pour la naissance du Parti Unifié RHDP.  Ce groupement politique a remporté les élections présidentielles de 2010 et de 2015 à la grande satisfaction de nos militants respectifs. Que s’est-il passé pour que ce groupement politique dénommé RHDP disparaisse le 16 juillet 2018 et devienne, le même jour, le parti unifié RHDP lors d’une assemblée générale constitutive irrégulièrement convoquée par des responsables politiques du RDR.  Ces derniers n’étaient ni qualifiés, ni compétents pour convoquer cette assemblée générale constitutive du 16 juillet 2018.  Oui !!, cette assemblée générale constitutive du 16 juillet 2018 était irrégulière», assure le président du PDCI RDA. Le sphnix de Daoukro pointe également du doigt le non-respect du calendrier initial fixé pour la création du parti unifié : «le projet des statuts du parti unifié prévoyait l’observation d’un délai de 12 à 18 mois, à compter de fin mars 2018… Malgré ces déconvenues, toujours animé par le souci de préserver l’union des partis membres du groupement politique RHDP, je me suis fait fort de rencontrer le 09 août 2018, en sa résidence, le Président Alassane OUATTARA, devenu Président du parti unifié RHDP… Ce jour-là, mon jeune frère, le Président Alassane OUATTARA m’a fait savoir que le parti unifié RHDP était définitivement créé à la date du 16 juillet 2018 et que le groupement politique RHDP était également dissout».

> Je regarde  Cote d’ivoire : L’Attentat de Bassam visait-il la France ?

Bédié sollicite les chefs pour le retour de Bendjo

«Il est éloigné de sa terre natale, depuis plus d’un an, sans que les résultats de l’enquête annoncée par l’inspection générale d’Etat ne soient connus, à ce jour.  Je vous prie de vous engager à œuvrer avec moi activement et effectivement, pour son retour, dans les tous prochains mois, en Côte d’Ivoire. Son retour en Côte d’Ivoire est un droit consacré par la constitution qui interdit le bannissement. Vous convenez avec moi que le malaise est réel au regard de tous les faits évoqués. Toutefois, je ne désespère pas.», a poursuivi le président du PDCI RDA. Dans l’éventualité d’un retour du PDCI au sein du RHDP, qui sera le candidat de la coalition à la prochaine présidentielle ?

Vous pouvez aussi aimer

>