Le maire Tiémoko Assalé fait des révélations sur la gouvernance du RHDP

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

GOUVERNANCE DU RHDP – Journaliste d’investigation très populaire en Côte d’Ivoire, Tiémoko Assalé s’était lancé en octobre dernier dans la course à la municipalité de sa commune natale, Tiassalé.

Le maire Tiémoko Assalé Antoine investit de plus en plus le terrain politique. S’il continue toujours de défendre sa neutralité dans le jeu politique (élu en tant que candidat indépendant), le premier magistrat de la commune de Tiassalé s’intéresse de près à la gouvernance du RHDP. Pour l’élu de la commune, le prochain président qui sera élu à la tête du pays doit maintenir les efforts de croissance et de développement entrepris par l’actuel régime, sous la houlette du président Ouattara Alassane. Malgré ses divergences avec l’actuel régime à certains égards, le journaliste d’investigation élu maire il y’a quelques mois fait partie des rares opposants qui saluent les efforts de développement du pouvoir en place.

En tant que journaliste d’investigation, Tiémoko Assalé a gagné en popularité en faisant des révélations sur des sujets sensibles en Côte d’Ivoire, comme la fraude à la nationalité, une pratique qui était devenue monnaie courante depuis un bon moment. Mais depuis le mois d’octobre, le journaliste d’investigation a revêtu une nouvelle casquette, celle du maire de la commune de Tiassalé. Au lendemain de sa victoire, plusieurs rumeurs l’annonçaient au RHDP, des rumeurs formellement démenties par un communiqué officiel. C’est donc en tant qu’opposant au régime actuel que Tiémoko Assalé s’est prononcé sur le bilan de 7 années de gestion du pouvoir par la coalition en place : «Il y a des domaines où, malgré nos divergences, malgré nos frustrations, malgré nos haines, malgré notre malhonnêteté, malgré notre mauvaise foi, quand on aime son pays, on ne peut qu’être dans une sorte de consensus à minima et dire: « le régime actuel, après Houphouët, a fait un peu plus ».  Certes, être opposant en Afrique consiste à célébrer généralement la mauvaise foi et à fermer les yeux, malgré toute évidence, sur tout ce qui est fait de positif par l’adversaire aux affaires, mais parfois, même la mauvaise foi la plus éclatante ne résiste pas devant certaines réalités.  Après, bien entendu, on pourra épiloguer sur tous les autres aspects de la gouvernance publique, mais dans le domaine des infrastructures économiques, certes il y a énormément beaucoup de choses qui restent à faire, mais en 7 ans, on a fait un certain bond en avant». Le maire de la commune de Tiassalé affirme par ailleurs que «Si le prochain président de la Côte d’Ivoire, qu’il sorte des rangs du Rhdp, du Pdci, du Fpi ou de toute autre formation politique, maintient le rythme de construction des infrastructures économiques, telle que cela se fait depuis 7 ans, assurément notre pays, d’ici 10 ans, atteindra un certain niveau de développement qui permettra aux générations futures d’être plus performantes et de vivre mieux».

> Je regarde  Top 10 des pays les plus beaux d’Afrique : visitez ces pays qui embellissent le paysage africain

Possible basculement vers le RHDP

La reconnaissance des efforts de développement du régime actuel présage-t-elle un basculement du maire Antoine Assalé Tiémoko vers le Rhdp ? Lorsqu’il a été élu au soir du 13 octobre 2018 comme le premier magistrat de la commune de Tiassalé, le journaliste d’investigation avait conditionné son soutien au pouvoir en place à toute autre force politique à plus d’une vingtaine de revendications dont les plus importantes sont : «la construction d’un lycée municipal, la construction d’un lycée professionnel, la réhabilitation de l’hôpital général, l’extension du réseau électrique dans tous les quartiers de la commune, l’extension du réseau d’eau potable dans tous les quartiers, La réhabilitation de toutes les écoles primaires de la commune et la construction de quatre nouvelles écoles de 12 classes, la construction d’une bibliothèque communale entièrement équipée et informatisée, la réhabilitation de toutes les voies menant dans les villages et campements de la commune,  l’électrification de tous les villages et campements rattachés à la commune».

Vous pouvez aussi aimer

>