Bureau Assemblée Nationale : les 26 membres nommés par Amadou Soumahoro connus

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

FORMATION DU BUREAU – Après des tractations infructueuses, le chef du parlement a été dans l’obligation de mettre en place sa nouvelle équipe sans aucune participation des groupes parlementaires de l’opposition ivoirienne.

Comme annoncé hier dans nos colonnes, le nouveau bureau de l’Assemblée Nationale ivoirienne a finalement vu le jour. Bien avant la désignation de la nouvelle équipe dirigeante, le PDCI avait dans un communiqué annoncé son absence dans ce processus, faute de consensus avec Amadou Soumahoro, le nouvel homme fort du parlement ivoirien. Au total, 93 députés ivoiriens de l’opposition, groupe parlementaire PDCI, Rassemblement et Vox Populi, ont brillé de leur absence lundi au siège de l’hémicycle ivoirien. Après le boycott de l’élection du nouveau président de l’Assemblée Nationale, l’opposition ivoirienne envoie de nouveau un signal fort au gouvernement en boycottant la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante du parlement.

Le nouveau président de l’Assemblée Nationale ivoirienne, Amadou Soumahoro, a procédé lundi à la mise en place du nouveau bureau. Après des échanges infructueux avec les groupes parlementaires de l’opposition ivoirien, la nouvelle équipe a été mise en place sans l’octroi de postes forces politiques de l’opposition présentes au parlement. L’une des principales raisons de cette absence de l’opposition est liée au boycott des décisions prises par le président de l’Assemblée Nationale dans la composition de son nouveau bureau. En tout, les 26 membres qui composent la nouvelle équipe dirigeante nous viennent principalement du groupe parlementaire RHDP, les autres groupes parlementaires étant absents lors de la formation de l’équipe. Après avoir milité au RDR, l’ancien ministre Alain Lobognon a viré dans le camp de Guillaume Soro depuis quelques années. Membre du groupe parlementaire Rassemblement, il n’a pas manqué de réagir à la composition du nouveau bureau de l’Assemblée Nationale : «Le groupe parlementaire Rassemblement auquel j’appartiens a été volontairement exclu du Bureau de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire par un président qui confond son cabinet et les représentants des courants politiques groupes. Que les ignorants s’abstiennent de parler de vote de la majorité. La Constitution de Côte d’Ivoire et le Règlement de l’Assemblée nationale ont été violés par le Rhdp.», a fait savoir l’ancien ministre des sports. La nouvelle équipe comprend 11 Vice-présidents, 12 secrétaires et 3 Questeurs. Si le groupe parlementaire PDCI avait participé à la formation de la nouvelle équipe, il aurait eu au minimum un représentant dans chaque instance du bureau de l’Assemblée Nationale. Mais le parti d’opposition et le président du parlement ivoirien n’ont pas réussi à trouver un accord sur le nombre de postes dont devrait bénéficier l’ex-allé dans cette nouvelle équipe formée par Amadou Soumahoro lundi.

> Je regarde  Stormy Daniels : l’actrice porno menacée sur sa relation avec Donald Trump

Liste des 26 membres désignés par Amadou Soumahoro

I-Les Vices Présidents
1-:Diawara Mamadou
2-Brou Adjoua Epse Peumonde
3-Camara Kinaya Juliette 
4-Dogbo Logbo Myss Belmonde
5-Fregbo Guete Basile Mesmin
6-Kponh Taly Evelyne
7-Laciné Kiné
8-Likane Yagui Jean
9-Siki Bon Blaise
10-Touré Yacouba
11-Traoré Idrissa

II-SECRETAIRES
1-Aboulaye Ben Meïté
2-Aboh Faustin
3-Alain Ekissi
4- Anigo Effoué Epse Attougbré 
5-Coulibaly Aboubacary
6- Yaya Doumbia
7-Dah Sassan
9-Kone Tiébissiri
10-Kouassi Koffi Krah Paulin
11-Evariste Meambly
12-Vedea Blikan Elisabeth

III-QUESTEURS
1-Diomandé Abdoulay Karim
2-Gauze Léon Charles
3-Oulaï Zagny Madeleine


A la veille de la mise en place du bureau, le président du groupe parlementaire PDCI RDA affirmait que la proposition d’Amadou Soumahoro n’était pas en conformité avec « l’Article 6 du Règlement de l’Assemblée nationale, parce qu’elle ne reflète pas la configuration politique de l’Assemblée nationale, loin s’en faut. Elle n’est pas non plus conforme à la pratique constante observée dans la constitution du Bureau de l’Assemblée nationale depuis 1990 comme le montrent les tableaux ci-dessus. Au demeurant, comment 61% des Députés pourraient-ils s’attribuer 22 postes sur 26, soit 85% des postes à pourvoir…Cette proposition traduit surtout la vision étriquée du RHDP pour qui la gestion des affaires publiques se résume à une question de tabouret».

Vous pouvez aussi aimer

>