Crise au FPI : la tendance pro-Affi met en garde le PDCI RDA

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

FRONT POPULAIRE IVOIRIEN – La bataille pour la présidence du FPI se joue sur tous les fronts. Et la tendance pro-Gbagbo continue toujours de recevoir des soutiens. Il y’a de cela quelques jours, une délégation du PDCI RDA, conduite par son secrétaire exécutif, débarquait à Bruxelles pour rencontrer l’ex-dirigeant ivoirien. Mais le communiqué final qui a sanctionné cette rencontre a visiblement déplu au Front populaire ivoirien tendance Affi N’Guessan.

A la présidence du front populaire ivoirien depuis 2001, Pascal Affi N’Guessan est depuis la libération conditionnelle de Laurent Gbagbo, de plus en plus isolé au sein de son propre camp. Après avoir enregistré plusieurs défections, le président du FPI a tout de même réussi à rapprocher dans ses rangs Issiaka Sangaré, le frère de feu Aboudramane Sangaré, l’ancien chef de file de l’aile radicale du front populaire ivoirien. Nommé secrétaire général du parti à la place d’Agnès Monnet, Issiaka Sangaré par ailleurs porte-parole du parti, n’a pas manqué de réagir par communiqué officiel à la rencontre entre le PDCI et FPI tendance Gbagbo à Bruxelles.

La rencontre entre le PDCI RDA et Laurent Gbagbo à Bruxelles a réveillé les vieux démons de la crise au FPI. Depuis l’acquittement de l’ancien dirigeant, ce dernier manœuvrerait, selon son entourage, pour la reconquête de la présidence du front populaire ivoirien, une fonction assumée par Pascal Affi N’Guessan depuis 2001. Si la crise qui secoue le parti n’était pas le sujet principal de cette rencontre, le communiqué final de cette visite de la délégation du PDCI a fait réagir le camp Affi. Pour cause, Laurent Gbagbo est présenté à maintes reprises dans ce communiqué comme étant le président du front populaire ivoirien : «Rencontre entre la délégation du PDCI-RDA mandatée par le Président Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et le Président Laurent GBAGBO, Président du Front Populaire Ivoirien (FPI)… Après analyse de la situation socio-politique de la Côte d’Ivoire, les deux (2) parties ont constaté qu’il était fondamental d’œuvrer ensemble pour le retour d’une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire.  Elles ont également affirmé leur détermination pour la préservation des acquis démocratiques en Côte d’Ivoire… en vue de sauvegarder l’autonomie des partis politiques et la non-ingérence du pouvoir exécutif dans le fonctionnement de ceux-ci», lisons-nous brièvement dans le communiqué. Pour le nouveau secrétaire général du parti tendance Affi, cette allusion (président Laurent Gbagbo) faite visiblement à la présidence du parti, n’engagent que leurs auteurs.

> Je regarde  Human Rights Watch en Côte d’Ivoire : ‘‘des familles sont violemment expulsées’’

Réaction du FPI à la visite du PDCI

«Depuis deux jours le Front Populaire Ivoirien observe que le terme “Gbagbo Président du Fpi ” contenu dans le communiqué final ayant sanctionné la rencontre de la délégation du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire ( Pdci ) avec le Président Laurent Gbagbo, suscite des commentaires diverses, tant dans la presse que dans l’opinion publique.  Le Fpi tient à préciser que la Présidence du Fpi est une réalité politique et juridique clairement établie dans l’opinion en Côte d’Ivoire et à l’extérieur, auprès de toutes les institutions et autorités nationales comme internationales.  Est-il besoin de rappeler que depuis 2001 le Président Pascal Affi N’guessan, confirmé par le dernier Congrès de 2018, préside aux destinées du Fpi.  Cette réalité ne dépend ni du désir ni du bon vouloir d’une organisation ou d’un individu quel qu’il soit.  Pour le Fpi, toute autre considération et déclaration contraires n’engagent que leurs auteurs.». Le PDCI qui souhaite la mise en place d’une plateforme stratégique avant la présidentielle de 2020 est confrontée à un véritable dilemme avec le Front populaire ivoirien divisé en deux tendances. Le parti d’Henri Konan Bédié devra sans doute jouer les médiateurs dans cette crise pour voir visiblement le front populaire dans sa grande majorité adhérer à son projet de plateforme.

Vous pouvez aussi aimer

>