Guillaume Soro à Apalo Touré: «la gendarmerie ne doit pas faire de politique»

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

SORO A APALO – C’est un signal fort que l’ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne a envoyé au responsable de la gendarmerie ivoirienne à l’occasion d’une tournée dans une ville du Nord du pays.

Guillaume Soro poursuit toujours sa phase de reconquête dans le nord du pays. A l’occasion d’une rencontre avec la population de Niakara, l’ancien président de l’Assemblée Nationale n’a pas hésité à dénoncer l’implication de la gendarmerie dans la vie politique ivoirienne. D’après l’ancien premier ministre, «La gendarmerie ne doit pas être dans un camp. Elle doit rester collée et attachée à ses missions régaliennes. Je le dis, c’est important», une pic indirectement lancée à l’actuel gouvernement.

C’est sans détour que Guillaume Soro s’est adressé depuis Niakara à l’actuel commandant de la gendarmerie, le général Apalo Touré : «J’ai été ministre d’Etat, Monsieur le commandant de brigade. J’ai été ministre de la Défense, Premier ministre, président de l’Assemblée nationale. J’ai assumé des fonctions, et si on veut les accumuler, ça fait beaucoup. C’est pourquoi je me permets, par acquis d’expérience, de passer un message à la gendarmerie nationale, pour que vous transmettiez cela au général Touré Apalo, commandant supérieur de la gendarmerie, fils de Niakara… La gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire, malgré les crises, les guerres, les différents commandants supérieurs se sont battus pour que la gendarmerie reste une institution régalienne qui travaille à la sécurité de l’État de Côte d’Ivoire. Pour ceux qui sont au pouvoir ou ceux aussi qui sont dans l’opposition, la gendarmerie nationale n’a pas le droit de faire de la politique…La gendarmerie ne doit pas être dans un camp. Elle doit rester collée et attachée à ses missions régaliennes. Je le dis, c’est important.», a relevé l’ancien président de l’Assemblée Nationale. Cette annonce a surpris plus d’un dans la mesure où rien, du moins pour l’instant, ne laisse transparaître une éventuelle implication de la gendarmerie ivoirienne dans la vie politique ivoirienne. Les avis sur ce discours de Guillaume Soro semblent partagés. A en croire certains, il s’agit purement d’un discours électoraliste, étant donné que l’ancien président de l’Assemblée Nationale dévoile de plus en plus ses ambitions pour le fauteuil présidentiel en Côte d’Ivoire. Pour l’instant, aucune réaction du patron de la gendarmerie ivoirienne à ces révélations de Guillaume Soro faites devant les populations de Niakara. A l’approche des élections de 2020, l’ancien PAN marque progressivement son territoire dans le nord du pays, un bastion du RDR, le parti du président Ouattara Alassane. Sur le plan social, des actions ont d’ailleurs été déjà engagées dans certaines localités sur initiatives de Guillaume Soro. Pour soulager les populations de plusieurs villages, l’ex-PAN a annoncé la construction très prochaine de plusieurs forages dans le nord de la Côte d’Ivoire.

> Je regarde  Côte d’Ivoire tourisme : les sites touristiques à visiter absolument

Guillaume Soro en mode reconquête

«Je suis allé dans les villages, on m’a demandé de l’eau, des écoles. J’ai vu la pauvreté dans les villages, la misère dans les villages. Ce n’est pas normal qu’en 2019, nos villages soient aussi pauvres. J’ai décidé de réagir… Dès la semaine prochaine, nous allons commencer. A Sérigbokaha, ils ont demandé un forage, je suis d’accord, on va le faire. Il y a trois forages à Sélilékaha, je suis d’accord pour les réparer, je vais les réparer….A la sous-préfecture d’Arikokaha, ils n’ont pas d’ambulance, je vais leur donner une ambulance. Angolokaha, le foyer des jeunes, je suis ok… Même si je suis chômeur, en tout cas le château d’eau de N’Golokaha, je vais le construire », a lancé l’ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne. Si la portée de ses actions est souvent minimisée par des cadres du RHDP, notamment la maire Nassénéba Touré pour qui Soro n’est pas un poids politique effrayant, l’électorat du nord risque d’être divisé pour la présidentielle prochaine, si l’ex-PAN présente sa candidature.

Vous pouvez aussi aimer

>